Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Marcel Proust

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 19 ... 25  Suivant
AuteurMessage
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Marcel Proust - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Marcel Proust   Marcel Proust - Page 14 EmptyMer 10 Juil 2013 - 15:56

[quote="anagramme"]@Tina : la biographie de Tadié est excellente et, malgré son ampleur, je l'ai lue avec plaisir puisque Tadié est agréable à lire.
Et à l'intérieur il y a beaucoup de belles photos de sa famille et de ses amis dont Proust faisait la collection.[/quote]

Merci pour l'info. Waow, des photos ??? Vite, vite, je le veux !
Je regardais l'autre jour attentivemnt le profil de Jeanne Weil, et de Proust après.
Il y a une noblesse dans ces traits là...
Revenir en haut Aller en bas
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 32
Localisation : Suède

Marcel Proust - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Marcel Proust   Marcel Proust - Page 14 EmptyMer 10 Juil 2013 - 17:32

tina a écrit:
J'ai fini Du côté de chez Swann et ai hâte d'enchaîner (ce soir) avec la suite.
Je l'ai dans ma PAL, j'espère être aussi enthousiaste que toi Tino. Wink 

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Marcel Proust - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Marcel Proust   Marcel Proust - Page 14 EmptyMer 17 Juil 2013 - 14:28

[b]A l'ombre des jeunes filles en fleurs[/b]


Pas encore fini mais d'emblée une question générale à ceux qui l'ont lu.

Vous ne trouvez-pas étonnantes les "accélérations temporelles" (à défaut d'autre terme) de l'auteur ? Avec les revirements de situation qu'elles impliquent et qu'il nous faut imaginer ?

Exemples :

On quitte Swann dans le livre I, complètement guéri de l'amour d'Odette. Or, on le retrouve marié avec elle dans le tome II. Pourquoi ? Comment ? On n'a pas l'étape intermédiaire (sans doute la naissance de l'enfant Gilberte).

Ou encore : Swann n'aime pas le narrateur quand celui-ci joue avec sa fille. Puis, quelques pages plus loin, le narrateur devient un intime de la famille Swann (hors Gilberte).

Comment justifier cela ? Je me doute qu'il ne faut pas avoir une approche chronologique d'une telle oeuvre, mais bien "circulaire" comme dit Marko, avec un réseau de parallèles et d'échos, mais a t-on la genèse de la conception ?

On a la sensation de "coupures temporelles" dans le "récit" (la confession ?). Est-ce voulu ?

Revenir en haut Aller en bas
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 45
Localisation : Yvelines

Marcel Proust - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Marcel Proust   Marcel Proust - Page 14 EmptyMer 17 Juil 2013 - 15:37

tina a écrit:

On quitte Swann dans le livre I, complètement guéri de l'amour d'Odette. Or, on le retrouve marié avec elle dans le tome II. Pourquoi ? Comment ? On n'a pas l'étape intermédiaire (sans doute la naissance de l'enfant Gilberte).
Non, on ne quitte pas Swann guéri d'Odette à la fin du tome 1.
Le tome 1 contient 3 parties : Combray, un amour de Swann et la dernière sur Paris dont je ne me souviens plus le nom.
Les parties 1 et 3 se déroulent dans le temps présent. Swann et Odette sont mariés et Gilberte est une fillette à laquelle le narrateur rêve.
La partie 2 est un retour en arrière qui nous explique la jeunesse de Swann. Sa période avant Odette, la rencontre de celle-ci, sa cour et sa liaison. Cette partie ne dit rien, effectivement du mariage qui a suivi la période de souffrance et comment Swann est parvenu à mener sa belle devant monsieur le maire. Je ne sais pas si c'est une lacune qui sera comblée plus tard.

tina a écrit:
Ou encore : Swann n'aime pas le narrateur quand celui-ci joue avec sa fille. Puis, quelques pages plus loin, le narrateur devient un intime de la famille Swann (hors Gilberte).
Swann n'est effectivement pas dans les meilleurs termes avec le narrateur. Je crois me souvenir que Swann souffre de l'attitude prise par les parents du narrateur au moment de son mariage. Odette est encore considérée comme une "poule" par beaucoup de gens bien élevés.
Le narrateur est rentré en grâce à la suite de l'intervention bien involontaire du bon docteur Cottard qui a parlé avec chaleur du narrateur. Cottard étant un intime de Swann, cette forme de recommandation a permis au narrateur de s'introduire chez Swann et de devenir un intime.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Marcel Proust - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Marcel Proust   Marcel Proust - Page 14 EmptyJeu 18 Juil 2013 - 14:49

ok, merci Harelde

Oui, le tome I se finit sur la vie actuelle du narrateur.
Mais c'est l'évolution du sentiment qui m'intéresse. Swann, chronologiquement, se rend compte qu'il n'a rien à faire avec Odette. Il en devient pourtant le mari, c'est pour cela que j'aurais aimé savoir où se trouve la liaison entre les 2 périodes. Mais plus loin peut-être.
Merci de me rappeler l'intervention de Cottard auprès des Swann, je l'avais oubliée, ayant dû interrompre quelques jours ma lecture. Et c'est fatal avec Proust car chaque détail compte (en fait, il n'y a pas de détails avec lui !).

J'en suis à la partie 2è partie des JF en fleurs et vraiment, ce qu'il raconte notamment sur les trains et les gares me fascine. Je ressens la même chose...

Revenir en haut Aller en bas
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Marcel Proust - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Marcel Proust   Marcel Proust - Page 14 EmptyJeu 25 Juil 2013 - 14:42

A l'ombre des jeunes filles en fleurs

Ou l'occasion pour Proust de dérouler de longues métaphores, de celles dont il a le secret, concernant les jeunes filles, tour à tour, fleurs, nymphes, oiseaux...
C'est un long poème, qui fait rêver le lecteur, qui projette également un idéal de pureté, de virginité sur cette escouade féminine attachante et bariolée.
En outre, c'est un hymne à la peinture, même à l'impressionnisme, non seulement comme capture visuelle de la réalité, mais comme vision de la vie.

Tout vivre par les impressions, tout filtrer par la subjectivité, voilà le destin du Narrateur. Qui lui fait vivre l'ivresse autant que la déception.

Je ne démords par de ma première remarque : Proust est un mystique profane.


Il capte notre essence...
Revenir en haut Aller en bas
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Marcel Proust - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Marcel Proust   Marcel Proust - Page 14 EmptyJeu 25 Juil 2013 - 14:49

Notre essence, donc :


« Tout à coup je m’endormais, je tombais dans ce sommeil lourd où se dévoilent pour nous le retour à la jeunesse, la reprise des années passées, des sentiments perdus, la désincarnation, la transmigration des âmes, l’évocation des morts, les illusions de la folie, la régression vers les règnes les plus élémentaires de la nature (…), tous ces mystères que nous croyons ne pas connaître et auxquels nous sommes en réalité initiés, presque toutes les nuits ainsi qu’à l’autre grand mystère de l’anéantissement et de la résurrection ».


Page 206 - GF
Revenir en haut Aller en bas
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Marcel Proust - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Marcel Proust   Marcel Proust - Page 14 EmptyLun 29 Juil 2013 - 21:48

Le Côté de Guermantes

En pleine lecture et en plein ravissement...
Certains morceaux dépassent l'imagination en beauté.
Proust est un alchimiste qui s'empare d'une scène ordinaire, banale, inaperçue par nous et la transcende en opération de magie. Telle cette  description du lait qui bout et déborde. Ou encore d'un monde sans bruit.
Passons-nous réellement à côté de tout cela ?
Pauvres de nous !

J'ai omis de noter une phrase fondamentale de l'opus précédent, une sorte de clef de compréhension, comme il aime en distiller quelques unes ici ou là.
Elle concerne l'amour.

Pourquoi le Narrateur est-il toujours amoureux ?

Parce que l'Amour est un des chemins de la Beauté. Une autre voie que l'Art, donc, complémentaire et vivante, mobile.

Je lui trouve des accents platoniciens.

Après Gilberte, Albertine, Andrée et quelques anonymes, voilà la Duchesse de Guermantes dans le rôle de la femme idéale !

Ne pas rater les scènes au théâtre, comparé à un antre marin, où elle fait figure de reine aquatique. C'est divin...
Revenir en haut Aller en bas
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
Fantaisie héroïque

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 33
Localisation : Paris

Marcel Proust - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Marcel Proust   Marcel Proust - Page 14 EmptyMar 30 Juil 2013 - 10:11

Je partage ton émerveillement, Tina, Proust est très, très important pour moi, je le considère vraiment comme un écrivain favori. J'ai une petite préférence pour Sodome et Gomorrhe, mais Guermantes n'est pas loin derrière :)

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Marcel Proust - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Marcel Proust   Marcel Proust - Page 14 EmptyVen 2 Aoû 2013 - 11:32

Le côté de Guermantes.

Pas encore fini, mais je fixe ici 2 ou 3 idées.

D'abord, on ne dira jamais assez à quel point Proust laisse une oeuvre sensuelle, dans un sens littéral (qui flatte les sens) et un sens plus chargé d'érotisme.

Ce 3ème tome de la série est particulièrement celui des sons. Tandis que celui sur les JF était plus axé sur la vue, avec l'aspect pictural par exemple.
De nombreuses pages évoquant un monde muet sont magiques. Les sons sont aussi supports de la mémoire. Voir aussi la voix particulière de Mme de Guermantes. Un organe non anodin...

Pour le côté plus sexuel, Proust a un art particulier pour tout dire sans rien décrire (scène d'alcôve avec Albertine).
On découvre un Narrateur plus entreprenant avec les dames, qui possède enfin Albertine sans complexe, car dégagé des constructions sentimentales qui l'empêchaient les approches plus directes des corps féminins.

Le Narrateur se libère de son idéalisme maladif (envers Gilberte, Albertine, Mme de Guermantes) et "passe à l'attaque" !
J'ai vraiment aimé le moment troublant d'attente de Mme de Stermaria, pour une future copulation sylvestre. Je l'ai trouvé d'une langueur...à faire rougir (mais délicieuse).

Sur la vocation d'écrivain, qui est vraiment au coeur de l'oeuvre, on poursuit la quête du sens des mots et des noms et dans ce livre, le Narrateur revient à la réalité. Il arrive à dissocier les images mentales que les mots et/ou noms font naître en lui et leur vraie nature. Forcément plus prosaïque, voire vulgaire. Dans cette logique, il n'est pas étonnant de lire des dizaines de pages sur le milieu aristocratique, qui est une pépinière de mots, car on ne brille que par ceux-ci. Plus ou moins creux. La Duchesse de Guermantes est passionnante en ce qu'elle prétend incarner un "esprit" différent, avec une utilisation plus subtile des mots, appuyés sur la culture, l'humour, les insinuations, etc... Pas étonnant que le Narrateur soit si sensible à ce carnaval où chacun s'avance avec son vocabulaire pour seule arme.

Donc, si on retrace le parcours de la vocation naissante,  le 3è tome est le moment de grandes prises de conscience, d'un envol, d'une affirmation de soi. Car le futur écrivain a appris qu'il doit se réapproprier les mots pour les remplir de ce qu'IL veut, afin de RE-créer le monde.

Comme lui le souhaite, sans la tyrannie de la réalité, sans la tyrannie d'associations d'idées et de fantasmes délirants.

Il est mûr pour contrôler son imagination, tempérée maintenant par la double expérience spirituelle et charnelle que lui ont conférée un entourage pittoresque, une formation érudite et des femmes, miroirs de son moi mouvant.


Dernière édition par tina le Ven 2 Aoû 2013 - 14:07, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 52
Localisation : Lille

Marcel Proust - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Marcel Proust   Marcel Proust - Page 14 EmptyVen 2 Aoû 2013 - 11:41

À te lire j'aurais déjà envie de m'y replonger ! Je tenterai Jean Santeuil prochainement même si tout le monde s'accorde à dire que c'est bien moins abouti

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Marcel Proust - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Marcel Proust   Marcel Proust - Page 14 EmptyVen 2 Aoû 2013 - 11:47

[quote="Marko"] même si tout le monde s'accorde à dire que c'est bien moins abouti [/quote]

Donc moins fatigant !

Car si la forme proustienne est fluide (contrairement à une idée répandue), le fond est si riche de trésors qu'on doit quand même cogiter pas mal pour capter tous les messages lancés par l'auteur.

Il y a plein de clefs de lecture, c'est multidirectionnel, ça nous dépasse, c'est F A S C I N A N T !!!!!!!!!!


Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 52
Localisation : Lille

Marcel Proust - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Marcel Proust   Marcel Proust - Page 14 EmptyVen 2 Aoû 2013 - 11:54

Complètement et ça permettra d'y revenir plusieurs fois en y trouvant des aspects différents. Quel formidable voyage intérieur que ce roman hypnotisant !

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Marcel Proust - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Marcel Proust   Marcel Proust - Page 14 EmptyVen 2 Aoû 2013 - 12:12

Je me livre à un petit exercice depuis le début de ma relecture.
Voyons quelques grandes disciplines traitées dans l'oeuvre et parfaitement possédées par Proust :

- littérature
- psychologie / psychanalyse
- histoire / politique (française et étrangère)
- musique
- histoire de l'art / architecture
- théâtre
- sociologie (il étudie toutes les classes sociales, y compris les idées socialisantes)
- mode (il est bluffant dans la description des toilettes, Lagerfeld est un minus à côté !)
- horticulture / botanique
- art culinaire (autour de la jupitérienne Françoise ! et sans oublier la douleur animale, qu'il évoque à plusieurs reprises)
- stratégie militaire
- ésotérisme
- amour / érotisme
- sciences et techniques (entre autres, quelques coups de griffe envers l'ignorance des médecins)
- mythologie

Sachant que j'en oublie et surtout qu'un écrivain organise une oeuvre en général autour d'une thématique ou deux, mais pas autour de tant de connaisances !
Tout ceci, entre autres, sert de base à ses métaphores, réflexions, mises en scènes...

Mais qui était donc cet homme ?


Dernière édition par tina le Ven 2 Aoû 2013 - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
titete
Envolée postale


Messages : 136
Inscription le : 04/07/2012

Marcel Proust - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Marcel Proust   Marcel Proust - Page 14 EmptyVen 2 Aoû 2013 - 13:51

Cet homme : un génie ?

Tu me donnes très envi de me relancer dans lecture de son oeuvre. J'ai lu Du côté de chez Swann il y a un ou deux ans et j'avais adoré. Peut-être faudrait-il que je le relise et tout enchaîner ? j'hésite. Je pense tenter A l'ombre des jeunes filles en fleur et si les souvenirs ne réapparaissent pas je relirai le premier. Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Marcel Proust - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Marcel Proust   Marcel Proust - Page 14 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Marcel Proust
Revenir en haut 
Page 14 sur 25Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 19 ... 25  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: