Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Lola Lafon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11731
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Lola Lafon   Jeu 7 Mai 2015 - 8:54

Bédoulène a écrit:

(de toute façon Topocl dit que c'est ma punition ) sourire
Je me demande, si elle n'est pas un peu douce, cette punition rire !

pas vraiment étonnée que ça t'ait plu. Les autres romans, on un côté plus intime, elle parle d'elle même et non de la petite communiste, elle est toujours la narratrice mais n'a pas besoin d'un Personnage. Au delà de  cet aspect autobiographique on retrouve la réflexion politique et sur notre société, ses diktats de consommation, sa façon de traiter les gens et plus particulièrement les femmes. (c'est à dire cette manière que nous avons de nous traiter nous -même, car la responsabilité de chacun joue là-dedans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile


Messages : 17332
Inscription le : 06/07/2007
Age : 71
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Lola Lafon   Jeu 7 Mai 2015 - 9:09

merci Topocl (je viens juste de rectifier quelques mots, faut que je m'abstienne de faire mes commentaires quand je suis fatibuée)

lequel tu me conseilles ? que je me procurerai car la médiathèque ne possède que celui-ci.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile


Messages : 10911
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Lola Lafon   Jeu 7 Mai 2015 - 9:40

Chouette commentaire, Bédou. J'étais sûre que le rapport à la féminité te toucherait et te donnerais envie de le dénoncer, d'ailleurs ça ne m'étonne pas non plus que topocl nous exhorte à lire Lafon en partie pour cet aspect de son écriture (qui pourtant ne relève pas d'un féminisme obscurantiste, mais au contraire d'une double vision est-ouest d'un corps contraint par le politique, la société, les idéaux...). Et je ne peux m'empêcher de faire un rapprochement avec Refus de témoigner de Ruth Klüger, qui là aussi propose une discussion sur le corps de la femme, ce qu'elle peut en faire, ce qui lui est autorisée d'être en tant que femme... avec la même force dans le discours que celle de Lafon. Je trouve beaucoup de points communs entre les deux femmes...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile


Messages : 17332
Inscription le : 06/07/2007
Age : 71
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Lola Lafon   Jeu 7 Mai 2015 - 9:43

merci Shanidar !

je note aussi le livre que tu cites.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire


Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Lola Lafon   Ven 8 Mai 2015 - 15:47

Bédoulène a écrit:

L’auteure a choisi une composition très vivante en organisant ce récit sous forme de dialogue entre elle et la supposée Nadia. C’est très habile
Il me semble qu'il  faut oublier notre regard d'occidental de l'ouest sur la Roumanie, nos à priori pour comprendre le personnage de Nadia et l'époque.

(de toute façon Topocl dit que c'est ma punition ) sourire


Oui habile!

Moi aussi je vais me punir et en lire d'autres! sourire

_________________
Il faut les comprendre, ils sont obligés d'être sérieux toute la nuit, ils ont besoin, dans la journée, de se détendre. Alors ils font des bêtises.
Jean-Louis Fournier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dara
Envolée postale


Messages : 112
Inscription le : 07/03/2014
Age : 74
Localisation : picardie

MessageSujet: Re: Lola Lafon   Ven 5 Juin 2015 - 21:15

j'arrive moi aussi avec mes ressentis
j'aime beaucoup Lola Lafon  et j'ai lu jusquà maintenant deux romans de cette auteure et j'ai lu vos commentaires je vais mettre les miens lol

"la petite communiste qui ne souriait jamais"

oui mais bon enfin donc ....

La première partie m'a bien plu car elle décrit assez bien les difficultés d'être la meilleure pour une petite fille.

Cette volonté d'être l'inimitable, on la ressent partout dans sa façon de vouloir absolument se dépasser.
le problème est qu'une partie du roman explique la situation en Roumanie mais ce n'est pas clair. je trouve qu'il y a un ramassis de choses qui ont été dites, redites, confirmées, infirmées, et que tout cela baigne dans une espèce d'anti- communisme d'un côté et son contraire.

ce n'est pas important . Ce qui l'était c'était le parcours difficile pour une enfant qu'elle soit roumaine ou américaine de se surpasser pour "son pays" et ses notables
je n'ai pas vraiment adhéré.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mariechevalier.over-blog.fr/
dara
Envolée postale


Messages : 112
Inscription le : 07/03/2014
Age : 74
Localisation : picardie

MessageSujet: Re: Lola Lafon   Ven 5 Juin 2015 - 21:16

« une fièvre impossible à négocier »


Mon avis

Lola fait tout pour oublier ce viol. Elle se lance dans la lutte sociale, elle essaie d’être utile dans des groupuscules antifascistes, mais toujours derrière, Il est là, dans tous les moments de sa vie. Il est toujours dans sa tête. Marquée à jamais, la peur de se retrouver face à face avec lui la tenaille et l’empêche de vivre.
On ne se remet jamais d’un viol. Lola Lafon décrit avec justesse la douleur intérieure que la jeune fille violée vivra toute sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mariechevalier.over-blog.fr/
pia
Zen littéraire


Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Lola Lafon   Sam 13 Juin 2015 - 9:47

Arabella a écrit:

Pia, en effet, Lola Lafon ne sera pas l'auteur qui me donnera envie de lire  plus les auteurs français d'aujourd'hui, mais je crois que tout le monde le pressentait.


Mais dernière tentative.....Tu as laissé tomber à quelle page? Il est un peu dur à démarrer...Mais apres, en tout cas en ce qui me concerne, coup de coeur.

_________________
Il faut les comprendre, ils sont obligés d'être sérieux toute la nuit, ils ont besoin, dans la journée, de se détendre. Alors ils font des bêtises.
Jean-Louis Fournier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive


Messages : 19337
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Lola Lafon   Sam 13 Juin 2015 - 13:12

J'ai lu exactement 31 pages. Ce qui m'a rebuté d'emblée, c'est l'écriture. Déjà quand je l'avais eu en main en bibliothèque et lu des petits bouts, cela m'avait refroidi. Le côté j'écris comme je parle, vite fait. Et le contenu du début, critique de la génération à laquelle appartient l'auteur, m'a semblé bourrée de clichés, de motifs convenus, de raccourcis, d'approximations. Je ne dis pas que c'est significatif du livre dans son ensemble, il y a peut être ensuite un contenu plus original et personnel. Mais je n'aurais pas pu de toute les façons avec cette écriture.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire


Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Lola Lafon   Dim 14 Juin 2015 - 9:46

Je réponds sur le fil de Lola Lafon?

Et bien tu lui as taillé un costume trois pièce à la pauvre Lola Lafon! Je vais la défendre un petit peu puisque je l’ai aimé.

Je ne suis pas sûre qu’elle ait écrit ce bouquin vite fait, ça se tient. Je dirais que j’ ai eu la même impression que toi les premières pages, le démarrage était difficile et puis j 'ai été sous le charme. Je dirais que son écriture est comme une musique qui a un rythme auquel tu dois t’habituer. Je ne dirais pas qu’elle n’a pas de style, elle a son propre style, un peu étrange. Et l’étrange peut rebuter en premier lieu. Il faut passer ce rebut. Son style n’est surement pas plat en tout cas, et je trouve qu’il y a des petites perles dans ce qu’elle écrit. Il faut dire aussi que je partage certianes de ses idées que je ne trouve pas clichés du tout (le clichés serait de suivre sans se poser de questions). Elle raconte l’histoire de cette fille, qui est surement en partie personnelle, jusqu’à qu’elle point je ne sais pas (il est quasiment impossible de vivre sans accepter de suivre un petit peu), qui n’accepte pas de suivre tout simplement les dictats de sa génération. Je me sens souvent aussi horripilée qu’elle, et je trouve qu’elle a très bien su développer ce qu’ elle pensait.

Je trouve intriguant que l’on puisse aimé certains auteurs toutes les deux et avoir tant de différences d’appréciations sur d’autres. Mais je ne dois pas être la première à essayer de te faire aimer un livre d’un auteur contemporain Français je pense?

_________________
Il faut les comprendre, ils sont obligés d'être sérieux toute la nuit, ils ont besoin, dans la journée, de se détendre. Alors ils font des bêtises.
Jean-Louis Fournier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11731
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Lafon   Dim 14 Juin 2015 - 9:59

Oui , c'est sur que tout cel serait mieux chez Lola ! (un modo passerait-il par là?)

Merci Pia, tu as très bien exprimé ce que je ressens.
Je comprends qu'on puisse ne pas aimer ce style. mais ce n'est pas du tout oral relâché. C'est réellement un style, je crois que personne ne peut écrire comme elle.
(Là je ne veux absolument pas te convaincre de quoi que ce soit, Arabella , mais nuancer l'impression que tu t'es faite sur 30 pages, comme tu le dis)


Dernière édition par topocl le Dim 2 Oct 2016 - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
pia
Zen littéraire


Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Lola Lafon   Dim 14 Juin 2015 - 10:24

topocl a écrit:

C'est réellement un style, je crois que personne ne peut écrire comme elle.

Je suis d'accord avec toi.

Merci d'avoir déménager mes commentaires Animal.

_________________
Il faut les comprendre, ils sont obligés d'être sérieux toute la nuit, ils ont besoin, dans la journée, de se détendre. Alors ils font des bêtises.
Jean-Louis Fournier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive


Messages : 19337
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Lola Lafon   Dim 14 Juin 2015 - 11:28

Je ne voulais pas en parler de ce livre, déjà parce que je n'ai lu que 31 pages et que c'est forcément injuste de donner un avis à partir de si peu, mais vous m'avez poussée, alors je continue.

Je n'ai pas dit qu'elle n'avait pas de style, mais que son écriture ne me convenait pas.
Quelque extraits pour illustrer ce que j'appelle "écrit comme je parle"  (il s'agit à chaque fois d'un paragraphe entier) :

Citation :
Ca va Tranquille A la cool No problème On ne va pas se prendre la tête

Ils n'avaient rien fait. Ce n'était pas leur faute.

Changement changement échappé changement

Ce n'était pas assez. Il pouvait passer son brevet 4 flocons, et en manger encore plus.

Désolée, mais j'ai eu tout le long le sensation de lire des bouts de phrases que je pourrais entendre partout. Et il m'aurait été pénible de lire 400 pages comme ça. Alors pas de raison de m'infliger des choses pénibles. Wink

Après chacun réagit différemment, et si ce livre touche quelque chose, c'est qu'il y a des raisons. Alors parfois le livre touche parce qu'il évoque quelque chose qui fait écho dans sa propre expérience, et pour d'autres cela peut sembler difficile à comprendre. Et c'est pourquoi aussi que cela peut devenir passionnel et conflictuel.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11731
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Lola Lafon   Dim 14 Juin 2015 - 20:09

Pour le moment on en est restées au passionnel, je n'ai pas vu de conflictuel sourire !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
pia
Zen littéraire


Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Lola Lafon   Lun 15 Juin 2015 - 9:41

Pas de conflits Arabella, surtout pas. D'ailleurs ce bouquin ne m'a pas touchée assez pour devenir "forcené". Tu as raison de ne pas vouloir t'imposer quoi que ce soit. L'extrait que tu as mis doit te rebuter bien sûr, mais heureusement, Lola  Lafon ce n'est pas que ça. Pris dans le contexte et entouré de ses reflexions, c'est autre chose. Par exemple dans le bouquin, elle a une copine Italienne qui parle très mal le français et qui a tendance un peu à parler comme ça, en mélangeant les mots etc...
Allez je mets deux petits extraits et puis j'arrête:

Parce que je ne mentais pas, en n’évoquant jamais mon retour en Septembre. Non, mon père expliquait : j’agissais en fonction d’une époque, où, dans ce pays, les mots n’étaient pas fait pour être lancer sans précaution en l’air.



Tu la voyais toi, leur peur terrible de ce qui était « trop triste », leur corps enthousiastes, obéissants à une guerre dont ils ne comprenaient pas que, même eux, n’en sortiraient pas forcément. Ils savaient l’utiliser l’époque. Moi, je la retournais dans tous les sens, je me sentais en écartèlement progressif […]Ma génération gagnait sa vie, équitable. Gagner sa vie comme si elle n’était pas à nous, je leur disais...et je voyais leurs regards amusés quand je leur parlais de cette façon-la. C’est qu’ils la souhaitaient, la suppliaient, la validation de ce monde; ils vivaient dans un perpétuel entretien d’embauche.

_________________
Il faut les comprendre, ils sont obligés d'être sérieux toute la nuit, ils ont besoin, dans la journée, de se détendre. Alors ils font des bêtises.
Jean-Louis Fournier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lola Lafon   Aujourd'hui à 5:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Lola Lafon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» LOLA de Jacques Demy au cinéma
» Traitement Cherry Lola
» And then came Lola
» swatchs monos NARS
» une poussette confort et comacte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: