Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Marie Hélène Lafon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Marie Hélène Lafon   Sam 20 Aoû 2016 - 10:24

J'ai tenté de lire Joseph mais j'ai abandonné au bout de quelques pages. Difficile de décrire ce qui ne me plait pas mais ça tient à la fois à cet hyperréalisme de la description qui se veut précise et soucieuse du détail signifiant et au minimalisme affecté du style qui cherche une forme de modestie en rapport avec la simplicité (mais forcément noblesse!)du sujet. L'intention est louable mais j'ai eu l'impression que tout était déjà joué d'entrée et que le reste ne faisait que remplir ce portrait dont j'aurais préféré me contenter d'un instantané photographique ou d'une peinture hyperréaliste. Pour moi ce Joseph n'existe pas. Il ne vibre pas. Il n'y a que cette intention et ce style. Ca m'a éjecté immédiatement. Mais je lis vos commentaires, pour certains favorables, et je tenterai à nouveau. Peut-être question de moment et d'état d'esprit. Pourtant l'idée me plaisait bien.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11731
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Marie Hélène Lafon   Sam 20 Aoû 2016 - 10:48

Marko a écrit:
. Pour moi ce Joseph n'existe pas.

Je pourrais t'en présenter des Joseph! sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Marie Hélène Lafon   Sam 20 Aoû 2016 - 10:51

Je parle de la création littéraire. Bien sûr que ces hommes existent et c'est pour ça que je dis qu'une photo m'en aurait dit autant. Mais pour moi elle n'arrive pas à faire vivre son personnage.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11731
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Marie Hélène Lafon   Sam 20 Aoû 2016 - 14:01

Ben , je trouve quand même qu'elle est allée bien gratter derrière la photo! Peut-être que "quelques pages", c’est un peu juste pour se faire une idée vraie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Marie Hélène Lafon   Sam 20 Aoû 2016 - 18:15

topocl a écrit:
Ben , je trouve quand même qu'elle est allée bien gratter derrière la photo! Peut-être que "quelques pages", c’est un peu juste pour se faire une idée vraie?
Sûrement mais on sent très rapidement si on entre ou pas dans une écriture. Je retenterai avec Les pays.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11731
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Marie Hélène Lafon   Dim 21 Aoû 2016 - 9:04

Et bien nous verrons!
C'est drôle parce que je t'aurai bien vu adorer, comme quoi, c'est toujours difficile de prédire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
animal
Tête de Peluche


Messages : 32374
Inscription le : 12/05/2007
Age : 35
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Marie Hélène Lafon   Dim 21 Aoû 2016 - 15:29

c'était l'occasion de lire Les étés, quelques toutes petites pages pour parler lecture et écriture. ça commence par une citation de Ramuz, description d'une faneuse qui fait chez Marie-Hélène Lafon un double lien, avec elle même, sa jeunesse, son pays, sa famille, son histoire et aussi avec l'écriture.

ce sujet de fond de ce petit texte qui commence donc par l'autre côté, par la lecture et le rapport au texte qui nous déplace, nous met en mouvement. l'écriture c'est l'autre besoin, celui de besoin de dire et d'être juste dans la façon de le faire. Ramuz, surtout, en guise de fil conducteur, animal de la mesure et du localement universel et atemporel.

un petit texte qui en dit l'air de rien beaucoup mais reste aussi une question parce qu'on ne reste que dans la partie palpable de la manifestation.

logique me direz-vous c'est son terrain à Marie-Hélène Lafon le physique, le manifeste. (du manifeste qui voit loin).

ça ne me/nous donnera pas de réponse toute faite pour Marko mais j'espère qui se laissera faire plus tard par autre chose, l'espèce de mystique humaine sourde, décapée d'images, à laquelle elle s'acharne parfois ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Marie Hélène Lafon   Dim 21 Aoû 2016 - 18:58

Je lis vos posts et je vois qu'il y a matière à chercher ou trouver des choses dans son univers. J'y retournerai. Parfois les portes s'ouvrent.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11731
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Marie Hélène Lafon   Sam 3 Sep 2016 - 9:58

Liturgie




Recueil de 5 nouvelles (écrites entre 1997 et 2001) où on retrouve le monde rural et de peu de mots de Marie -Hélène Lafon. On y retrouve d’ailleurs aussi Rolland qui se suicide ici comme dans Le soir du chien, avec une version enrichie de son personnage.

Voilà. il y a comme toujours l'intransigeance de Marie-Hélène Lafon, ces destins torturés par le fait d'être nés là, ainsi que son style épuré, qui se promène entre poésie et minimalisme. C'est peut-être un peu trop ici, la brièveté des textes fait sans doute perdre en nuance. La première nouvelle, qui donne son titre à l'ouvrage (curieuse liturgie familiale qu'est la toilette du père par ses filles le dimanche avant de partir à la messe) est même à la limite de l'exercice de style.

Comme si on était dans une caricature de l'auteur par elle-même (ou peut-être simplement ses prémices qui ont ensuite mûri vers un enrichissement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marie Hélène Lafon   Aujourd'hui à 5:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Marie Hélène Lafon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Procès Fourniret (suivis du proces) Perpétuité
» Jean Reno
» Crimes de la gare de Perpignan (Marie-Hélène Gonzalez et Mokhtaria Chaïb) : nouvel échec dans l’enquête
» Ou se marier
» Date décès Marie (Hélène) Perrault

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: