Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Alexandre Soljenitsyne [Russie]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
bertrand-môgendre
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1299
Inscription le : 03/02/2007
Age : 63
Localisation : ici et là

MessageSujet: Alexandre Soljenitsyne [Russie]   Dim 11 Mar 2007 - 9:17

Une journée d'Ivan Dénissovitch de Soljenitsyne

Khrouchtchev est le dirigeant qui a rédigé le rapport secret sur les crimes de Staline, et permit à Soljenitsyne de publier son premier livre (parution officiellement reconnue).
Si Soljenitsyne, avec son Archipel du Goulag, en a donné un inoubliable témoignage littéraire, « une journée d’Ivan Dénissovitch », nous propose ici la vie quotidienne de centaines de zeks , avec pour toile de fonds, en filigrane suggéré, l'absurdité des arrestations, la cadence infernale des travaux conduisant à la résignation monotone des survivants s’auto dirigeant pour tenter d’aménager des stratégies de survie. Au quotidien l’auteur nous décrits les banales scènes de lever matinaux, d’appel et de rassemblement suivis de fouilles , sans mettre en avant les violences inouïes et la mort omniprésente. Les yeux de Choukov Ivan Denissovitch, sont ceux d’un personnage innocemment gentil, naïf, bon camarade et surtout bon ouvrier, malléable.
Les camps ou Kontslaguer apparurent en Russie dès 1918 comme instrument de répression politique. De la Révolution à la Glasnost, 18 millions d'individus en furent les victimes ; 4,5 millions n'en revinrent jamais., Ces camps devinrent peu à peu, une « civilisation » à part entière, avec ses propres lois, sa diversité sociologique, sa littérature (dissimulée sous la forme d’un chapelet), son argot, ses coutumes : c'est au cœur ténébreux de ce monde que nous convie l'auteur.
Bien entendu, Khrouchtchev n’a pas compris Ivan Denissovitch. Il a pensé : " Voilà un récit qui parle de souffrance, mais en même temps il y a un certain enthousiasme pour le travail, imprimons-le ». Pierre Daix dans sa préface, dit : c’est un mélange " d’audaces mesurées et de concessions à la logomachie stalinienne "

Choukov, Ivan Dénissovitch, simple paysan, est résolu à accepter la violence du système, en ayant pris soin de restreindre son humanité aux besoins élémentaires de subsistance (manger, dormir et ne pas avoir froid aux pieds et aux mains) gardant comme objectif, ses espoirs à survivre jusqu'au lendemain.
Chaque détail de ce récit, tracé comme épure d’un compagnon bâtisseur, revêt un tout autre caractère lorsque, une fois assemblées, les pièces du puzzle révèlent la lutte acharnée des fourmis contre un monstre tentaculaire couleur rouge sanglant.
Quand Alexandre Soljenitsyne arrive en Occident après son expulsion d'URSS le 13 février 1974, il n'est pas un inconnu. Auteur de plusieurs romans et du récit Une journée d'Ivan Denissovitch, première peinture d'un camp de concentration, l’écrivain soviétique est sans doute le plus célèbre des dissidents (revoir l’interview avec Bernard Pivot).

Avec son témoignage, cet auteur inconnu obligea, les communistes européens à réviser leurs positions (lire « le terrorisme intellectuel » de Jean Sevilla)

Même vidé de sa moelle, l’os reste inflexible, avant qu’il ne se brise.
bertrand-môgendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bertrand-môgendre
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1299
Inscription le : 03/02/2007
Age : 63
Localisation : ici et là

MessageSujet: Re: Alexandre Soljenitsyne [Russie]   Dim 11 Mar 2007 - 9:18

une journée d'Ivan Dénissovitch de Soljénitsyne.

bertrand en rajoute une couche :
juste un petit extrait, pour inviter les curieux à passer la porte de l'univers carcéral décrit par Soljenitzyne :

Il se sentait si content, Chouckhov, que tout ait bien marché, qu'il bourra les côtes au Commandant :
-Ecoute voir, commandant, dans vos idées de science, où vont, les vieilles lunes ?
-Où vont-elles ? Tu ne sais donc pas qu'il y a une période où la lune n'est pas visible.
Choukhov secoue la tête en rigolant :
-Du moment qu'on ne la voit pas, comment tu sais, toi, qu'elle existe ?
Il en a un coin bouché, le commandant :
-T'imaginerais-tu que, chaque mois, c'est une autre lune qui naît ?
-Pourquoi pas ? Les gens, il en naît bien tous les jours. Pourquoi, alors, il naîtrait pas une lune toutes les quatre semaines ?
Il l'a sec, le commandant :
-Je n'ai jamais encore rencontré de matelot aussi cancre ! qu'il fait. Où iraient-elles alors, tes vieilles lunes ?
-C'est tout juste ce que je te demandais.
-Où vont elles à ton avis ?
Choukhov soupire et, tout bas, à cause que c'est un secret :
-Chez nous, on dit que le bon Dieu les casse pour en fabriquer des étoiles.
Ce coup-ci le commandant se tord :
-Sauvages ! Je ne l'avais jamais entendue, celle-là. Est-ce que tu croirais en Dieu, Choukhov ?
Choukhov a l'air estomaqué :
-Et alors ? Essaye de pas y croire quand il y a du tonnerre.
-Mais pourquoi ferait il cela, le bon Dieu ?
-Il ferait quoi ?
-Pourquoi casserait-il la lune pour en faire des étoiles ?
Choukhov hausse les épaules.
-C'est pourtant pas sorcier. Les étoiles, il en tombe ; faut bien les remplacer.
-Maniez-vous, enfants de putes ! braille le sergent d'escorte. Comptez-vous cinq !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaChose
Superviseur
avatar

Messages : 1091
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Fondations.

MessageSujet: Re: Alexandre Soljenitsyne [Russie]   Mar 20 Mar 2007 - 13:54

A la sortie de la guerre où il fut officier, il écopa de 8 ans de goulag pour une critique de Staline dans une lettre.
En 1962, il publia Une journée d'Ivan Denissovitch grâce à l’autorisation de Nikita Khrouchtchev. Ce roman lui valu une reconnaissance internationale.

En décembre 1973, paraît à Paris (en version russe) L'Archipel du Goulag où il expose le système concentrationnaire soviétique du Goulag stalinien. Ecrit entre 1958 et 1967 sur de minuscules feuilles de papier enterrées une à une dans des jardins amis, il décida sa publication après qu'une de ses aides fut retrouvée pendue. Cette publication lui vaut d'être déchu de sa citoyenneté et d'être expulsé d'Union Soviétique en février 1974.

Quelques citations de l’écrivain :
• « Le communisme ne saurait être enrayé par aucun artifice de la détente ni par aucune négociation : mais uniquement par la force extérieure ou par une désintégration interne. »
• « Trop souvent on confond le communisme avec le premier pays qu'il a conquis : la Russie. »
• « On tient plus facilement un peuple avec la pornographie qu'avec les miradors. »
• « Je vous propose de vous libérer vous-même du marxisme. »
• « Notre liberté se bâtit sur ce qu'autrui ignore de nos existences. »
• « Le communisme tuait avant que le nazisme ne tue, il tuait pendant que le nazisme tuait, il continue de tuer quand le nazisme ne tue plus. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
avatar

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Alexandre Soljenitsyne [Russie]   Mar 20 Mar 2007 - 18:28

Merci Bertrand pour ta chronique sur Ivan Denissovitch. J'ai été très impressionnée par ma lecture de Le Pavillon des cancéreux. Ré-édité en poche en 2005. Mot de l'éditeur :
Citation :
"En 1955, au début de la déstalinisation, Alexandre Soljenitsyne est exilé dans un village du Kazakhstan, après huit ans de "goulag". Il apprend alors qu'il est atteint d'un mal inexorable dont le nom seul est un objet de terreur. Miraculeusement épargné, il entreprendra quelques années plus tard le récit de cette expérience.
Au "Pavillon des cancéreux", quelques hommes, alités, souffrent d'un mal que l'on dit incurable. Bien que voisins de lit, Roussanov et Kostoglotov ne se parlent pas. Pour l'un, haut fonctionnaire, la réussite sociale vaut bien quelques concessions. Pour l'autre, Kostoglotov, seule compte la dignité humaine. Pour ces êtres en sursis, mais également pour Zoé la naïve, Assia la sensuelle, Vadim le passionné, c'est le sens même de leur vie qui devient le véritable enjeu de leur lutte contre la mort. Une œuvre de vérité."
J'au lu ce livre au moment où un proche, dcd depuis, souffrait d'un cancer. Et j'ai été assez stupéfaite d'apprendre autant de choses sur cette maladie à travers Le Pavillon, un récit autobiographique décrivant aussi les soins, radiothérapies et effets secondaires, que le corps médical tentait alors. Les personnages forment le microcosme de la société soviétique 2 ans après la mort de Staline. Roussanov, le dénonciateur. Kostoglotov, ancien sergent de l'Armée rouge qui fut dépporté pour avoir osé critiquer le camarade Staline. Un roman-témoignage qui révèle aussi la dureté des années endurées antérieurement.
Le livre ne sera édité qu'en 67. L'auteur relate aussi, suite aux 8 années passées en camps de détention, le temps où il fut relégué dans le Kazakstan jusqu'à sa réhabilitation en 57, et comment il cachait ses pages d'écritures sous les planches de sa cabane. Guéri "miraculeusement" de son cancer alors qu'on le croyait mourant, sa conception de la vie en sera modifiée. Un livre fort dont la lecture, je pense, offre un appui, lors d'un moment difficile lié à la maladie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 31
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Alexandre Soljenitsyne [Russie]   Mar 5 Juin 2007 - 14:15

La journée d'Ivan Dennissovitch m'a terriblement secouée...
J'ignorais qu'il avait écrit d'autres livres sur le même thème, j'irai jeter un coup d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
JLN
Espoir postal
avatar

Messages : 26
Inscription le : 03/08/2007

MessageSujet: Re: Alexandre Soljenitsyne [Russie]   Sam 4 Aoû 2007 - 2:13

Oui, le pavillon des cancéreux, un grand "moment" de littérature. Un pavé qui' la plupart du temps décrit l'ambiance d'une chambre d'hôpital... et on ne s'ennuie jamais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 31
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Alexandre Soljenitsyne [Russie]   Ven 19 Oct 2007 - 12:02

Ahh, je me disais bien qu'il existait, ce fil Very Happy
Ce livre m'a bouleversée (mot bien faible, mais je n'en trouve pas d'autres...), surtout la fin : "Des journées comme ça, dans sa peine, il y en avait, d'un bout à l'autre, trois mille six cent cinquante-trois. Les trois de rallonge, c'était la faute aux années bissextiles".

Edit : j'avais écrit pratiquement la même chose lors de mon premier passage sur ce fil, en juin Laughing

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Alexandre Soljenitsyne [Russie]   Ven 19 Oct 2007 - 13:38

Fantaisie héroïque a écrit:
Ahh, je me disais bien qu'il existait, ce fil Very Happy

Fantaisie Héroïque...Tu ne nous ferais pas profiter de tout ou partie de ton exposé sur Soljenitsine?... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 31
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Alexandre Soljenitsyne [Russie]   Ven 19 Oct 2007 - 13:44

Oh ben si vous voulez Embarassed
Je mettrai ça en ligne ce soir alors Wink

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 31
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Alexandre Soljenitsyne [Russie]   Sam 20 Oct 2007 - 11:17

Voici la fin de mon intro (je vous passe les quelques éléments biorgaphiques que j'avais indiqués, je pense qu'ils figurent déjà sur ce fil, du moins l'essentiel.

Soljenistyne est une figure intéressante car contrairement à Primo Levi, il pensait déjà à l'écriture avant son expérience du Goulag.
Dans une lettre adressée à son éditeur, il dira même que son arrestation fut une "chance" :

"Avant mon arrestation, je n'entendais pas grand-chose à cela (difficultés rencontrées par les écrivains soviétiques). Sans trop y réfléchir, je penchais pour la littérature, sachant mal que sens cela avait pour moi, et quel sens pour la littérature. Une seule chose m'accablait : la difficulté qu'il y avait selon moi à trouver pour mes récits des thèmes neufs. Il est terrible d'imaginer l'écrivain que je serais devenu (et je le serais devenu) si je n'avais pas été arrêté".

La suite au prochain épisode, si cela vous intéresse toujours (désolée j'ai peu de temps en ce moment Embarassed ) !

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Alexandre Soljenitsyne [Russie]   Sam 20 Oct 2007 - 12:02

Fantaisie héroïque a écrit:
La suite au prochain épisode, si cela vous intéresse toujours (désolée j'ai peu de temps en ce moment Embarassed ) !

A mon avis, c'est encore plus intéressant si tu nous livres en différentes parties plutôt qu'en un bloc le contenu de ton exposé. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Alexandre Soljenitsyne [Russie]   Sam 20 Oct 2007 - 12:24

Chouette!!!! Un feuilleton littéraire miammiam Merci Fantaisie!!! J'attends la suite avec impatience bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
biboul
Espoir postal


Messages : 27
Inscription le : 28/10/2007

MessageSujet: Re: Alexandre Soljenitsyne [Russie]   Dim 28 Oct 2007 - 17:36

Une journée d'Ivan Dessinovitch est un excellent roman, décrivant bien l'univers du Goulag vu à travers les yeux d'un simple Zek....

Une bonne façon d'aborder cet auteur et l'histoire d'un régime sur lequel on sait somme toute peu de choses dès qu'il s'agit de son fonctionnement interne et de la vie de sa population.

Et cette impression par moment de voir 1984 se matérialiser dans la vraie vie est saisissante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred Teckel
Envolée postale
avatar

Messages : 259
Inscription le : 16/11/2007
Localisation : Lorrain en exil à Paris

MessageSujet: Re: Alexandre Soljenitsyne [Russie]   Sam 17 Nov 2007 - 20:08

Je vous livre cette citation, pour vous donner une idée de ce monument qu'est "L'Archipel du goulag":


« Si, aux intellectuels de Tchekhov qui passaient leur temps à essayer de deviner ce qu’il adviendrait dans vingt, trente ou quarante ans, on avait répondu que, quarante ans plus tard, dans la Sainte Russie, on torturerait les inculpés pendant l’instruction, on leur comprimerait le crâne à l’aide d’un cercle de fer, on les plongerait dans des baignoires d’acide, on les attacherait nus pour les livrer en pâture aux fourmis ou aux punaises, on leur enfoncerait dans l’anus une baguette à fusil chauffée à blanc sur un réchaud (opération du « marquage secret »), on leur écraserait lentement les organes génitaux sous la semelle des bottes, et, en guise de traitement le plus bénin, on leur infligerait pendant une semaine d’affilée le supplice de l’insomnie et de la soif tout en les battant jusqu’à ce que leur chair ne soit plus qu’une bouillie sanglante, aucune des pièces de Tchekhov ne serait arrivée jusqu’à son dénouement et tous leurs héros auraient pris le chemin de l’asile. »

Alexandre Soljénitsyne, L’archipel du goulag, tome 1, Seuil, p.78
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesdautomne.spaces.live.com
Sophie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 42
Localisation : Tahiti

MessageSujet: Re: Alexandre Soljenitsyne [Russie]   Sam 17 Nov 2007 - 21:47

JLN a écrit:
Oui, le pavillon des cancéreux, un grand "moment" de littérature. Un pavé qui' la plupart du temps décrit l'ambiance d'une chambre d'hôpital... et on ne s'ennuie jamais !

Je l'ai (en édition poche d'origine) mais n'ai jamais osé mettre mon nez dedans.
Il faudrait que je me décide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alexandre Soljenitsyne [Russie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alexandre Soljenitsyne [Russie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Politique] Géorgie - Russie - Osséties - Abkhazie- Kosovo
» Sanvic - Rue Alexandre
» la prise d'otages de Beslan ( fédération de Russie )
» Trafic routier au pays de la vodka (Russie)
» Le père Alexandre racontait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature russe-
Sauter vers: