Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Enrique Vila-Matas [Espagne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Enrique Vila-Matas [Espagne]   Ven 12 Sep 2008 - 0:57



Auteur espagnol né en 1948, Enrique Vila-Matas a vu quelques de ses textes traduits, dont Paris ne finit jamais, Abrégé de littérature portative, Le mal de Montano, Le voyage vertical et Suicides exemplaires.

Admirateur de Hemingway, Melville et de quelques autres écrivains, Vila-Matas est en train de devenir un écrivain-culte de la nouvelle garde.  C'est pourquoi il est étonnant que nous n'ayons pas encore parlé de lui...  chose sûre, les littératures espagnole, portugaise, brésilienne et de l'Amérique latine n'ont pas encore fini de nous livrer leurs secrets.

Quand nous voyons des cinéastes de la trempe des Walter Salles adapter des oeuvres majeures telles Sur la route, il ne va pas sans dire que les littératures, majeures comme mineures, pour paraphraser un aperçu kafkaïen de ce qui se pratique actuellement en littérature, sont à même d'occasionner de nouveaux débouchés.  Littérature et cinéma se complètent assez fréquemment, bien que la littérature perde beaucoup de son attrait populaire...  mais la littérature continue à générer des milliards de revenus et de lecteurs bon an mal an.

Pour ressortir du propos et pour rester dans une thématique politique et littéraire, les oeuvres Oblomov de Gontcharev, et de Stephen le héros de James Joyce, font en sorte qu'une quête longuement mûrie de ma part qui tente de s'affranchir de l'héroïsme barbant et rébarbatif des classes politiques actuelles, sera à même de s'épanouir à la lumière des résultats électoraux américains, états-uniens et canadien.  Ce sera en attendant L'Océantume de Réjean Ducharme.

Je m'évase, mais tel est le but et le principe de quelque avatar ou opus médiatique.


Bibliographie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)
1990 Abrégé d’histoire de la littérature portative, Pages 1, 3,
1995 Suicides exemplaires, Page 4,
1996 Imposture, Page 2,
1999 Enfants sans enfants, Page 4,
2000 Étrange façon de vivre,
2000 Loin de Veracruz,
2001 Le Voyageur le plus lent,
2002 Le Voyage vertical,
2002 La lecture assassine,
2002 Bartleby et compagnie,
2003 Le Mal de Montano,
2004 Paris ne finit jamais,
2004 Pour en finir avec les chiffres ronds : chroniques littéraires,
2005 Mastroianni-sur-Mer,
2006 Docteur Pasavento, Pages 3, 4,
2008 Explorateurs de l’abîme,
2008 De l’imposture en littérature,
2009 Journal volubile,
2010 Dublinesca,
2010 Perdre des théories, Pages 4,
2010 Vila-Matas, pile et face, rencontre avec André Gabastou,
2011 Chet Baker pense à son art,
2012 Air de Dylan,

Citation :
mise à jour le 05/09/16, page 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Enrique Vila-Matas [Espagne]   Ven 12 Sep 2008 - 10:00

euuuuh... je crois que je suis perdu !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Enrique Vila-Matas [Espagne]   Ven 12 Sep 2008 - 10:35

enthousiaste Merci Jack-Hubert pour ce fil - depuis des mois que j'en parle de l'ouvrir.. je suis une adepte de cet auteur - sans réserve Very Happy
Je l'ai suivi dans presque tous ses 'délires' littéraires :heart:

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majeanne
Main aguerrie
avatar

Messages : 466
Inscription le : 05/06/2008
Age : 56
Localisation : le Grand Sud

MessageSujet: Re: Enrique Vila-Matas [Espagne]   Dim 5 Oct 2008 - 18:50

Je commence "le mal de montano" seul livre de cet auteur que j'ai trouvé dans la petite bibliothèque que je fréquente. Et pour l'instant j'accroche. J'ai entendu parler par hasard de cet auteur parce-qu'il a été retenu sur un autre forum pour une lecture commune.
Est-ce que ce roman en particulier vous a plu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Enrique Vila-Matas [Espagne]   Dim 5 Oct 2008 - 19:12

majeanne a écrit:
Je commence "le mal de montano" seul livre de cet auteur que j'ai trouvé dans la petite bibliothèque que je fréquente. Et pour l'instant j'accroche. J'ai entendu parler par hasard de cet auteur parce-qu'il a été retenu sur un autre forum pour une lecture commune.
Est-ce que ce roman en particulier vous a plu ?
Cela fait déjà un moment que j'ai lu ce livre de lui.. mais je me rappelle d'un très bon moment de lecture!
En tout cas tu ne dois pas trop prendre cet auteur à la ligne - il aime un humour assez espiègle, il aime aussi se mettre en avant qui lui donne parfois un air de surestime - mais rien de tel.. il adore surtout partager sa passion pour la lecture et les auteurs et enrobe tout cela dans des romans assez plaisants à lire.. je l'adore Wink
c'est peut être aussi la raison pour laquelle je ne devrais pas répondre à cette question parce que je vais de toute façon lui trouver des aspects positifs Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Enrique Vila-Matas   Lun 23 Mar 2009 - 9:15

Enrique Vila-Matas n'est pas exactement le genre d'ecrivain a nous impressionner avec sa citation percutante. Disons qu'il nous a a l'usure, par sa maniere a nous enseigner la litterature, a la railler et a la faire grincer dans ses fondements.

Vila-Matas nous a fait cadeau d'Abrege de la litterature portative ou il a su mieux nous exprimer que tout autre ecrivain ce qui faisait la particularite de l'univers perecquien. Il nous parle de Melville, de Salinger et d'autres illustres ecrivains, mais il arrive au prochain detour avec son adaptation de Bartleby le scribe, de Melville.

J'ai souvenir d'un episode ou il disait emprunter le domicile de Marguerite Duras pour realimenter son inspiration. De plus, il nous faisait part de son attachement pour Hemingway dans Paris ne finit jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Enrique Vila-Matas [Espagne]   Sam 13 Juin 2009 - 16:59

Ceux qui aiment Enrique Vila-Mata peuvent lire en toute confiance Exploateurs

de l' abime, un recueil de nouvelles, Bourgois.

Il est en pleine forme Vila Matas. L' occasion aussi peut etre pour ceux qui ne le connaissent pas.

Je vous le recommande !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Enrique Vila-Matas [Espagne]   Dim 9 Jan 2011 - 22:34

J'ai entamé donc avec grand enthousiasme "Explorateurs de l'abîme". Les premiers chapitres, je les trouvais vraiment sublime. Surtout quand il nous décrit notre état d'homme comme suspendu au-dessus d'un vide, dans un certain sens. Et il me semble bien que c'est un vide, mais pas le néant. Je me retrouvais dans ces approches pour décrire la condition humaine. En plus, j'y trouvais un certain humour!

Mais malheureusement - peut-être aussi j'ai fait la faute de laisser d'espaces entre les chapitres? - il m'a semblé dans la suite qu'il y a des manques de finitions: quelques répétitions presque de paragraphes, de phrases. Aussi une faute qui m'énervait beaucoup: dans un chapitre qui joue en Russie, il mettait dans chaque ligne le prénom, le patronym et le nom de famille du protagoniste. Cela n'est pas nécessaire. Donc un peu trop de facilité, à mon avis!

Donc, à moitié du livre, j'ai abandonné.

J'ai encore "le mal de Montano" sur ma Pal... à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Enrique Vila-Matas [Espagne]   Dim 9 Jan 2011 - 23:03

Dommage, Tom Leo, j' ai beaucoup aimé !

Peut etre l' humour particulier de Vila Matas qui ne passe pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Enrique Vila-Matas [Espagne]   Lun 10 Jan 2011 - 9:25

bix229 a écrit:
Dommage, Tom Leo, j' ai beaucoup aimé !

Peut etre l' humour particulier de Vila Matas qui ne passe pas ?

Comme j'ai dit: le début m'a enchanté! Pourquoi pas la suite? Je ne sais pas... Peut-être un mauvais moment de lecture? On sait bien qu'il y a des moments propices ou pas pour certaines lectures...
C'est très rare que j'interromps des lectures, mais je veux en avoir le courage: j'ai tellement de choses sur ma Pal, dont je suis "sûr" que cela sera un grand plaisir. Et le temps file.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Enrique Vila-Matas [Espagne]   Lun 10 Jan 2011 - 14:44

Tout à fait d' accord, Tom Leo !

On doit avoir pour seuls impératifs le plaisir et puis le plaisir, la réflxexion...la participation... La vie est
bien trop courte et les livres trop nombreux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Re: Enrique Vila-Matas [Espagne]   Sam 10 Nov 2012 - 10:08

Je viens de lire ceci à propos d'Enrique Vila-Matas :

Chronique littéraire de Louis Hamelin, journal Le Devoir

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Re: Enrique Vila-Matas [Espagne]   Mer 13 Mar 2013 - 9:50

À la session automne 2011, j'avais entrepris mon travail sur Enrique Vila-Matas de la manière suivante (vous pourrez y voir quelques extraits additionnels tout au long du travail de 15 pages) :

Citation :
À l’occasion de la lecture De Bartleby aux écrivains négatifs, je me suis souvenu de moments passés sur l’œuvre d’Enrique Vila-Matas. Comment décrire l’effet-bartleby? Enrique Vila-Matas aborde le sujet dans Bartleby et compagnie : « Il y a vingt-cinq ans, alors que j’étais très jeune, j’ai publié un roman sur l’impossibilité de l’amour. Depuis, en raison d’un traumatisme sur lequel je m’expliquerai plus loin, je n’avais plus rien écrit. » En relevant l’irrévérence d’une telle déclaration, j’avais réfléchi aux forces souterraines qui taraudaient le début de la quête littéraire de Vila-Matas. Afin de s’enquérir sur Bartleby et compagnie, l’écrivain d’origine catalane rapporte un certain jour de 1999 un évènement antérieur de 25 années, ce qui nous ramène à 1974. L’examen des faits et de la publication de son premier succès littéraire, Abrégé d’histoire de la littérature portative, nous replonge un peu plus tard en 1983. Sans doute y verrons-nous un artifice littéraire. Concrètement, nous abrégerons de telle manière : « Salvador Dali scrutait sans cesse l’horizon à la recherche de son Moby Dick personnel, Rita Malu était déguisée en frégate et Robert Walser semblait tout droit sorti du Potemkine. » Si nous voulons persister dans cette voie, Enrique Vila-Matas a logé dans la chambre de la bonne au-dessus de chez Marguerite Duras à Paris de 1974 à 1976. Nous assistons donc à la fabrication du mythe littéraire autour de l’œuvre d’Enrique Vila-Matas.

[...]

Encore une fois, l’opportunité de la lecture du Docteur Pasavento nous permet de lire un témoignage de sympathie d’Enrique Vila-Matas à l’égard du genre de l’essai. Peut-être que les origines partiellement ibériques de Michel de Montaigne ont quelque chose à y voir. Qu’importe, Vila-Matas fait dire à son narrateur en réponse aux multiples questions d’un journaliste qui l’interrogeait sur sa passion pour la disparition : «je soupçonne cette passion pour la disparition, toutes ces tentatives, appelons-les suicidaires, d’être paradoxalement des essais d’affirmation de mon moi.» [DP, 9] Avant même de daigner répondre à cette question, qui revient telle une ritournelle, l’écrivain d’origine catalane prétexte une pensée distraite liée quant à un souvenir d’un but marqué par Pelé à un match du Mondial de football en Suède. Nous assistons à la mise en scène d’un processus de fiction à partir d’éléments historiques, parfois vrais, modifiés au besoin ou encore remaniés, pour répondre à une vérité du genre romanesque. Ainsi, Enrique nous retourne ces mots, tel un coup de tête : «Alors, qui avait dit ces mots? L’écho? Une voix venue de l’intérieur de moi-même? Le fantôme du berceau de l’essai?» [DP, 11]. Chose certaine, nous assistons à un énième foisonnement de références littéraires.

[...]

Manifestement, Vila-Matas revient inlassablement à l’œuvre pionnière de Franz Kafka dans ses pastiches littéraires. Quitte à passer par Cortazar, Vila-Matas tentera de faire disparaître le sujet littéraire dans le fourmillement référentiel continu.

[...]

Si nous voulons mieux comprendre la démarche de Vila-Matas et le style d’écriture adopté, disons que le ton de sa plume varie d’un ouvrage à l’autre. L’usage de la nouvelle comme médiation intertextuelle permet notamment à l’écrivain catalan de mieux faire passer l’initiation à un univers littéraire depuis les beaux jours d’Abrégé […]. À l’instar d’un Gilles Marcotte au Québec, Enrique Vila-Matas puise à même la critique littéraire pour atteindre ses propres sommets. Comme Marcotte, Enrique forge quelque peu l’art de l’essai. Cependant, pour arriver à la prouesse du Docteur Pasavento, Enrique Vila-Matas doit emprunter le chemin sinueux de ceux qui fraient constamment entre l’essai et le roman. Dans cette mesure, Dany Laferrière pourrait lui être apparenté sous certains aspects. La structure même du roman permet aux écrivains d’élaborer la force de certains mythes, alors que l’essayiste doit mieux le restituer à sa propre manière. Il semblerait, selon Patrick Tillard, qu’Elfriede Jelinek ait mieux opéré la réalité même de Robert Walser dans Désir et permis de conduire. En revanche, la construction mythologique d’Enrique Vila-Matas dénaturait quelque peu le projet de Robert Walser et sa volonté à s’inscrire comme écrivain négatif. Nous pouvons valider cette affirmation dans la mesure où Enrique dissimulait mal le mécanisme utilisé pour encenser/réfuter l’exemple de José Saramago dans Bartleby et compagnie.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Enrique Vila-Matas [Espagne]   Sam 11 Mai 2013 - 18:39

abrégé d'histoire de la littérature portative (1985)

Absolument génial, jubilatoire, extrêmement drôle et intelligent !

Si vous voulez en savoir plus sur la littérature portative, si vous êtes curieux de découvrir la société secrète des shandys,
Si vous n'avez rien contre les artistes des années 20, de Duchamp à Larbaud en passant par Cendrars,
Si vous avez un certain penchant pour la folie et pour
l'absurde
Ainsi que pour l'histoire littéraire que l'on ne connait pas peut-être parce qu'elle s'invente au fil de la plume de Vila-Matas : ce livre est pour vous !

Vila-Matas se joue des situations, des coïncidences et des hasards, il joue avec les codes de la fiction et de la biographie, de l'exégèse et du mentir-vrai. Il croise les genres et les gens, invite à la même table Aleister Crowley, Gustav Meyrinck et Louis-Ferdinand Céline (cherchez le traître !!). Il donne à son livre un tour à la fois irrévérencieux, jovial et respectueux (peut-être même nostalgique et quasiment idolâtre). On sent à chaque page l'amour et l'envie, le plaisir et l'élan d'un écrivain parlant de ceux qui l'ont formés, éduqués, fait grandir ! Quel plaisir de lire un auteur qui ausculte la littérature en s'amusant à la déformer et qui donne irrésistiblement envie de se replonger dans les écrits volages, usurpés, facétieux et poétiques de toute une génération !

Joyeux, loufoque et volubile = shandy !!

Tout simplement : Génial !

(j'ajoute que je serai très curieuse de lire d'autres passages de ton travail sur Vila-Matas, jack-hubert bukowski...)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Enrique Vila-Matas [Espagne]   Sam 11 Mai 2013 - 19:28

Tu m'as convaincu shanidar !
Et hop dans la LAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enrique Vila-Matas [Espagne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enrique Vila-Matas [Espagne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Matelas poussette pour + de confort (Espagne)
» Zarzuela (Espagne)
» (ESPAGNE)
» Le camino del Rey au sud de L'espagne
» Modem espagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Espagne et du Portugal (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: