Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Laurence Cossé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Laurence Cossé   Dim 1 Mar 2009 - 10:30

Hum... réussi l'effet mesdames...j'ai noté et souligné ce titre miammiam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Laurence Cossé   Dim 1 Mar 2009 - 10:33

aériale a écrit:
Hum... réussi l'effet mesdames...j'ai noté et souligné ce titre miammiam
et je suis plus que sûre que tu vas aimer cette lecture Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurence Cossé   Dim 1 Mar 2009 - 23:51

Au bon roman

C'est un livre militant...Il faut absolument qu'il fasse un tabac!

Lisez plutôt...

Nous voulons des livres nécessaires...

« Depuis qu’existe la littérature, la souffrance, la joie, l’horreur, la grâce, tout ce qu’il y a de grand en l’homme a produit de grands romans. Ces livres d’exception risquent en permanence d’être oubliés et, aujourd’hui où le nombre des publications est considérable, la puissance du marketing et le cynisme du commerce s’emploient à les rendre indistincts des millions de livres anodins, pour ne pas dire vains.
Or ces romans magistraux sont bienfaisants. Ils enchantent. Ils aident à vivre. Ils instruisent. Il est devenu nécessaire de les promouvoir sans relâche, car c’est une illusion de penser qu’à eux seuls ils auraient le pouvoir de rayonner.
[…] Nous voulons des livres nécessaires, des livres qu’on puisse lire le lendemain d’un enterrement, quand on n’a plus de larmes tant on pleuré, qu’on ne tient plus debout, calciné que l’on est par la souffrance […] des livres pour les nuits où, malgré l’épuisement, on ne peut pas dormir, et où l’on voudrait simplement s’arracher à des visions obsessionnelles…
[…]
Nous n’avons que faire des livres insignifiants, des livres creux, des livres faits pour plaire.
Nous ne voulons pas de ces livres bâclés, écrits à la va-vite, allez, finissez-moi ça pour juillet, en septembre je vous lance comme il faut et on en vend cent mille, c’est plié.
Nous voulons des livres écrits pour nous qui doutons de tout, qui pleurons pour un rien, qui sursautons au moindre bruit derrière nous.
Nous voulons des livres qui aient coûté beaucoup à leur auteur, des livres où soient déposés ses années de travail, son mal au dos, ses pannes, son affolement quelquefois à l’idée de se perdre, son découragement, son courage, son angoisse, son opiniâtreté, le risque qu’il a pris de rater.
Nous voulons des livres splendides qui nous plongent dans la splendeurdu réel et qui nous y tiennent ; des livres qui nous prouvent que l’amour est à l’œuvre dans le monde à côté du mal, tout contre, parfois indistinctement, et le sera toujours comme toujours la souffrance déchirera les cœurs.
Nous voulons des livres qui n’éludent rien du tragique humain, rien des merveilles quotidiennes, des livres qui nous fassent revenir de l’air dans les poumons.
Et quand il n’y en aurait qu’un par décennie, quand il ne paraîtrait qu’un Vies minuscules tous les dix ans, cela nous suffirait. Nous ne voulons rien d’autre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armor-Argoat
Zen littéraire


Messages : 4616
Inscription le : 09/01/2009
Age : 35
Localisation : Bretagne sud

MessageSujet: Re: Laurence Cossé   Lun 2 Mar 2009 - 0:00

Je dois lire ce livre !

Merci pour les extraits !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurence Cossé   Lun 2 Mar 2009 - 0:07

Armor-Argoat a écrit:
Je dois lire ce livre !

Merci pour les extraits !

Mais je ne pouvais pas les garder pour moi...J'avais besoin de vite vous les donner à lire... content
Et cet hommage aux Vies minuscules de Pierre Michon!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...


Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Laurence Cossé   Lun 2 Mar 2009 - 0:14

C'est bien cet extrait, là, parce qu'en itv ça m'avait un peu dérangée que M'Dame Cossé elle dise qu'il ne faut se tourner que vers les classiques, les valeurs sûres de la littérature, qu'il y a tant de nouveautés que le bon est noyé.
Là, y'a un chouia de nuance puisqu'un toutes les décennies surgies.

Cela dit... c'est quand même terrible de ne lire que des livres "nécessaires" non ? Cette littérature là, qui nous bouffe aux tripes... Les trucs de divertissement c'est bien aussi, pour se détendre, pour rire, pour s'alléger.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurence Cossé   Lun 2 Mar 2009 - 0:36

Queenie a écrit:
C'est bien cet extrait, là, parce qu'en itv ça m'avait un peu dérangée que M'Dame Cossé elle dise qu'il ne faut se tourner que vers les classiques, les valeurs sûres de la littérature, qu'il y a tant de nouveautés que le bon est noyé.
Là, y'a un chouia de nuance puisqu'un toutes les décennies surgies.

Il n'est pas dit dans son livre qu'il faille éliminer systématiquement toute la nouveauté et se tourner uniquement vers les classiques. Il faut chercher chaque année derrière le fatras des publications innombrables les perles qui peuvent se cacher.

Citation :
Cela dit... c'est quand même terrible de ne lire que des livres "nécessaires" non ? Cette littérature là, qui nous bouffe aux tripes... Les trucs de divertissement c'est bien aussi, pour se détendre, pour rire, pour s'alléger.

Quels sont ceux qui nous laissent des traces?...Ceux qui nous ont seulement divertis?...Je ne crois pas...Enfin pas pour moi!...J'ai besoin de plus qu'une simple distraction...Sinon j'ai l'impression de perdre mon précieux temps...A vingt ans on ne raisonne peut-être pas de la même manière, je ne m'en souviens plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature


Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Laurence Cossé   Lun 2 Mar 2009 - 9:48

coline a écrit:

Quels sont ceux qui nous laissent des traces?...Ceux qui nous ont seulement divertis?...Je ne crois pas...Enfin pas pour moi!...J'ai besoin de plus qu'une simple distraction...Sinon j'ai l'impression de perdre mon précieux temps...A vingt ans on ne raisonne peut-être pas de la même manière, je ne m'en souviens plus...

A vingt ans, je lisais des livres "utiles" uniquement, surtout des livres historiques, politiques ou de psychologie.
A 30 ans, je ne lisais plus que des livres économiques ou qui pouvaient m'apporter un plus sur le plan professionnel.
A 40 ans, je me suis mise à diversifier considérablement mes lectures et peu à peu j'ai quasiment abandonné mes lectures d'antan. intense reflexion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...


Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Laurence Cossé   Lun 2 Mar 2009 - 10:21

Au contraire Coline, à 20 ans, je pense qu'on est plutôt du genre à lire les "nécessaires".

Quant à moi, aujourd'hui, y'a des livres qui me divertissent, ce qui ne veut pas dire qu'ils font "que ça", déjà. Et c'est important qu'ils parviennent à ce résultat, c'est pas rien. Et oui, j'en garde des traces. Ne serait-ce que la trace d'avoir été "bien" pendant quelques jours grâce à ces quelques pages tournées.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurence Cossé   Lun 2 Mar 2009 - 11:59

Je ne suis pas non plus une intégriste du "livre nécessaire" (je fais référence, avec cette expression, au passage du livre de Laurence Cossé que j'ai recopié) mais j'ai de plus en plus envie de lire des romans qui s'apparenteraient à cette catégorie parce que j'ai souvent été déçue en me précipitant sans recul sur ce qui sort parce que ça m'a été vanté sur les plateaux de télé ou les magazines...
(Ceci dit, c'est bien ainsi que j'ai découvert l'existence de Au bon roman de Laurence Cossé... content )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurence Cossé   Lun 2 Mar 2009 - 17:28

Queenie a écrit:
Au contraire Coline, à 20 ans, je pense qu'on est plutôt du genre à lire les "nécessaires".


Trente ans plus tard on en est au même point alors... content

Queenie a écrit:
c'est quand même terrible de ne lire que des livres "nécessaires" non ? Cette littérature là, qui nous bouffe aux tripes...

J'aime beaucoup ce passage , entre noirceur et lumière (qui me fait penser...à...excusez-moi d'écrire encore son nom...Sylvie Germain... content ):

Nous voulons des livres splendides qui nous plongent dans la splendeur du réel et qui nous y tiennent ; des livres qui nous prouvent que l’amour est à l’œuvre dans le monde à côté du mal, tout contre, parfois indistinctement, et le sera toujours comme toujours la souffrance déchirera les cœurs.
Nous voulons des livres qui n’éludent rien du tragique humain, rien des merveilles quotidiennes, des livres qui nous fassent revenir de l’air dans les poumons.


Ailleurs, dans le livre (c'est la libraire qui parle):

« Mon grand-père m’a laissé la passion de la littérature, et quelque chose en plus, de fondamental, la conviction que la littérature est importante. Il en parlait souvent. La littérature est source de plaisir, disait-il, c’est une des rares joies inépuisables, mais pas seulement. Il ne faut pas la dissocier de la réalité. Tout y est. Toutes les subtilités de la vie sont la matière des livres.[…] Des adultes vont te dire que la littérature n’est pas la vie, que les romans n’enseignent rien. Ils auront tort. La littérature informe, elle instruit, elle entraîne. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature


Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Laurence Cossé   Lun 23 Mar 2009 - 15:00

Plutôt que de vous résumer ce livre, je vous ai dressé, par liste alphabétique (un vrai travail de titan), le nom de tous les auteurs de "bons romans" cités, ainsi que le titre des livres quand tel était le cas. Cette liste est EXHAUSTIVE. joie

Ageev (Roman avec cocaïne). Andric (La Chronique de Travnik). Anonyme (Madame Solario). Aragon. Daniel Arsand (En silence). Stéphane Audeguy (La Théorie des nuages). Marguerite Audoux (Marie-Claire). Jane Austen (Orgueil et préjugés). Marcel Aymé (La Jument verte, La vouivre, Uranus, La table aux crevés).

Honoré de Balzac (la Duchesse de Langeais, Le cousin Pons). Franz Bartelt (Les Bottes rouges). Béatrix Beck (Le Muet, le cycle des Barny, Don Juan des Forêts, L'enfant-chat). Benoziglio (Louis Capet, suite et fin). John Berger. Bergounioux (B-17 G). Bernanos. Marc Bernard (Pareils à des enfants). Agustina Bessa-Luis (Le confortable désespoir des femmes). Bettencourt (L'Intouchable). Bianciotti. Raphaëlle Billetdoux (L'Ouverture des bras de l'homme). Karen Blixen (Contes). Bobin. Roberto Bolano (Les détectives sauvages). Böll. Borges (nouvelles). Nicolas Bouvier. Bove. Antonio Susan Byatt (Le Conte du biographe).

Cabanis (Les Jardins en Espagne). Calet. Nicole Caligaris. Carrère. Céline. Cendrars. Chevillard (Oreille rouge). Cholodensko. Colette. Conrad. Stephen Crane (Le Bateau ouvert).

Maryline Desbiolles. Régine Detambel. Deville. Dietrich. Di Nota. Dostoïevski. Drieu.

Echenoz (Ravel). Annie Ernaux.

Fargue. Faulkner. Flaubert. Hélène Frappat. Fruttero et Lucentini (L'Amant sans domicile fixe).

Gailly (Be-bop, Dernier Amour). Sylvie Germain (Magnus). Gide. Giono (le Hussard sur le toit). Gracq. Iegor Gran (Les trois vies de Lucie). Grenier. Grossman (Vie et destin).

Shirley Hazzard (Le grand incendie). Éric Holder (les Sentiers délicats). Victor Hugo.

Inoué.

Jouhandeau.

Ismaël Kadaré. Kipling (Contes, Nouveaux Contes des collines). Agota Kirstof (C'est égal).

Laclavetine. La Fayette (la Princesse de Clèves). Éric Laurrent (Clara Stern). Michel Leiris (Aurora).

Malraux. Marc Aurèle (les Pensées). Mauriac. Cormac McCarthy (Trilogie des Confins, De si jolis chevaux, Le Grand Passage, La nuit du grand boss, La Femme du dimanche). Pierre Michon (Vies minuscules, Maîtres et serviteurs, Rimbaud le fils, La Grande Beune). Millet. Modiano (Un pedigree). Montaigne (Essais).

Nabokov. A.S. Neill (Libres enfants de Summerhill).

Oe. Anna Maria Ortese (Alonso et les visionnaires). Oster (l'Imprévu).

Grace Paley (Énorme changement de dernière minute). Orhan Pamuk (Neige). Paulhan (Les cœurs changent). Perez-Reverte (Le peintre des batailles). Perrault (Contes). Henri Pourrat (Contes). Marcel Proust (Jean Santeuil).

Jacques Réda (Europes). Renard. Noëlle Revaz (Rapport aux bêtes). Reverzy. Jean Rhys. Rio. Jean Rolin (Terminal frigo, L'organisation). Olivier Rolin. Rousseau. Roubaud.
Léopold von Sacher-Masoch (La Vénus à la fourrure). Goliarda Sapienza (l'Art de la joie). Saramago (L'Autre comme moi). André Schwarz-Bart (Le Dernier des justes). Segalen (Correspondance complète). Pierre Senges (La Réfutation majeure). Jacques Serena. Stendhal.
Antonio Tabucchi (Tristano meurt). Sylvain Tesson (Le petit traité sur l'immensité du monde). Denis Thériault (l'Iguane). Thoreau. Marina Tsvetaïeva (Vivre dans le feu, Correspondances à trois).

François Vallejo (Le Voyage des grands hommes). Vialatte. Vila-Matas (Mal de Montano). Visage. Antoine Volodine.

Waugh (Grandeur et décadence). Whitman. Virginia Woolf.

Zola.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurence Cossé   Lun 23 Mar 2009 - 15:04

enthousiaste Eve Lyne et merci...Rien que de bonnes références semble-t-il...
J'avais renoncé à faire cette longue liste .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Laurence Cossé   Lun 23 Mar 2009 - 15:16

Merci Eve Lyne.. il y a de quoi se perdre Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature


Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Laurence Cossé   Lun 23 Mar 2009 - 15:23

Ah les Parfumés... nous avons des centaines d'heures de lecture devant nous. Tous ces livres qui font envie et tant d'auteurs méconnus surtout. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laurence Cossé   Aujourd'hui à 10:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Laurence Cossé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mise en place d'une borne 2 DB à Cossé en Champagne ( dépt 53).
» Le Havre COSSÉ SIMON 1917

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: