Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Elizabeth von Arnim

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Elizabeth von Arnim Empty
MessageSujet: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim Icon_minitimeSam 11 Juil 2009 - 20:02

Elizabeth von Arnim Elizab10

Texte copié sur Wikipédia.



Elizabeth von Arnim (31 août 1866 à Sydney, Australie - 9 février 1941 à Charleston, États-Unis ) est une romancière anglaise.

Sa vieCousine de la romancière Katherine Mansfield, Elizabeth von Arnim, de son vrai nom Mary « May » Annette Beauchamp, naît à Sydney, au sein d'une famille anglaise, d'un père commerçant ayant fait fortune en Australie. Lorsqu'elle a trois ans, la famille regagne l'Angleterre et s'installe à Londres.

Elizabeth est une élève brillante, notamment en histoire, mais c'est la musique qu'elle choisit en intégrant le Collège Royal de Musique.
À la fin de ses études, elle part faire un grand tour à travers l'Europe, en compagnie de son père. En 1889, alors qu'ils sont en Italie, elle rencontre le Comte Henning August von Arnim-Schlagenthin, un aristocrate prussien, cousin du poète romantique Achim von Arnim. Elle l'épouse à Londres un an plus tard et ils s'installent à Berlin.

Cinq ans plus tard, ils emménagent dans le domaine familial de son époux à Nassenheide, en Poméranie où Elizabeth découvre les joies de la vie à la campagne. Le couple a maintenant cinq enfants (quatre filles et un garçon) éduqués par des précepteurs aussi célèbres qu'Edward Morgan Forster ou Hugh Walpole.

Elizabeth met alors à profit la tranquillité de cette vie rurale pour commencer à écrire. En 1898, elle publie anonymement son premier ouvrage, Elizabeth et son jardin allemand (Elizabeth and Her German Garden), sorte de journal intime dans lequel elle confie ses réflexions sur la rudesse de cette Allemagne du nord et ses tentatives de création d'un jardin à l'anglaise. Depuis sa publication, ce petit roman, réédité plus de vingt fois, a connu un succès considérable. Il a d'ailleurs marqué la carrière de son auteur de manière définitive car tous les romans écrits par la suite seront toujours présentés comme ceux de l'« auteur d'Elizabeth et son jardin allemand ».

En 1908, des problèmes financiers obligent la famille von Arnim à déménager à Londres où le Comte meurt deux ans plus tard. Elizabeth reste en Angleterre pendant encore deux années avant de s'installer en Suisse. Dans son « Chalet Soleil », elle devient le centre d'une vie mondaine et entretient une liaison amoureuse tapageuse avec H.G. Wells.
En 1916, elle épouse le comte Francis Russell, petit-fils de lord John Russell (qui fut Premier ministre de la Reine Victoria) et frère aîné du philosophe Bertrand Russell. Malheureusement, ce mariage est un échec et ils se séparent au bout d'une année et divorcent en 1919.
Elizabeth continue d'écrire partageant sa vie entre l'Angleterre, la Suisse et Mougins dans le sud de la France. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, elle gagne les États-Unis où elle meurt à Charleston en 1941.
Une partie de sa bibliothèque personnelle, laissée en France à son départ pour l'Amérique, est conservée par l'Université du Sud-Toulon-Var.

Son œuvre
L'œuvre d'Elizabeth von Arnim est très largement autobiographique. On retrouve dans ses romans ses joies et ses déceptions, son bonheur et sa solitude, son amour de la nature mais également une sensibilité et une exigence typiquement britanniques.

Bibliographie en français :

1898 : Elizabeth et son jardin allemand page 3
1899 : L'été solitaire
1901 : La bienfaitrice page  4
1901 : Le jardin de l'enfance : page 4
1904 : Les aventures d'Elizabeth à Rügen page3
1909 : En caravane
1917 : Christine page 4
1919 : Christopher et Colombus
1921 : Vera page 2
1922 : Avril enchanté pages 1, 2, 3
1925 : Love page 2
1929 : Expiation
1931 : Père
1936 : Tous les chiens de ma vie page 4
1940 : Mr. Skeffington pages 1

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Elizabeth von Arnim Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim Icon_minitimeSam 11 Juil 2009 - 20:03

Avril enchanté



Tout commence par une sinistre journée d’hiver anglais, avec pluie et vent. Mrs Wilkins, en lisant le journal dans son club tombe sur une annonce proposant un château en Italie à louer pour le mois d’avril. Cette annonce la poursuit comme un rêve éveillé, au point qu’elle oublie sa timidité maladive et propose à une jeune femme de son club, qu’elle ne connaît que de vue, de louer le château avec elle, de laisser leurs mari à Londres et de faire l’escapade à deux. Très vite Mrs Arbuthnot se laisse convaincre. Nos deux aventureuses héroïnes passeront même une petite annonce pour trouver deux autres co-locataires avec qui partager les frais. Elles n’hésiteront pas à mentir à leurs époux pour pouvoir s’échapper et goûter à des vacances loin des obligations familiales. Et les promesses de la petites annonces se révéleront véridiques, la château est vraiment enchanteur, et toutes les personnes qui feront le voyage (et elles seront bien plus nombreuses que prévues) en reviendront profondément changées.

Un vrai roman pour l’été. Drôle tendre, tout en déclinaisons de rose. On a immédiatement envie de partir avec nos héroïnes pour découvrir ce coin de paradis, même si on sait que dans la vraie vie cela n’existe pas. Les gens ne se transforment pas du jour au lendemain sous l’influence d’un beau jardin, aussi enchanteur soit-il. Mais Elisabeth von Arnim est suffisamment fine pour presque nous le faire croire.

Une délicieuse petite gourmandise, à déguster comme un sorbet. A un moment où l’on a envie de léger, de l’optimiste, de sourire et plein de happy end.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Elizabeth von Arnim Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim Icon_minitimeSam 11 Juil 2009 - 20:09

Arabella a écrit:

tout en déclinaisons de rose.

Cette phrase me fait un peu peur, mais le reste de ta chronique me donne tout à fait envie de l'inscrire dans ma LAL, merci!
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Elizabeth von Arnim Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim Icon_minitimeSam 11 Juil 2009 - 20:14

Merci pour ce fil Arabella, on en parle depuis pas mal de temps Very Happy

Nezumi a écrit:
Cette phrase me fait un peu peur, mais le reste de ta chronique me donne tout à fait envie de l'inscrire dans ma LAL, merci!
en effet - le happy end est un 'must' chez Elisabeth.. mais je te garantie que tu ne dois pas avoir peur.. ce roman est délicieux..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Elizabeth von Arnim Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim Icon_minitimeSam 11 Juil 2009 - 20:19

Les hommes ne sont pas des princes charmants chez Elisabeth, ils peuvent être avares, un peu vieillissant, par exemple. Mais avec un bon angle de vision et peu d'effort, on peu les transformer en des être charmants. Et l'écriture est drôle et alerte. Par exemple :

Citation :
Qui plus est, elle était toujours flanquée de Mr Wilkins, dont la prestance et la dinstinction auraient suffit à donner grand genre aux plus médiocres réunions. C'était la respectabilité incarnée. On savait que ses associés le tenaient en haute estime et que les artistes amis de sa soeur ne l'admiraient pas moins. Il laissait en effet tomber de ses augustes lèvres des jugements très réfléchis sur l'art et ls artistes, se montrait aussi spirituel que prudent, et ne prononçait jamis un mot plus haut que l'autres, ni un mot de trop. On avait l'impression qu'il tenait un registre de toutes ses déclarations, ce qui inspirait un tel sentiment de confiance à ses auditeurs que ceux-ci revenaient souvent d'un vernissage fort mécontents de leurs avocats habituels et, après une courte période de réfléxion, venaient grossir la clientèle de Mr Wilkins.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Elizabeth von Arnim Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim Icon_minitimeSam 11 Juil 2009 - 20:27

Merci Arabella!
Oui, c'est un joli livre!
J'ai lu aussi Tous les chiens de ma vie ( va falloir que je songe à faire le même recensement..° laugh ), une sorte d'autobiographie par chiens interposés, cela me donne envie de le relire!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Elizabeth von Arnim Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim Icon_minitimeSam 11 Juil 2009 - 20:33

Marie a écrit:
une sorte d'autobiographie par chiens interposés, cela me donne envie de le relire!
Wink

le fait que Arabella en a parlé du livre il y a quelques jours faut dire heures chez elle, c'était hier, non? Wink m'a donné envie de revoir le film, ce que j'ai fait toute à l'heure - adaptation sublime de Mike Newell et qui suit pratiquement à la ligne le livre sans que cela devient ennuyeux..

Elizabeth von Arnim Enchan10

pour ceux qui connaissent le livre - film à récommander.. et sinon - lire le livre et tout de suite après voir le film Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Elizabeth von Arnim Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim Icon_minitimeSam 11 Juil 2009 - 21:56

Ca me donne envie de relire le livre et Nezumi, n'aie pas peur, il n'y a pas de BC là-dedans sourire

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Elizabeth von Arnim Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim Icon_minitimeDim 12 Juil 2009 - 8:23

kenavo a écrit:

le fait que Arabella en a parlé du livre il y a quelques jours faut dire heures chez elle, c'était hier, non? Wink

Il faut dire Kenavo que je ne lis qu'un seul livre à la fois, exceptionnellement deux. Donc cela avance vite.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Elizabeth von Arnim Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim Icon_minitimeLun 17 Aoû 2009 - 17:41

Mr. Skeffington



Le livre devrait s’appeler Mrs Skeffington, car c’est elle que nous suivons tout au long de ce délicieux roman. Mrs Skeffington fut une femme exceptionnellement belle, habituée à avoir tous les hommes à ses pieds. Mais elle va avoir très bientôt cinquante, fut très malade, et sa beauté s’en est allée. Elle n’en est pas encore complètement consciente au début du livre, mais des rencontres, en particulier avec certains de ses ex-amants vont la mettre en face de la triste réalité. Et sans l’admiration et l’amour des hommes, la vie de Mrs Skeffington est terriblement vide, parce que c’est tout ce qui la remplissait jusque maintenant. Elle eu jadis un mari, Mr Skeffington, dont elle divorça assez rapidement, et qui la nanti confortablement en argent jusqu’à la fin de sa vie. Et ce mari qu’elle n’a jamais vraiment aimé, dont elle fut plutôt heureuse de se débarrasser, revient dans sa vie, sous forme d’un fantôme de plus en plus envahissant. Et elle apprend, qu’il est de retour à Londres….

J’ai encore plus aimé ce livre qu’Avril enchanté. Peut être parce qu’il est moins uniformément rose, quelques filets noirs apparaissent par moments. L’avenir de Fanny semble terriblement triste, et celui de ses anciens amours guerre plus reluisant. Ensuite, parce que le livre est franchement très drôle. En particulier la visite d’Edward, devenu chauve et que personne ne reconnaît, est hilarante. Mais d’autres scènes sont aussi d’une irrésistible drôlerie. J’ai juste trouvé la toute fin un peu trop chargée à mon goût, un peu artificielle. Mais ne boudons pas notre plaisir, ce livre est une petite merveille, à déguster sans modération. Une gourmandise qui ne risque pas de provoquer la moindre indigestion. Je la conseille très vivement à toutes celles qui ne l’on pas encore savourée. Quand à moi, je suis très heureuse de savoir que plusieurs autres livres d’Elisabeth von Arnim m’attendent encore.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Elizabeth von Arnim Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim Icon_minitimeLun 17 Aoû 2009 - 18:02

Arabella a écrit:
Le livre devrait s’appeler Mrs Skeffington
en quelque sorte on te donne raison - le film qui a été fait (1944, avec Bette Davis und Claude Rains) sur la base de ce roman, s'apelle en anglais Mr. Skeffington - mais en allemand Das Leben der Mrs. Skeffington (La vie de Mrs.Skeffington) Wink


Arabella a écrit:
J’ai encore plus aimé ce livre qu’Avril enchanté.
voilà un bon argument pour me donner envie de découvrir Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Elizabeth von Arnim Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim Icon_minitimeLun 17 Aoû 2009 - 19:51

Je ne vois pas comment tu pourrais ne pas aimer ce livre. aime

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Elizabeth von Arnim Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim Icon_minitimeVen 1 Jan 2010 - 23:16

Vera


Lucy vient de perdre son père. Elle fait la rencontre d'un homme dont la femme est décédée il y a quelques jours à peine. Ils se soutiennent mutuellement dans l'épreuve qu'ils vivent tous les deux. Everard devient très vite indispensable à Lucy. Et malgré les circonstances étranges dans lesquelles est morte sa première femme, Vera, et la désapprobation des amis de son père, Lucy ne tardera pas à l'épouser.

Alors soit Kenavo n'a pas lu tous les livres d'Elisabeth von Arnim, soit elle a oublié celui-ci. Parce qu'il n'est pas rose du tout. Et même carrément noir. Elle fait franchement peur cette histoire, qui commence d'une façon bien engageante et amusante. On verrait bien un film d'Hitchcock à partir de cette intrigue. Et on n'arrive pas à abandonner le livre avant de l'avoir fini. Un délice un petit peu amer, mais pas moins délectable pour autant.

Décidément, il faut se méfier des hommes et du mariage....

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Elizabeth von Arnim Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim Icon_minitimeSam 2 Jan 2010 - 9:10

Arabella a écrit:
Alors soit Kenavo n'a pas lu tous les livres d'Elisabeth von Arnim, soit elle a oublié celui-ci.
Very Happy non, je ne les ai pas lu tous Wink
et ton commentaire donne bien envie de le découvrir, mais d'abord c'est au tour de Mr.Skeffington

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Elizabeth von Arnim Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim Icon_minitimeSam 2 Jan 2010 - 12:21

Il faut vraiment que je m'y mette, je ne connais que Avril enchanté et Mr. Skeffington et Vera me paraissent plus qu'intéressants.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Elizabeth von Arnim Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Elizabeth von Arnim
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Livres de Elizabeth George
» Repas de la section de Bruxelles.
» « What soldiers do », de Mary Louise Roberts, aux éditions University of Chicago Press.
» La SV, les femmes, et Elizabeth Badinter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: