Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -25%
Adhérents Fnac : Smartphone Honor 200 Pro ...
Voir le deal
599 €

 

 Andrea Arnold

Aller en bas 
+5
coline
eXPie
Queenie
traversay
Marko
9 participants
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Andrea Arnold Empty
MessageSujet: Andrea Arnold   Andrea Arnold EmptyVen 28 Aoû 2009 - 18:22

Andrea Arnold Arnold10
Andrea Arnold, née le 5 avril 1961 à Dartford (Kent, Angleterre), est une réalisatrice et scénariste britannique.
Biographie[modifier]

Andrea Arnold devient réalisatrice après une carrière à la télévision. Elle obtient l'Oscar du meilleur court métrage de fiction en 2004 pour Wasp et a été invitée à rejoindre l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences (branche Live Action Short Films) en 2005. Elle réalise en 2006 et 2009 Red Road et Fish Tank, deux films récompensés par le Prix du Jury au Festival de Cannes qui dépeignent la détresse sociale de la banlieue britannique.

En 2011, elle réalise une adaptation du roman d'Emily Brontë, Les Hauts de Hurlevent (Wuthering Heights).

Elle est membre du jury au Festival de Cannes 2012, sous la présidence de Nanni Moretti.


Citation :
Filmographie/Index (Cliquez sur les chiffres pour accéder directement aux pages)

2003 : Wasp, court-métrage
2006 : Red Road Pages 1
2009 : Fish Tank Pages 1, 2, 3
2011 : Les Hauts de Hurlevent (Wuthering Heights) Pages 2, 3


Citation :
Arrêté à la page 3 le 25/01/2013






Fish Tank
Andrea Arnold 19153410

Prix du Jury Ex-Aequo, Cannes 2009

Après Larry Clark et Gus Van Sant c'est au tour d'Andréa Arnold de s'intéresser à l'adolescence avec ce formidable portrait de Mia, 15 ans, qui semble être en lutte perpétuelle, sans cesse en mouvement, fuyant la misère affective, cherchant le désir, l'affection, la liberté surtout. S'exprimant avec brutalité lorsqu'elle parle puis avec grâce et sensualité lorsqu'elle danse. Chat écorché, farouche et terriblement attachante.

Andréa Arnold revient après Red Road où elle abordait déjà le désir et la sexualité avec ce mélange d'âpreté et de douceur en allant aux frontières de l'interdit ou du scabreux (surtout dans Red Road).

Le travail formel est très réussi. Une superbe image carrée où les paysages urbains de cette cité délabrée se disputent l'espace avec des ciels gris et chargés, des champs comme des jungles menaçantes et un torrent qui pourrait tout emporter sur son passage.

Caméra à l'épaule on attrape Mia au passage et on ne la lâche pas comme dans Rosetta des frères Dardenne. Elle avance, elle se cogne, elle ne renonce jamais. Elle tente de faire éclater les limites qui l'enferment (Ce cadre "aquarium" carré que suggère le titre et dans lequel tous les personnages semblent enfermés?). Elle est obnubilée par les chaines qui entravent un cheval blanc qui appartient à de jeunes gitans et qu'elle tente de libérer.... (symbole un peu trop appuyé? Tant pis! ça donne droit à une séquence très émouvante).

Papa est absent, maman galère et l'envoit ballader, petite soeur est une future petite Mia qui ne sait pas communiquer autrement qu'en aboyant et en frimant. Et puis débarque le nouveau copain de maman, super canon et désirable (c'est l'acteur de Hunger de Steve Mc Queen). Et là ça se complique... Je ne raconterai rien.

Andréa Arnold crée une tension qui ne se relâche jamais et apporte un regard très personnel d'auteur qui va compter...

A ne pas manquer évidemment!!
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Andrea Arnold Empty
MessageSujet: Re: Andrea Arnold   Andrea Arnold EmptyMer 16 Sep 2009 - 22:20

Marko a écrit:
Fish Tank
Andrea Arnold 19153410

Prix du Jury Ex-Aequo, Cannes 2009

Andréa Arnold crée une tension qui ne se relâche jamais et apporte un regard très personnel d'auteur qui va compter...

A ne pas manquer évidemment!!

Hello Marko, je suis un poil moins séduit que toi par le film (juste un poil). Pour la première partie, principalement, qui rappelle Van Sant, Clark et d'autres. L'adolescence difficile est quand même un terreau très utilisé au cinéma. Mais quand Andrea Arnold devient radicale (les scènes avec la fille de l'amant de sa mère sont terribles) et qu'elle repousse les limites jusqu'au malaise, c'est du très grand cinéma. Certains (pas toi), ont parlé de Loach. Sur la thématique voire la mise en scène, peut-être ; sur la tonalité générale, plutôt non. L'humour n'a pas sa place dans le film, la tendresse rugueuse, un peu (belles dernières minutes). C'est une cinéaste qui va affiner son style dans l'avenir, à mon avis, et elle est capable de faire un film encore plus fort. A suivre de très près.
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Andrea Arnold Empty
MessageSujet: Re: Andrea Arnold   Andrea Arnold EmptyMer 16 Sep 2009 - 22:30

[quote="traversay"]
Marko a écrit:
Fish Tank
Andrea Arnold 19153410

Mais quand Andrea Arnold devient radicale (les scènes avec la fille de l'amant de sa mère sont terribles) et qu'elle repousse les limites jusqu'au malaise, c'est du très grand cinéma.

Toute cette séquence est fabuleuse. La texture de l'image, le cadre, la perspective, le rythme, la tension incroyable.

Elle a aussi un regard très personnel sur la sexualité jusqu'au malaise et la transgression. Elle nous trouble et nous dérange en même temps. C'est toujours acrobatique de montrer le désir et la sexualité des ados et elle fait ça avec un mélange d'érotisme et de pudeur assez rare.
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie


Messages : 22891
Inscription le : 02/02/2007
Age : 44
Localisation : Un peu plus loin.

Andrea Arnold Empty
MessageSujet: Fish Tank   Andrea Arnold EmptyMer 21 Oct 2009 - 18:39

Fish Tank

En fait j'ai pas grand chose à dire sur ce film. Il ne m'a pas à mort convaincue.
Le début, moyen.
Après quand y'a le mec de la mère qui arrive, ça se décante. Le mec est canon (Michael Fassbender, vu dans Hunger), nickel dans son rôle. Enfin c'est le cas de tous les personnages, ils sont pile poil bien interprétés.

Un peu sauce social, mais pas trop. On est plutôt du côté de la fille qui se découvre, qui veut grandir, s'émanciper et qui est avide de tout ce qui se présente.

Les scènes avec le type sont incroyables. Très justes.
Et oui, comme Marko j'admire ce regard qu'a su posé Andrea Arnold sur la sexualité, ça dérange, mais ça reste dans l'équilibre pour ne pas tomber dans le trop glauque, le démonstratif, la morale, ou la provocation.

La scène avec l'enfant, à la fin, comme vous le dites est impressionnante.


Y'a une certaine gestion des couleurs et des lumières pas tout à fait maîtrisée je trouve. C'est comme si en voyant l'image on se disait : ah oui tiens elle a voulu faire ça... Mais... il manque un kek' chose.

Contrairement à Traversay, j'ai pas mal rit devant ce film. Et d'autres dans la salle aussi.
Parce qu'on aime bien cette fille rentre dedans qui bouscule tout le monde et elle en premier. Je ne saurais pas forcement où dire "c'est drôle", mais y'a plein de touches assez légères qui permettent de pas tomber dans le trop lourd.

Après... il manque LE truc. Je n'arrive pas à mettre le doigt dessus.
ça reste un très bon film (la musique est à chier par contre).


Dernière édition par Queenie le Lun 1 Mar 2010 - 9:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Andrea Arnold Empty
MessageSujet: Re: Andrea Arnold   Andrea Arnold EmptyMer 21 Oct 2009 - 19:04

Queenie a écrit:
Fish Tank

(la musique est à chier par contre).

Ouf! Tu me rassures rire
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie


Messages : 22891
Inscription le : 02/02/2007
Age : 44
Localisation : Un peu plus loin.

Andrea Arnold Empty
MessageSujet: Re: Andrea Arnold   Andrea Arnold EmptyMer 21 Oct 2009 - 19:08

Marko a écrit:
Queenie a écrit:
Fish Tank

(la musique est à chier par contre).

Ouf! Tu me rassures Andrea Arnold 28294

J'ai quand même halluciné, y'a des bons trucs de hiphop rn'b et compagnie, même sans être une pro du genre... mais là c'était que de la soupe (et j'ai cru mourir de rire d'apoplexie au titre final).
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Andrea Arnold Empty
MessageSujet: Re: Andrea Arnold   Andrea Arnold EmptyMer 21 Oct 2009 - 19:57

Queenie a écrit:
Marko a écrit:
Queenie a écrit:
Fish Tank

(la musique est à chier par contre).

Ouf! Tu me rassures Andrea Arnold 28294

J'ai quand même halluciné, y'a des bons trucs de hiphop rn'b et compagnie, même sans être une pro du genre... mais là c'était que de la soupe (et j'ai cru mourir de rire d'apoplexie au titre final).
Recette d'une bonne soupe signée Queenie :
prenez un fond de Bobby Womack, mixez du Damian Marley (faut pas qu'il reste des morceaux, hein), ajoutez une pincez de Eric B. and Rakim, Gang Starr et Nas.
A servir tiède.
Miam ! dentsblanches

A noter la critique de studiocinelive:
Citation :
Par ailleurs, les amateurs de hip-hop première époque, se réjouiront d’entendre «Juice» d’Eric B. & Rakim ou encore «Life’s a Bitch» de Nas, preuve qu’Arnold a des bonnes oreilles. C’est déjà pas si mal !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Queenie
...
Queenie


Messages : 22891
Inscription le : 02/02/2007
Age : 44
Localisation : Un peu plus loin.

Andrea Arnold Empty
MessageSujet: Re: Andrea Arnold   Andrea Arnold EmptyMer 21 Oct 2009 - 22:20

Ah ouais, ok, c'est du vieux truc... Remarque c'est tendance en ce moment. Tous mes poto hiphop rn'b portent ce tee shirt, et des variantes :
Andrea Arnold Tee-sh10
(de toute façon on sait bien que j'y connais rien dans ce genre musical)
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Andrea Arnold Empty
MessageSujet: Re: Andrea Arnold   Andrea Arnold EmptyLun 30 Nov 2009 - 0:44

Bon moment de cinéma avec ce Fish tank vu bien après vous…mais vu tout de même !...
L’actrice principale, Katie Jarvis, non-professionnelle, est tout simplement époustouflante en ado rebelle, à la fois insupportable et craquante.
On s’attache aussi à tous les personnages autour d’elle bien qu’ils ne manquent pas de défauts...la mère, la petite soeur, l'amant ...

(J'ai cherché longtemps où j'avais vu Kierston Wareing, la mère...C'est dans It's a free world de Ken Loach... )
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Andrea Arnold Empty
MessageSujet: Re: Andrea Arnold   Andrea Arnold EmptyLun 30 Nov 2009 - 20:39

Marko a écrit:
Après Larry Clark et Gus Van Sant c'est au tour d'Andréa Arnold de s'intéresser à l'adolescence avec ce formidable portrait de Mia, 15 ans, qui semble être en lutte perpétuelle, sans cesse en mouvement, fuyant la misère affective, cherchant le désir, l'affection, la liberté surtout. S'exprimant avec brutalité lorsqu'elle parle puis avec grâce et sensualité lorsqu'elle danse. Chat écorché, farouche et terriblement attachante.
Super Marko ta critique, tu as tout très bien dit!

Moi aussi, j'ai beaucoup aimé ce film, rude et très humain, où l'on suit le parcours cabossé de cette fille qui cherche avec cette sorte de rage singulière quelque chose à laquelle se raccrocher. Les paysages désolés collent au psychisme des personnages. C'est sans fioritures, âpre oui, et terriblement bien rendu.

Comme vous, les scènes, très délicates, entre l'ami de sa mère (super acteur!) m'ont scotchée. Mélange d'érotisme, de grâce et d'un naturel confondant qui ne tombent jamais dans le vulgaire.
Et California Dreamin' interprété par Bobby Womack rachète à lui seul toute la BO Andrea Arnold 887505

Vraiment un très, très bon moment (et j'ai ri aussi, Queenie. Surtout au début, tellement les répliques sont provoc')
Je garde quelques scènes en tête qui ne vont pas partir de sitôt...
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Andrea Arnold Empty
MessageSujet: Re: Andrea Arnold   Andrea Arnold EmptyLun 1 Mar 2010 - 4:59

Citation :
elle est capable de faire un film encore plus fort.
Elle prépare une nouvelle adaptation des Hauts du Hurlevent!

Je rapatrie ici les quelques mots sur Red Road

Andrea Arnold Red_ro10

Citation :
Le concept du film sort ldes sentiers battus : le projet Advance Party réunit trois réalisateurs qui écrivent leurs scenarii respectifs autour de neuf personnages en Ecosse. Les histoires partent sur ce principe pour rayonner dans des directions différentes.

Le travail de Jackie consiste à regarder sur des écrans de surveillance les rues de Glasgow balayées par les caméras d’un néo-Big Brother. De zooms en zooms, elle y traque les délits, les agressions, et protège de son regard la société. Au regard froid de ces moniteurs, elle substitue sa compassion pour les gens qui vivent devant elle comme sur une scène.
Un jour, son regard se porte sur un homme qu'elle ne croyait jamais revoir. Et qui lui, ne l'avait jamais regardée.

Ce n'est ni un thriller, ni un film social. Un peu des deux. C'est triste, dur, beau, très retenu.
Encore un très beau film féminin écossais.. avec, toujours, un accent à couper au couteau...
DVD à louer pour le moment. Si vous en avez l'occasion, faites le.

Prix du Jury Cannes 2006

Pas grand chose à rajouter sur Fish Tank, que j'ai beaucoup aimé.
Andrea Arnold continue à décliner un univers qu'elle connait bien, visiblement. Toujours les mêmes lieux, le même milieu social, ce n'est pas complètement noir,un peu grisaillant avec ça et là une touche de lumière ou de couleur. Et des personnages féminins qui font ce qu'ils peuvent, qui s'agressent, qui se cherchent en permanence.
Citation :
Le travail formel est très réussi. Une superbe image carrée où les paysages urbains de cette cité délabrée se disputent l'espace avec des ciels gris et chargés, des champs comme des jungles menaçantes et un torrent qui pourrait tout emporter sur son passage.

Oui, et aussi des arbres constamment secoués par le vent, des conflits de couleur sur certains plans , moi, j'ai trouvé cela très maitrisé au contraire, Queenie!



Sur le DVD de Fish Tank, il y a un court métrage qui a remporté l'oscar du meilleur court métrage de fiction en 2004, intitulé Wasp, la guêpe, et déjà tout est là.Le drame se noue autour d'une guêpe ( en fait , ce n'est pas vraiment un drame, comme à la fin de Fish Tank, mais cela va suffisamment loin pour créer une ngoisse importante), et c'est vraiment excellent.
C'est vrai que l'on ne peut pas ne pas penser à Ken Loach, au moins dans ce court métrage,le Ken Loach de It's a free world et surtout de Ladybird, avec là aussi un regard très féminin sur l'enfance . Cela vaut la peine de voir ce court métrage, vraiment!
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie


Messages : 22891
Inscription le : 02/02/2007
Age : 44
Localisation : Un peu plus loin.

Andrea Arnold Empty
MessageSujet: Re: Andrea Arnold   Andrea Arnold EmptyLun 1 Mar 2010 - 9:58

Marie a écrit:
[...]

Citation :
Le travail formel est très réussi. Une superbe image carrée où les paysages urbains de cette cité délabrée se disputent l'espace avec des ciels gris et chargés, des champs comme des jungles menaçantes et un torrent qui pourrait tout emporter sur son passage.

Oui, et aussi des arbres constamment secoués par le vent, des conflits de couleur sur certains plans , moi, j'ai trouvé cela très maitrisé au contraire, Queenie!

[...]

Comme je le vois en dvd depuis quelques temps, j'y repense à ce film. Et j'en ai gardé que de bonnes impressions. Et c'est vrai, aussi, qu'il me reste des choses de couleurs, de pluie... Finalement, c'est que c'était peut-être "maitrisé"... mais alors... est-ce possible que ce soit maitrisé en donnant un aspect maladroit parfois... brouillon, avec une envie de... mais peu de moyen (genre allégorie du personnage principal?).
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Andrea Arnold Empty
MessageSujet: Re: Andrea Arnold   Andrea Arnold EmptyLun 1 Mar 2010 - 10:22

Le seul truc que je trouve un peu trop lourdement symbolique c'est l'histoire du cheval entravé qu'elle veut libérer avec acharnement. Un peu trop clairement signifiant mais c'est beau à l'image! J'adore ce film. Je vais vite regarder Wasp!
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie


Messages : 22891
Inscription le : 02/02/2007
Age : 44
Localisation : Un peu plus loin.

Andrea Arnold Empty
MessageSujet: Re: Andrea Arnold   Andrea Arnold EmptyLun 1 Mar 2010 - 10:37

Marko a écrit:
Le seul truc que je trouve un peu trop lourdement symbolique c'est l'histoire du cheval entravé qu'elle veut libérer avec acharnement. Un peu trop clairement signifiant mais c'est beau à l'image! J'adore ce film.[...]

En même temps, c'est traité avec tellement de naïveté que ça passe bien, je trouve. Juste, peut-être, que c'est un peu trop "long" sur la durée. C'est vrai que ça m'avait semblé aussi un peu trop signifiant à force.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

Andrea Arnold Empty
MessageSujet: Re: Andrea Arnold   Andrea Arnold EmptyLun 1 Mar 2010 - 23:41

Marie a écrit:

Sur le DVD de Fish Tank, il y a un court métrage qui a remporté l'oscar du meilleur court métrage de fiction en 2004, intitulé Wasp, la guêpe, et déjà tout est là.Le drame se noue autour d'une guêpe ( en fait , ce n'est pas vraiment un drame, comme à la fin de Fish Tank, mais cela va suffisamment loin pour créer une ngoisse importante), et c'est vraiment excellent.
C'est vrai que l'on ne peut pas ne pas penser à Ken Loach, au moins dans ce court métrage,le Ken Loach de It's a free world et surtout de Ladybird, avec là aussi un regard très féminin sur l'enfance . Cela vaut la peine de voir ce court métrage, vraiment!

Andrea Arnold Wasp0910

Extra "Wasp"! Elle arrive à insuffler en 25' une vie, une énergie, une vérité incroyables dans des décors réalistes formidablement bien filmés de cités, d'autoroutes, de terrains vagues, de cafés miteux. Les gamines sont géniales et émouvantes. La tension va crescendo jusqu'à la fameuse scène de la guêpe qui est effrayante et un peu l'équivalent de la scène de la rivière dans Fish Tank en terme de tension. Idem dans l'autre court-métrage plus cruel de 10' Dog qui annonce très clairement Fish Tank. Il y a donc la guêpe de "Wasp", le chien de "Dog" et le cheval de "Fish Tank"... Il y avait un animal dans Red Road? Je ne me souviens plus... Elle apporte quelque chose de plus "cinématographique" à l'univers de Ken Loach, plus poétique peut-être (bien que "Kes" en soit très proche finalement... Et là il y avait un faucon! Encore un animal).

ça me fait penser qu'il faudrait plus souvent regarder des courts-métrages. Il y a vraiment des pépites.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Andrea Arnold Empty
MessageSujet: Re: Andrea Arnold   Andrea Arnold Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Andrea Arnold
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Eve Arnold [photographe]
» Arnold Bennett
» Andrea Camilleri [Italie]
» Andrea Chénier
» Andrea D’Aquino

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: