Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Pierre Michon

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Pierre Michon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Michon   Pierre Michon - Page 8 Icon_minitimeVen 13 Nov 2015 - 18:33

Vous me donnez envie de lire Rimbaud et fils... Evidemment pas pour vous départager mais parce que cette histoire de fond m'intrigue...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

Pierre Michon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Michon   Pierre Michon - Page 8 Icon_minitimeLun 16 Nov 2015 - 5:29

J'ai lu Rimbaud le fils et je ne m'en suis pas tellement souvenu. J'imagine qu'il y a une question d'affinités et d'attentes de lecture. Je tergiverse toujours pour lire des biographies et des analyses littéraires sur Rimbaud. Mais à ce qu'il m'a semblé, il n'est pas le poète qui me fera lever de mon siège. Pour ce qui est de Michon, j'attends de lire quelques livres de lui avant de me prononcer.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Pierre Michon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Michon   Pierre Michon - Page 8 Icon_minitimeMar 4 Oct 2016 - 21:34

Vie de Joseph Roulin

Lecture intense.

Comme si Pierre Michon se transformait en titan et vous portait à travers les flots immenses de sa prose tout le long des 64 pages de son livre. Un livre, une peinture, un poème, un séisme. Tel un colosse fendant les mers, la phrase de Michon irradie d'une puissance, d'une force qui emporte et qui trace, laisse un sillon endeuillé, ensoleillé.

Et puisqu'il s'agit de peinture, il faut se pencher un instant sur les couleurs du texte, des couleurs politiques, car il n'existe pas chez Michon d'écrit sans conscience. Nous avons donc ici le bleu-blanc-rouge de la République et des révolutions qui vont avec, en particulier de cette Révolution russe, fantasmée et pourtant omniprésente, fantasmée puisque la vie de Roulin ici relatée date précisément de 1888-1903, de sa rencontre avec Vincent jusqu'à sa mort à lui -Roulin-, donc avant la révolution russe. Pourtant Michon ne cesse de voir en Roulin un épigone des révolutionnaires russes : il avait l'air d'un Russe, mais Van Gogh ne précise pas si c'était moujik ou barine : et les portraits restent indécis sur ce point, eux aussi (page 10). Mais revenons aux couleurs avec le rouge de la révolution, le blanc laiteux de l'absinthe, le bleu des vêtements (la vareuse des Postes pour l'un et pour Vincent la veste de coutil) ; rouge la barbe du hollandais et blanche l'ivresse, bleu le ciel de cobalt ; auquel se mêle le jaune des murs qui apparaissent dans les portraits pour amener au vert du comptoir de Marie Ginoux. Les couleurs sont là mais elles ne valent pas le clou nécessaire à les accrocher comme tableau. Et Vincent meurt dans la misère et Roulin garde une toile jusqu'à ce que les 'amateurs', les 'marchands', les 'capitalistes' s'intéressent enfin à l'œuvre du suicidé. C'est de tout cela dont parle Michon.

Un texte qui se lit, se relit dans l'éblouissement d'un champ de blé mûr, d'un prolétariat ivre, frustré, rageur, d'une impossibilité à dire la peinture, la pauvreté, toujours la même et la richesse aussi, renouvelée, solaire, inaccessible, celle de l'amitié, celle qui ne finit pas avec la mort.

Cette phrase à elle seule m'arrête des heures durant : L'un fut nommé là par la Compagnie des postes, arbitrairement ou selon ses vœux ; l'autre y vint parce qu'il avait lu des livres ; parce que c'était le Sud où il croyait que l'argent était moins rare, les femmes plus clémentes et les ciels excessifs, japonais. Et ce n'est que la toute première phrase du livre.

Le texte de Michon se met en bouche, se chante, se psalmodie, se bavarde, se crie, se chuchote. Il entre à bras le corps dans la langue du lecteur, comme un atlante, un géant, un dieu qui balayerait tout sur son passage.

Merci ArenSor de m'avoir fait parvenir cet élan, cette vague, ce raz-de-marée et de m'offrir la découverte du facteur Roulin.

que voici :

Pierre Michon - Page 8 Joseph10

J'ajoute que cette rencontre n'aurait pas eu lieu sans le compte rendu de pia (qu'elle en soit remerciée) sur ce fil !!

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArenSor
Main aguerrie
ArenSor

Messages : 516
Inscription le : 16/11/2014

Pierre Michon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Michon   Pierre Michon - Page 8 Icon_minitimeJeu 6 Oct 2016 - 19:59

shanidar a écrit:
Le texte de Michon se met en bouche, se chante, se psalmodie, se bavarde, se crie, se chuchote. Il entre à bras le corps dans la langue du lecteur, comme un atlante, un géant, un dieu qui balayerait tout sur son passage

C'est exactement cela bravo On peut parfois considérer les textes de Michon comme "surécrits", mais il y a un telle beauté de la langue ! C'est un des rares auteurs que j'adore lire à haute voix sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Pierre Michon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Michon   Pierre Michon - Page 8 Icon_minitimeDim 9 Oct 2016 - 13:05

ArenSor a écrit:
shanidar a écrit:
Le texte de Michon se met en bouche, se chante, se psalmodie, se bavarde, se crie, se chuchote. Il entre à bras le corps dans la langue du lecteur, comme un atlante, un géant, un dieu qui balayerait tout sur son passage

C'est exactement cela bravo On peut parfois considérer les textes de Michon comme "surécrits", mais il y a un telle beauté de la langue ! C'est un des rares auteurs que j'adore lire à haute voix sourire

Oui, je comprends les lecteurs qui parlent de fracture entre la langue de Michon et les sujets auxquels il s'attaque (s'attache, aussi), mais je crois que c'est justement dans ce grand écart, cette conflagration entre 'trivialité' et 'stylisme' que s'immisce pour moi tout l'intérêt de cette lecture (et pas seulement).

Je comprends aussi pourquoi tu lis également Quignard, ArenSor... sourire

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Pierre Michon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Michon   Pierre Michon - Page 8 Icon_minitimeDim 9 Oct 2016 - 14:11

shanidar a écrit:

Cette phrase à elle seule m'arrête des heures durant : L'un fut nommé là par la Compagnie des postes, arbitrairement ou selon ses vœux ; l'autre y vint parce qu'il avait lu des livres ; parce que c'était le Sud où il croyait que l'argent était moins rare, les femmes plus clémentes et les ciels excessifs, japonais. Et ce n'est que la toute première phrase du livre.



J'ajoute que cette rencontre n'aurait pas eu lieu sans le compte rendu de pia (qu'elle en soit remerciée) sur ce fil !!

cheers

Ah oui c'est un joli début! Et ça me donne envie de lire du Michon.

une petite aparté:
 

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Pierre Michon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Michon   Pierre Michon - Page 8 Icon_minitimeDim 9 Oct 2016 - 17:59

Forum tentaculaire : pia voit une expo sur Van Gogh, ArenSor rebondit en parlant de Roulin, m'envoie le livre de Michon et pia relance la machine en attirant l'attention sur le fil de Judith Perrignon qui semble injustement oublié... et me voilà à noter fébrilement le nom de cette auteure (encensée par topocl, ceci dit au passage). joie

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Pierre Michon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Michon   Pierre Michon - Page 8 Icon_minitimeMar 11 Oct 2016 - 17:04

dentsblanches

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Pierre Michon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Michon   Pierre Michon - Page 8 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre Michon
Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» film: pierre bourdieu: la pensée en mouvement
» SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON
» Fondation-Abbe-Pierre
» pierre gilles de genes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: