Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Eric Emmanuel Schmitt - EES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Antisthene_Ocyrhoe
Posteur en quête


Messages : 89
Inscription le : 30/12/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Dim 11 Jan 2009 - 12:56

Le Bibliomane a écrit:
Antisthene, pour ce qui est du "Libertin" que je nai pas lu, et je me fie entièrement à ton analyse qui est parfaitement argumentée. Pour le reste aussi, on a le droit d'aimer ou de ne pas aimer E.E.S. la critique est salutaire et cet auteur n'est pas exempt de tous les défauts que l'on peut lui attribuer.
Ceci dit, je ne le trouve pas imbuvable (et ce n'est que mon avis) et je ne le mettrais pas non plus au pinacle des auteurs français contemporains. Disons que c'est peut-être pour moi l'un des auteurs les plus "acceptables" dans la catégorie des sur-médiatisés et sur-marketisés du moment, ce qui n'est pas glorieux au vu de l'extrême médiocrité des autres "auteurs" placés en tête des meilleures ventes.

Oui, là encore je suis parfaitement d'accord avec ça. L'avis que j'exprime sur Schmitt est sans nuance, mais il est ultra-subjectif*, assumé comme tel, et, surtout, ne porte que sur une de ses œuvres. A la lecture de ce fil, j'ai bien cru comprendre qu'il avait écrit d'autres choses plus intéressantes à différents égards. Simplement, pour moi, l'expérience s'arrête là. (Pour un moment en tout cas). Je le mets au pinacle, mais seulement dans mon pinacle. Je n'invite personne à m'imiter sur ce point ; je n'ai pas plus envie de guider que je n'ai envie de suivre. J'invite donc à dépasser la virulence de mon attaque et à se faire son propre jugement sur la question, si l'on souhaite s'en faire un.

*Il est évident que mon grand attachement à Diderot (ça va finir par se savoir Razz) est cause de la force et de la violence de ma réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire


Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 59
Localisation : Quelque part!

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Sam 14 Fév 2009 - 6:01

Malorie a écrit:
Oscar et la dame rose :Il y a des livres qui vous marquent à jamais, qui vous transforment. Ce court roman d'Eric - Emmanuel Schmitt est un de ceux-là. Ce petit bijou est le recueil des lettres qu'Oscar, petit garçon de dix ans atteint d'une leucémie, adresse à Dieu. C'est Mamie-rose, une petite vieille qui tient compagnie à Oscar, qui lui a conseillée de les écrires. Ces lettres, sont les lettres des douze derniers jours d'Oscar, petit garçon extraordinaire. Extraordinaire, car du haut de ses dix ans, Oscar est un enfant beaucoup plus mâture que la plupart des adultes. Chaque lettre est écrite dans le language d'un enfant de dix ans. Ces lettres sont tantôt drôle, parfois poétique, mais toujours émouvante. Oscar arrive à donner espoir et confiance en la vie et en Dieu, à ceux qui l'entourent : ses parents, son médecin, Marie-Rose, Peggye Blue et ses amis à l'hôpital, mais aussi à nous lecteurs, qui parfois ne savons plus où est l'essentiel. Ce livre magnifique, m'a changé, ma "réveillé" à un moment où dans ma vie, je me laissais abattre par quelques "soucis". Ce roman, m'a montré l'essentiel dans la vie, et surtout qu'il ne faut pas s'attarder sur les problèmes, ni s'empêcher de vivre, mais au contraire, mordre la vie à pleine dents et vivre chaque jour comme si c'était le dernier.
J'ai vu Eric-Emmanuel Schmitt sur Art-Tv cette semaine.
Tournage du film Oscar et la dame rose
Pour une première lecture , j'opterai donc pour
pour Oscar et la dame rose que tu as su bien exprimée Malorie.
merci content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pagesapages
Envolée postale


Messages : 235
Inscription le : 15/03/2009
Age : 54
Localisation : Franche Comté

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Lun 6 Avr 2009 - 13:31

Je viens de finir Le sumo qui ne pouvait pas grossir.
C'est une lecture fluide, agréable et drolatique qui laisse une sensation de sérénité légère. Donc, pas de quoi se relever la nuit, mais pas de quoi non plus s'arracher les globes oculaires de leur orbite.

Par contre, je viens de remonter le fil et de voir ce qui est dit sur sa façon de présenter Diderot, c'est vrai que c'est assez scandaleux en fait, et je comprends ta colère, Antisthene_Ocyrhoe !

Bon, ce qui est bien avec ce dernier EES, c'est qu'il n'induit personne en erreur, a priori...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesapages.wordpress.com/
odrey
Sage de la littérature


Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 38

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Dim 26 Avr 2009 - 17:26

Lorsque j'étais une œuvre d'art

J'ai fini ce roman de EES il y a quelques jours et il m'en reste une impression de tiédeur.

Ce fut une lecture agréable. L'histoire de ce jeune homme qui, sur le point d'en finir avec la vie, accepte de devenir une œuvre d'art est bien trouvée. EES traite son sujet avec humour et légèreté. Idéal quand on a envie de se distraire. Ce qui était mon cas.

Maintenant, je ne pense pas que cette lecture me restera longtemps en mémoire. Mais ne crachons pas dans la soupe, ce roman a entièrement rempli son rôle de divertissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature


Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Dim 26 Avr 2009 - 18:41

C'est un auteur agréable à lire. J'ai eu ma période et je continuerai à le lire pour la détente qu'il apporte. Je lui reproche juste de ne pas suffisamment approfondir les thèmes évoqués.
Je suis d'accord avec toi Bulle pour recommander Oscar et la dame en rose en première lecture. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire


Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 59
Localisation : Quelque part!

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Dim 14 Juin 2009 - 5:38

Oscar et la dame rose à l'IVT - du livre au cinéma

"Quand j’ai ouvert pour la première fois l’œuvre « Oscar et la dame rose » d’Eric-Emmanuel Schmitt, jamais je n’aurais imaginé que c’était là un voyage exceptionnel qui m’amènerait à une profonde méditation sur le grand mot, jusque-là un peu négligé dans la société actuelle, qu’est celui de la « Vie ».
En effet, lorsque je suis tombée sur la toute première phrase du livre « Cher Dieu », j’étais sceptique ; je me suis dit que ce que je tenais entre les mains était juste un livre spirituel, pour ne pas dire ennuyeux. Mais, au fur et à mesure que la lecture se poursuivait, j’ai découvert qu’il en était tout autrement, et mon attachement presque immédiat au héros, Oscar, a fait tout le reste.
J’ai été fascinée par sa façon d’aborder chaque expérience de tout son être. Soudain, comme par magie, Oscar et les autres personnages ont pris vie sous mes yeux, et Oscar n’était plus seul mais deux, c'est-à-dire avec moi, à parcourir jusqu’au bout le chemin de la vie sous la surveillance attentive et bienveillante de cette chère Mamie-Rose. Je l’ai regardé, cet Oscar, passer au-delà des malheurs pour s’ouvrir aux valeurs de la vie. Il avait trouvé sa voie. Par la seule force du récit, j’ai pu réfléchir sur le sens profond de la vie en elle-même, me menant par là à me poser des questions sur ma propre considération de cette dernière.

Aujourd’hui, mon plus grand désir est d’emmener à son tour le public à la rencontre d’Oscar et de Mamie-Rose. C’est avec eux que je souhaite présenter aux spectateurs la possibilité de s’arrêter et de se poser pour réfléchir au sens de la vie et à sa réalité. S’identifieront-ils à Plum Pudding ? À Oscar ? Aux parents de ce dernier ? À Mamie-Rose ? Au premier obstacle, choisiront-ils comme issue la lamentation ? Ou bien celle du courage, de la foi et de l’amour ? Parviendront-ils à accepter comme Oscar que les faits de la vie, tels que la maladie, la mort…, comme l’a si bien énoncé Mamie-Rose, ne sont en rien des punitions ?

Enfin, ce serait une expérience fabuleuse que d’offrir à chacun d’entre eux une dame rose…"

Culture Paris . fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire


Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 59
Localisation : Quelque part!

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Jeu 18 Juin 2009 - 1:37

pagesapages a écrit:
Je viens de finir Le sumo qui ne pouvait pas grossir.
C'est une lecture fluide, agréable et drolatique qui laisse une sensation de sérénité légère. Donc, pas de quoi se relever la nuit, mais pas de quoi non plus s'arracher les globes oculaires de leur orbite.

Par contre, je viens de remonter le fil et de voir ce qui est dit sur sa façon de présenter Diderot, c'est vrai que c'est assez scandaleux en fait, et je comprends ta colère, Antisthene_Ocyrhoe !

Bon, ce qui est bien avec ce dernier EES, c'est qu'il n'induit personne en erreur, a priori...
J'ai entendu Éric Emmanuel en parler et je vais l'ajouter à ma LAL . J'aime beaucoup Eric Emmanuel dans toutes ses entrevues. content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille19
Main aguerrie


Messages : 484
Inscription le : 24/06/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Mar 8 Sep 2009 - 22:44

Lorsque j'étais une oeuvre d'art

J'avais lu il y a quelques années Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran mais je n'avais pas été enthousiasmée du tout, j'avais trouvé ça un peu trop dégoulinant de bons sentiments... C'est pourquoi cette deuxième lecture de EES a été une bonne surprise.

Dans un style à la fois riche et fluide, l'auteur propose dans ce livre des pistes de réflexion sur l'art, en lien avec la nature et l'existence humaine, et sur l'être et le paraître. Je dis des pistes de réflexion, car les idées qui sous-tendent le texte ne sont en fait pas très novatrices et assez bien-pensantes (c'est là que j'ai retrouvé le côté "dégoulinant" de Monsieur Ibrahim). Par exemple, l'idée des deux jumeaux d'une beauté parfaite mais sans coeur, à l'inverse de leur frère plutôt banal mais sensible, qui montrent que la beauté extérieure est éphémère et que seule compte la beauté intérieure... mouais ça fait un peu déjà-vu Laughing Parfois, c'est un peu trop moralisateur et donneur de leçons sur des thèmes qui demanderaient d'être abordés avec un peu plus de finesse, comme celui du suicide notamment. Bon, ça c'est pour les points négatifs !

Malgré tout ça, le livre m'a plu car grâce à l'histoire originale, ces questions sont abordées sous un angle inhabituel. Grâce à ça, et à l'écriture, le propos retient l'attention et de jolis moments de poésie apparaissent parfois - notamment la description des toiles peintes par Carlos Hannibal, qui peint l'air et ses atmosphères changeantes malgré sa cecité. Rien que pour ça, le livre vaut le détour, et la langue qui se fait poétique fait un peu mieux passer la pilule des idées un peu trop conventionnelles. Les personnages sont bien décrits et on s'attache à eux, on se laisse très facilement emporter par l'histoire. Pour moi, le point fort d'EES est vraiment son écriture, chantante et évocatrice.

Lorsque j'étais une oeuvre d'art est donc un livre plein de qualités et qui m'a vraiment plu dans l'ensemble, mais qui je pense aurait vraiment gagné à pousser un peu plus loin sa réflexion sur la vie et l'art, et à introduire un peu plus de nuances dans le traitement des sujets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orientale
Agilité postale


Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 63
Localisation : Syldavie

MessageSujet: La reveuse d'Ostende   Lun 14 Sep 2009 - 9:10

J'ai lu les livres de E.-E. Schmitt dont on parle sur ce fil. J'ai tout aime a part "La reveuse d'Ostende".
Les personnages sont la, bien vivant, mais il y a toujours une sort d'insatisfaction que j'ai eprouvee, un quelque "pas assez", les histoires me semblaient fausses et mitigees.
C'est le seul livre de Schmitt qui m'a decue.
Les autres sont de vrais petits chef-d- d'oeuvre d'elegance de la pensee et du style. Mon livre prefere, c'est:"La part de l'autre".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Lun 14 Sep 2009 - 14:15

De Eric-Emmanuel Schmitt, je n'ai rien lu... juste vu. Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, de Dupeyron, très politiquement correct.
Vu aussi du théâtre filmé : Le Visiteur ; et Oscar et la dame rose. Avec Danielle Darrieux... et un paquet de kleenex à portée de main.
A propos de la Dame rose, Eric-Emmanuel Schmitt (qui avait déjà réalisé lui-même Odette Toulemonde (qui n'a pas bien marché en France) est en train de réaliser l'adaptation ciné avec Michèle Laroque (?? elle n'est pas trop jeune pour ce rôle ?) dans le rôle de Rose (la distribution mentionne aussi Max von Sydow).
Le film sort en France en décembre de cette année.

Je ne sais pas, Orientale, si tu as pu voir ces adaptations (Odette Toulemonde, Monsieur Ibrahim...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Orientale
Agilité postale


Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 63
Localisation : Syldavie

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Lun 14 Sep 2009 - 15:05

J'ai vu "Monsieur Ibrahim..." avec Omar Sharif, j'ai egalement vu un monospectable en bulgare. Pareil pour "Oscar et...", - un monospectacle avec une tres bonne actrice de mon pays.
Je ne connais pas le film sur "Odette Toulemonde", mais la nouvelle m'a beaucoup plu, c'est toujours l'humour un peu triste de Schmitt.

Voila le debut d'un article(pris dans un journal bulgare) que j'ai traduit pour mes amis francais, vous allez me dire, s'il vous plait, si c'est bien vrai:

Citation :
"Eric-Emmanuel Schmitt
est parmi les quinze auteurs les plus lus dans le monde entier. On l'appelle Diderot du XXI siècle, il est tout à fait naturel que nous succombions a sa capacité de seduire par les mots.

“Pour être un bon artiste, on devrait être détesté », dit un de ses héros.
Mais l’”ascension” d’Eric-Emmanuel Schmidt, montre juste le contraire. Age de 47 ans, il est un des quinze auteurs les plus lus dans le monde selon une étude américaine de Publishing Trends; ses pieces sont jouées 35 pays, à Tokyo on le porte aux nues, Madrid est enchanté de ses oeuvres, pour les habitants de Berlin, il est tout simplement un génie, à Broadway on a a peine attendu pour qu’il finisse "Le visiteur" pour mettre la piece en scene , en Bulgarie c’est l’auteur, le plus “joue” aux theatres au cours des dernières années ...

Alain Delon s’est decide à monter une troisieme fois dans sa vie sur les planches pour jouer son rôle dans "Variations enigmatiques” (le même rôle joué dans le Théâtre national par Stefan Danailov un des meilleurs acteurs bulgares)… Omar Sharif est le vieil arabe dans le film sur son livre" M. Ibrahim et les fleurs du Coran”, et Vincent Perez, et Fanny Ardant sont vraiment uniques en duo dans le film sur sa piece " Le libertin".
Ses romans et ses nouvelles sont vendus en tirages de demi-millions d’exemplaires sans qu’ils soient polars ou thrillers. Schmitt ecrit des paraboles philosophiques ou on parle de la religion, de l’amour, de la mort, de Diderot, son philosophe prefere, de freud et de Dieu. Et encore quelque chose de tres bizarre – Diderot n’est pas qu’un auteur favori du public, il l’est egalement des critiques.

Ce paysage idyllique n’est assombri que par un petit “caprice” d’Alain Delon qui, après sa participation a la pieçe “Variations enigmatiques” ecrite specialement pour lui, ne veut ni voir ni connaitre Schmitt. La raison – enorme désaccord sur le texte. Delon refusait de prononcer la phrase” Dans le regne animal, il n’y a que deux especes qui sont vraiment betes et insensibles – les humains et les chiens”. Delon insistait que l’auteur remplace “chiens” par “chats”, mais alors “Mon chat Leonard ne me l’aurait jamais pardonne”, dit Schmitt. Ils se sont mis d’accord sur “poisons”.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Lun 14 Sep 2009 - 15:29

Citation :
Diderot n’est pas qu’un auteur favori du public, il l’est egalement des critiques.
Des critiques, sans doute, mais du public, ça m'étonnerait fortement. Le Neveu de Rameau ou Jacques le fataliste et son maître ne sont vraiment pas en tête des ventes...

Citation :
Eric-Emmanuel Schmitt est parmi les quinze auteurs les plus lus dans le monde entier
Eh bien, je serais curieux de lire le classement. Je suppose qu'il ne s'agit que des auteurs vivants ?

Citation :
Age de 47 ans
Ah, mais il a vieilli, comme nous tous !
Il est né en mars 1960, il a donc 49 ans, maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Camille19
Main aguerrie


Messages : 484
Inscription le : 24/06/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Lun 14 Sep 2009 - 23:40

Wahou, je n'avais aucune idée de la renommée de EES ! Je ne pensais pas du tout qu'il était reconnu mondialement. Merci Orientale pour la traduction de l'article Very Happy

Par contre, le nouveau Diderot, c'est quand même un peu exagéré ! Dans ce que j'ai lu de lui en tout cas, ses idées restent généralement très politiquement correctes comme dit expie, comme s'il était toujours plein de bons sentiments. Diderot s'engageait quand même plus dans les débats artistiques de son temps et n'hésitait pas à prendre position et à la défendre parfois contre l'opinion générale.

A part ça, je suis d'accord sur le fait que EES a une très belle plume, c'est sans doute avant tout pour ça qu'il est tant aimé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Mar 15 Sep 2009 - 6:56

Camille19 a écrit:
Wahou, je n'avais aucune idée de la renommée de EES ! Je ne pensais pas du tout qu'il était reconnu mondialement. Merci Orientale pour la traduction de l'article Very Happy
Oui, on ne sait jamais quel auteur national marche bien à l'étranger, parfois, ce n'est pas du tout celui que l'on pense... On aurait pu croire que Marc Lévy était globalement plus lu à l'étranger... Enfin, on ne va pas s'en plaindre ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Lamouette
Envolée postale


Messages : 265
Inscription le : 19/09/2009
Age : 35
Localisation : Sud-est

MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Dim 20 Sep 2009 - 20:14

J'adore cet auteur et particulièrement Lorsque j'étais une oeuvre d'art et la part de l'autre. j'en ai fait des cauchemars !
Mais Le sumo qui ne pouvait pas grossir humeur Il a écrit sous la menace ou quoi ?? Je l'ai lu en 30 minutes à ma pause. Je voulais prendre du plaisir, me délecter et j'ai refermé le livre dépité. C'est plat, banal, vide. C'est bien écrit, certes... Mais c'est le genre de bouquins qui me rappelle que ma famille a planté une forêt destinée à faire du papier, que ce fut long et douloureux pour les reins, et que je n'aimerais pas qu'on gâche un seul arbre pour une daube pareil. Je n'ose même pas le vendre à mes clients.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mespetitsscraps.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eric Emmanuel Schmitt - EES   Aujourd'hui à 0:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Eric Emmanuel Schmitt - EES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oscar et la dame rose d'Eric-Emmanuel Schmitt
» Livres de Eric-Emmanuel SCHMITT
» Soutien à Eric Zemmour !
» ERIC DESPERROIS " NORMANDIE"
» Le site d'Eric Hazan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: