Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Christoph Ransmayr [Autriche]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Christoph Ransmayr [Autriche]   Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Icon_minitimeLun 27 Jan 2014 - 21:22

Arabella a écrit:
Je vais mettre quelques mots sur La montagne volante. Le projet du livre est ambitieux et plein d'une grande charge émotionnelle, mais j'avoue être restée sur le bord du chemin, le charme n'a pas opéré sur moi. Sans doute faute d'avoir succombé à l'écriture, parce que sur le fond, l'histoire, je partage un peu les réticences d'Animal, il y a un peu trop de choses censées faire plaisir au lecteur. Cela aurait pu passer si l'envoûtement des mots était au rendez-vous, mais cela n'a pas marché pour moi. Je n'ai pas envie d'en dire du mal, j'admire le projet mais je suis restée à l'extérieur pendant presque toute la lecture.  jypeurien 
Oh, c'est dommage! Peut-être que la traduction n'arrive pas à bien rendre toute la délicatesse et la poésie de la langue originale de Ransmayr?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Christoph Ransmayr [Autriche]   Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Icon_minitimeLun 27 Jan 2014 - 21:39

C’est dommage comme dit Cachemire. Différence de perception, J’ai (peut-être comme tu sais) une sensation toute différente…J’ai trouvé ses mots totalement envoutant. Enfin heureusement, il existe assez d´auteurs et de livres, pour satisfaire tout le monde !  sourire 

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Christoph Ransmayr [Autriche]   Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Icon_minitimeLun 27 Jan 2014 - 22:59

Oui, il y a le choix.  Wink 

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Christoph Ransmayr [Autriche]   Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Icon_minitimeJeu 30 Jan 2014 - 7:51

Dommage, Arabella. Cela dit, passe à la prochaine lecture. Tu sembles avoir soif... :)

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Christoph Ransmayr [Autriche]   Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Icon_minitimeJeu 30 Jan 2014 - 10:25

Je n'aurais effectivement pas parié sur toi Arabella pour ce livre.
Mais tu lui as laissé sa chance et je suis tout de même contente d'avoir ton avis.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Christoph Ransmayr [Autriche]   Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Icon_minitimeMer 5 Mar 2014 - 9:44

Je reprends ici la question de Pia dans les lectures du mois de mars 2014.

pia a écrit:
jack-hubert bukowski a écrit:
En attendant La servante écarlate, je potasse toujours autant La montagne volante de Ransmayr et une revue québécoise, Contre jour, dans le cadre d'un travail.

Et alors à priori ça te plait un peu?

Hum... a priori, moyen. En lisant, j'y trouve du plaisir. Mais bon, comme dans tout ensemble poétique, il y a des moments plus forts que d'autres. Ransmayr se promène allègrement entre la poésie en prose et la prose «prosifiée». Je suis assez critique face à l'ensemble, mais ça ne m'empêche pas d'apprécier l'effort manifesté. Je trouve qu'il y a trop de choses racontées et que ça ressemble à n'importe quoi sauf de la poésie consistante. J'imagine que ça vient avec mon sens de l'exigence littéraire. N'est pas Robert Walser ni Fernando Pessoa qui veut...

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Christoph Ransmayr [Autriche]   Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Icon_minitimeMer 5 Mar 2014 - 14:32

Tu sais Jack, je ne suis pas sûre que Ransmayr ait voulu écrire de la poésie dans ce livre. Il a choisi cette structure de phrase, qui ressemble à de la prose poétique, avec des phrases plus courtes et inégales, surement parcequ'il se sentait à l'aise comme ça (des phrases volantes comme il dit au début en expliquant son choix). D'ailleurs quand Heyoka me l'a envoyé, j'ai eu peur...Parce que je ne m'interesse, pour l'instant, pas à la poésie. Je sais que ça peut te choquer toi qui aime tellement la poésie. Et je dis "pour l'instant" parce que je me connais, parfois quelque chose ne m'interesse pas et tout à cas je me passionne pour le sujet. Donc...Va savoir!  sourire 

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Christoph Ransmayr [Autriche]   Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Icon_minitimeJeu 6 Mar 2014 - 9:48

pia a écrit:
Tu sais Jack, je ne suis pas sûre que Ransmayr ait voulu écrire de la poésie dans ce livre. Il a choisi cette structure de phrase, qui ressemble à de la prose poétique, avec des phrases plus courtes et inégales, surement parcequ'il se sentait à l'aise comme ça (des phrases volantes comme il dit au début en expliquant son choix). D'ailleurs quand Heyoka me l'a envoyé, j'ai eu peur...Parce que je ne m'interesse, pour l'instant, pas à la poésie. Je sais que ça peut te choquer toi qui aime tellement la poésie. Et je dis "pour l'instant" parce que je me connais, parfois quelque chose ne m'interesse pas et tout à cas je me passionne pour le sujet. Donc...Va savoir!   sourire 

Pour les phrases volantes, effectivement, ça donne un rythme assez inégal. Pour le moment, je donne entre 6,5 et 7,25 sur 10 à La montagne volante. Je trouve l'ensemble un peu criard. C'est des critères esthétiques qui me sont personnels. Un chapitre, je pouvais «tripper» jusqu'à l'extase et puis ça retombait assez rapidement... un vrai classique dans mon panthéon n'aurait pas eu ce heurt de me déplaire d'un chapitre à l'autre. Je trouvais que des fois les phrases étaient à rallonge et n'en finissaient plus.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Christoph Ransmayr [Autriche]   Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Icon_minitimeJeu 6 Mar 2014 - 9:53

C´est pas mal. Il a largement la moyenne!  sourire 

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Christoph Ransmayr [Autriche]   Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Icon_minitimeJeu 6 Mar 2014 - 13:05

pia a écrit:
C´est pas mal. Il a largement la moyenne!  sourire 

Oh oui, je m'attendais à pire que ça !

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Christoph Ransmayr [Autriche]   Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Icon_minitimeDim 11 Mai 2014 - 15:51

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Le_der10

Le dernier des Mondes

Cotta est à la recherche de Nason (Ovide. Publius Ovidius Naso) poète banni de Rome après une allocution où, selon la cour il aurait manqué de respect à l’empereur Auguste. Empereur, qui n’a rien remarqué trop occupé à dormir après une soirée trop arrosée. Mais un geste de la main a suffit et Nason se retrouve à Tomis, dans la ville des fondeurs de fer le long de la mer noire. Cotta (personnage peut-être tiré de l’ami d’Ovide le consul et sénateur Cotta Maximus), décide de partir à Tomis et de retrouver Nason qui, selon certaines rumeurs, aurait disparu ou serait mort. Très vite, Cotta s’aperçoit que les habitants de cette ville sont tous des bannis à leur manière. Il s’installe, et devient un des leurs en recherchant toujours les traces du poète qu’il a tant admiré.  Il retrouve des traces de son écrit « Les Métamorphoses » un peu partout, sans en comprendre la nature, jusqu’à ce que cela devienne limpide pour lui à la fin.

Au début, on ne comprend pas bien à quelle époque cela se passe puisque l’histoire se passe sous l’empire d’Auguste  mais avec toute la technologie actuelle.  On est un peu perdu. Après, je me suis demandé si ce n’était pas pour Ransmayr, une façon de s’imaginer dans la peau de Cotta vivre « Les Métamorphoses » littéralement. Je me demande aussi, si les personnages qui entourent Cotta à Tomis ne sont pas des personnages directement liés aux poèmes d’Ovide (ou personnages historiques).  J’imagine que pour quelqu’un qui connait bien Ovide, cela doit être intéressant de retrouver toutes sortes de références à ses écrits, mais pour moi qui ne le connait pas l’histoire est restée assez obscure et  je n’ai pas pu m’appuyer sur quoi que ce soit pour retrouver l’émerveillement que j’avais ressenti en lisant  La montagne volante.  J’ai été tout de même au bout de ma lecture parce que j’aime l’écriture de Ransmayr.  

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Ovide10

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Insula10

Au nord de Constanța (l'antique Tomis), l'île portant le nom d'Ovide conserve les ruines d'une villa romaine où l'on suppose que le poète a vécu et est mort.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Christoph Ransmayr [Autriche]   Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Icon_minitimeVen 27 Juin 2014 - 19:58

animal a écrit:
huhu, un peu trop de choses qui... je ne sais pas, manquent d'aspérité ou dont je n'ai pas compris la présence : irlandais déglingués, gentille tribu, méchant chinois, internet bizarre, homosexualité du frère, étoiles, ... ça m'a étouffé ou mécanisé l'effet de la langue. pas toujours mais sur l'ensemble. lui ai trouvé la main un peu lourde.

amusant, pour des raisons un peu différentes sans doute, j'étais resté globalement à côté d'Ascension de Ludwig Hohl. cat

Hé hé ces mots là correspondent à mon ressenti aussi : "informatique , mécanique ....." déglingués , bizarre ....oui ....ils sont sans vie presque , sans forme , sans substance , sans corps , presque éthérés ...alors que c'est justement l'inverse que nous devrions ressentir dans ce contexte de quête d'absolu sur les parois de l'extrême .

Maline a écrit:
La Montagne volante n’est pas un roman à clé, mais il faudrait le lire dans le contexte de la tragédie des frères Messner au Nanga Parbat ; c’est en tout cas ce qui s’est dit au moment de sa parution en allemand. En juin 1970 l’alpiniste italien Reinhold Messner a perdu son jeune frère Günther Messner dans une tempête pendant la descente d’un des sommets jugé parmi les plus difficiles du massif de l’Himalaya.

Juste après la mort de Günther Messner des voix se firent entendre prétendant que Reinhold avait abandonné son jeune frère à son sort et récoltant tout seul la gloire de l’ascension réussie. Le corps de Günther Messner ne fut découvert qu’en 2005 et permettait d’accréditer la thèse de Reinhold Messner que son frère fut la victime d’une avalanche.

J’ai eu l’impression en lisant le roman en vers qu’en écrivant son roman Christoph Ransmayer s’est approprié et intériorisé cet accident des frères Messner et donc introduit l’histoire à sa manière d’écrivain de fiction.
Absolument Maline , dès les premières lignes j'ai eu en arrière fond de ma lecture l'histoire des frères Messner aussi  !  Wink 

Arabella a écrit:
Le projet du livre est ambitieux et plein d'une grande charge émotionnelle, mais j'avoue être restée sur le bord du chemin, le charme n'a pas opéré sur moi. Sans doute faute d'avoir succombé à l'écriture,
Je suis restée en dehors de cette histoire aussi ......bizarre surtout que je suis une adepte des courses montagne .
L'écriture démentait pour moi le flux émotionnel qu'il voulait transmettre : je ne suis  pas une bonne lectrice pour cet ouvrage qui a des qualités qui me restent hermétiques ...Dommage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Christoph Ransmayr [Autriche]   Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Icon_minitimeVen 27 Juin 2014 - 20:19

Tiens c'est dommage. Au début j'ai été un peu déroutée par sa construction de phrase mais je suis vite entrée dedans et j'ai trouvé dommage que ça finisse. Je n'ai pas trouvé qu'il ait forcé le trait et pour moi ce qu'il écrivait était pure émotion. Enfin c'est bien d'avoir essayé. Différence de perception... C'est marrant de voir que pour certains bouquins il y a des attirances communes entre parfumés et pour d'autres, avec les mêmes parfumés, pas du tout....

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Christoph Ransmayr [Autriche]   Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Icon_minitimeVen 27 Juin 2014 - 20:51

Certains ont aimé et d'autres pas. Bonne moyenne en fin de compte.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Christoph Ransmayr [Autriche]   Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Icon_minitimeDim 12 Avr 2015 - 8:40

sortie prévu pour le 15/04/15

Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Aaa58 / Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Aaa59
Atlas eines ängstlichen Mannes / Atlas d’un homme inquiet
Citation :
Présentation de l'éditeur
« Les histoires n'arrivent pas, les histoires se racontent. »

De l'Arctique aux Tropiques en passant par tous les continents et par les îles les plus lointaines, le grand écrivain autrichien Christoph Ransmayr propose soixante-dix escales qui sont autant de petits tableaux du monde tel qu'il l'a perçu au fil de ses pérégrinations. Dramatiques ou insolites, les anecdotes alternent avec les réflexions suscitées par des lieux chargés d'histoire, ou les instants d'éternité face aux merveilles de la nature.
Atlas du monde extérieur, ce livre est aussi une carte émotionnelle où l'auteur de La Montagne volante livre l'essence de son art. La puissance poétique de l'écriture, la hauteur de vue du philosophe combinée à une attention extrême au détail font de ce livre un joyau.

Tout comme pour La montagne volante il m’est difficile de transformer mon enthousiasme en mots pour vous donner une idée de ce livre, mais plus encore de vous donner envie de le lire…

Chacun de ces soixante-dix textes (de trois à vingt pages) commence par « J’ai vu… » et nous raconte une scène, une rencontre, une observation.

Concernant le sujet on pourrait facilement classer ce livre sous le terme de « récits de voyage », mais si on connaît Christoph Ransmayr, on doit reconnaître qu’il en fait plus, beaucoup plus, que cela.

Il fait voyager le lecteur à ses côtés et l’emmène dans des périples extraordinaires, mais le tout est porté surtout par une écriture si magnifique (j’espère que la traduction est à la hauteur !) qu’on se perd volontiers dans cette aventure.

Christoph Ransmayr est en route de balancer mon écrivain germanophone préféré, W.G. Sebald, de sa position.

Puisqu’il s’agit de soixante-dix récits, je propose de ne pas les lire comme un roman, on pourrait probablement en faire une overdose (et tout comme l’indique un commentaire d’un journaliste allemand, le livre pourrait devenir monotone), mais quelques voyages ici et là… c’est du tout bon…

Depuis la parution de ce livre, je l’ai lu, relu et… relu… parfois un voyage, parfois quelques-uns, jamais je ne m’en lasse de retrouver sa voix…


Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Aaa60
photo: Ferdinando Scianna

Pour ceux qui lisent en allemand, des commentaires dans les deux journaux germanophones qui sont au top concernant les critiques littéraires :

Die Zeit
NZZ


navrée, encore une fois de l’allemand, mais en fait, cet auteur pourrait être la raison d’apprendre cette langue aime
et je ne pourrais pas vous donner l’explication pour cet étrange lieu de tournage Cool


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Christoph Ransmayr [Autriche]   Christoph Ransmayr [Autriche] - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Christoph Ransmayr [Autriche]
Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» OPEP: Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole
» Porsche
» Goulash à la dudu (Hongrie, Autriche)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: