Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Philippe Djian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
mimi
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Philippe Djian   Mer 17 Sep 2008 - 22:49



Philippe Djian est né à Paris en 1949.

Je vous invite à lire cette biographie sur ce site car elle est très bien faite et vous éclaire sur la personnalité de cet auteur atypique que je trouve de plus en plus sympathique, ouais.

son site


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Philippe Djian   Jeu 18 Sep 2008 - 9:36

Beaucoup entendu parlé de lui lors de son projet "feuilleton" décliné en livres (Doggy Bag). Je trouvais cette idée vraiment intéressante du point de vue "défi écriture"... après à lire, je ne sais pas. Mais en tout cas, à chaque fois que je le vois sur les tables, j'hésite à en prendre un... ça pourrait être divertissant.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Philippe Djian   Jeu 18 Sep 2008 - 10:39

Queenie a écrit:
Beaucoup entendu parlé de lui lors de son projet "feuilleton" décliné en livres (Doggy Bag). Je trouvais cette idée vraiment intéressante du point de vue "défi écriture"... après à lire, je ne sais pas. Mais en tout cas, à chaque fois que je le vois sur les tables, j'hésite à en prendre un... ça pourrait être divertissant.
Je connaissais Philippe Djian depuis la lecture de son livre 37°2 le matin et par après j'ai encore lu un recueil de nouvelles.
Tout comme Queenie je trouvais cette idée de "feuilleton" intéressant.. et l'ai suivi jusqu'au tome... 4 même 5 je crois.. jypeurien pas pour moi.. un peu trop feuilleton et trop peu littéraire..
Mais un autre roman de lui - oui.. pourquoi pas..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordicus
Troll de Pastèque
avatar

Messages : 3254
Inscription le : 21/01/2008
Localisation : Minsk-les-Barriquettes

MessageSujet: Re: Philippe Djian   Sam 7 Fév 2009 - 18:25


Comme Queenie.
J'ai encore tripoté le tome 1 de Doggy Bag et je me suis dit "Pas de panique. Attend de guetter sur le forum ce qu'ils en disent, ils doivent forcément savoir !".

Tu parles.

Des clous !

Kenavo, tu pourrais me/nous éclairer un peu plus de ta lecture ?

(Et si quelques Parfumés traineraient dans le coin de leur bibliothèque un exemplaire avec des idées dessus... ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pichnette13
Envolée postale
avatar

Messages : 171
Inscription le : 27/01/2009
Age : 29
Localisation : Tours-sur le canap'

MessageSujet: Re: Philippe Djian   Sam 7 Fév 2009 - 18:32

Il a fait également une apparition dans une emission du "café littéraire" pour son nouveau roman Impardonnable, qui soit dit en pasant a l'air intéressant. Effectivement, son style a l'air sympathique, je n'ai encore rien lu de lui mais ca ne devrait pas tarder... miammiam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Philippe Djian   Sam 7 Fév 2009 - 18:48

Mordicus a écrit:
Kenavo, tu pourrais me/nous éclairer un peu plus de ta lecture ?
hm.. comme je l'avais dit - l'idée me plaisait au début.. et même s'il ne s'est pas caché derrière 'série grande littérature' je me suis quand même attendu à un peu plus.. mais là.. c'est devenu vraiment un peu .. trop 'people'.. j'avais l'impression de lire un magazine.. pas vraiment de la littérature.. en tout cas pas comme je l'aime bien..
En plus les personnages me devenaient trop insignifiantes.. rien d'attachants.. je les ai quand même suivi 4 ou 5 saisons.. (et puisque je ne voulais jamais attendre en grand format humeur ) mais à partir de ce moment je me suis dit - s'ils vont maintenant inventer la capsule pour voyager au mars ou se faire l'un l'autre 4 enfants - je ne m'intéresse plus à cela.. j'ai arrêté d'attendre la prochaine saison et j'ai réalisé - il ne me manquait rien du tout Wink

Mais je reviens aussi sur mon autre avis – un autre livre de lui – oui, pourquoi pas

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pichnette13
Envolée postale
avatar

Messages : 171
Inscription le : 27/01/2009
Age : 29
Localisation : Tours-sur le canap'

MessageSujet: Re: Philippe Djian   Dim 15 Mar 2009 - 13:50

Viens de lire 37°2 le matin, pas mal mais sans plus. Un style intéressant dans le type "effet de vie" mais au final on ne se sent pas vraiment d'attachement pour les personnages, peut-être un peu de pitié pour Zorg qui est follement amoureux d'une hystérique. J'ai tout de même continuer jusqu'à la fin sans véritablement avoir ni attachement ni cette petite exitation au creux du ventre mais c'était plus pour savoir la fin et dire de l'avoir fini car en fermer le livre je me suis dit "oui et alors c'est tout? Tout ça pour ça?" J'ai eu du mal à comprendre pourquoi ce fût un best-seller en quelques sortes à sa sortie et le film, n'en parlons pas... Je vais tout de même essayer le premier volume de Doggy bag voir ce que ça donne car l'idée m'intéresse également et je veux voir ce que ca donne par moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Philippe Djian   Ven 28 Aoû 2009 - 11:34

Impardonnables"
GRRR j'écris en style télégraphique car une fausse manip vient de m'effacer un très long post non fini...
Bon moment de lecture
L'histoire, prenante très longtemps, évolue étrangement sur la fin.
le motif de la rancoeur de père sexagénaire envers sa fille, longtemps caché, n'est au final pas très convaincant.
A la fin du livre, beaucoup de raccourcis , de non-dits et même de légères invraisemblances dans la narration. Mais on comprend quand même.
Le final fait "deus ex machina"
En dépit de cela (mon esprit me fait d'abord voir ce qui va moins bien....) je ne regrette pas d'avoir lu ce livre car déjà j'ai aimé le style (c'est beaucoup) et le ton est juste, les personnages prennent corps, la vie est là. Le côté un peu artificiel, touffu, varié n'est peu-être qu'à l'image de l'existence, les personnages mêlant angoisse de vivre et égoïsme consubstanciel aux humains.
Un passage : " Mon opinion était que chacun se trompait sur chacun. Pas besoin d'être grand clerc. Dès lors, comment aurait-il pu s'avérer simple de vivre ensemble ? Comment aurait-on pu empêcher des nations entières de sombrer dans la folie quand l'ignorance et l'erreur les fondaient ?"
et puis cette phrase où je note une touche d'auto-dérision stylistique, isolée dans le livre : " Un air chaud soufflait de l'intérieur des terres vers le large en grondant, des nuages s'effilochaient au-dessus de l'océan qui se couvrait d'écume, etc.
Päle , sombre, je m'étais présenté devant la porte de Jérémie...
Essayez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
FrançoisG
Envolée postale
avatar

Messages : 281
Inscription le : 29/09/2009
Localisation : Au calme dans ma maison

MessageSujet: Re: Philippe Djian   Mar 29 Sep 2009 - 22:32

"37º2 le matin" est un de mes livres préférés, même si je reconnais que le style est tout sauf littéraire... Une sorte de roman de Stephen King à la Française en quelque sorte... Je veux dire par là que seul l'histoire compte... Le fond l'emporte sur la forme...

Les autres oeuvres de Philippe me sont étrangères...
J'avais lu une fois une nouvelle écrite par lui et publiée par "Le Monde" et je n'avais pas accroché...

Alors, je vous pose la question, Philippe Djian est un auteur qui a pondu un seul bon livre (le premier je crois) : 37ª2 le matin ?

Les goûs et les couleurs... innocent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Philippe Djian   Mar 29 Sep 2009 - 23:04

FrançoisG a écrit:
"37º2 le matin" est un de mes livres préférés, même si je reconnais que le style est tout sauf littéraire... Une sorte de roman de Stephen King à la Française en quelque sorte... Je veux dire par là que seul l'histoire compte... Le fond l'emporte sur la forme...

Les autres oeuvres de Philippe me sont étrangères...
J'avais lu une fois une nouvelle écrite par lui et publiée par "Le Monde" et je n'avais pas accroché...

Alors, je vous pose la question, Philippe Djian est un auteur qui a pondu un seul bon livre (le premier je crois) : 37ª2 le matin ?

Les goûs et les couleurs... innocent

Je ne trouve pas. J'ai aimé Lent dehors, Impardonnables, Vers chez les blancs et même les 6 Doggy bag (pour le fun). Oui, les goûts et les couleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
chrisdusud
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2076
Inscription le : 20/04/2008
Age : 48
Localisation : Corse

MessageSujet: Re: Philippe Djian   Mer 30 Sep 2009 - 10:22

37°2 a été un film culte dans le milieu des années 80 pour les jeunes.
Et je me demande s'il n'a pas mal vieilli.
Le premier livre de Ph. Djian est bleu comme l'enfer je crois. Il en a été tiré un film.
J'avais beaucoup aimé à l'époque Maudit manège et Echine. J'avais aimé moyennnement "Crocodile". Le dernier fût Vers chez les blancs qui m'a déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Philippe Djian   Mar 23 Fév 2010 - 1:06



Citation :
Une Fiat 500. Au volant, Marc. A côté de lui, sa plus jolie étudiante. C'est la nuit, ils foncent chez lui finir la soirée en beauté. Au petit matin, son goût prononcé pour les jeunes élèves de son cours d'écriture va soudain lui passer. A cause des routes de montagne ? Du néo-conservatisme ambiant ? Des crises de sa soeur ? Ou plutôt du charme des femmes mariées ? Marc ne saurait dire. Du moins, pour le moment.

Le dernier Philippe Djian s'intitule Incidences et c'est peut-être bien son meilleur livre. Concrètement, un roman qui ne fait que 233 pages, mais qui contient tellement de substances chimiques en suspension, des non dits en pagaille et des traumatismes à peine effleurés en rafales, qu'il en raconte plus que des pavés deux fois plus épais. Elle est proprement ébouriffante la façon dont Djian prend son héros à la gorge et ne le lâche plus. Un type plus tout jeune, professeur de littérature, écrivain raté, qui fait régulièrement son marché parmi ses jeunes étudiantes énamourées et entretient une relation au-delà du fusionnel avec sa soeur. C'est sa descente aux enfers que raconte l'auteur au travers de scènes tour à tour angoissantes, euphoriques ou drolatiques. Le tout avec un sens du politiquement incorrect très aiguisé mas assez subtil pour tenir la route (des pages entières pour glorifier la cigarette, stigmatiser la médiocrité ambiante dans la littérature française, se révolter contre le néo-conservatisme dans l'air du temps). Un Djian en colère contre l'époque qui trouve son seul refuge dans des promenades en forêt, on croit rêver. Quant au style, eh bien, il est plus ciselé que d'habitude. Au rasoir, même, y compris dans des scènes anodines à la tension sous-jacente. Le récit est fait d'embardées, de malaises vagaux, qui donnent un ton quasi mortifère au roman. C'est comme si Philip Roth écrivait des épisodes de Plus belle la vie. Plus laide la vie, oui, avec un quotidien qui se dérègle sans compter un passé moche comme tout, qu'on a glissé sous le tapis pour ne plus le voir, mais qui finit par revenir sous forme de nausée. C'est noir, c'est caustique, c'est brillant, c'est le dernier Philippe Djian. Et ça se lit comme un polar qui vous laisse K.O pour le compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Philippe Djian   Mar 23 Fév 2010 - 3:21

Décidément, tout le monde en dit grand bien! Noté!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amapola
Agilité postale


Messages : 792
Inscription le : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Philippe Djian   Mar 23 Fév 2010 - 3:49

Décidement je deviendrai présidente d'honneur du Club de Grognons! Je n'aime pas Djian,l'écrivain aux sandalettes, mais c'est looooong et aujourd'hui je n'ai pas le temps d'expliquer jypeurien
Je file!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Philippe Djian   Mar 23 Fév 2010 - 11:31

Je fais partie ausi du club des grognons , je trouve qu'il écrit mal , et ses histoires de prof (d'université si possible) ou d'écrivain en mal d'inspiration , mais pas en mal de jeunettes malgré sa cinquantaine bien tapée , me barbent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philippe Djian   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philippe Djian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» OUF (Demande à Philippe BENARD)
» 1848 - Fuite Louis-Philippe
» voté pour Jean-Philippe & Karine! membre de belgian-navy
» Philippe Bouvard parle de BB dans son nouveau livre
» Coopération régionale : le président de Caen la mer écrit à Edouard Philippe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: