Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Roberto Juarroz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
swallow
Sage de la littérature


Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: Roberto Juarroz   Sam 6 Fév 2010 - 11:30

Roberto Juarroz est né le 5 octobre 1925 en Argentine. Il fit ses études de lettres et de philosophie à l'université de Buenos Aires, puis il s'est spécialisé dans les sciences de l'information et de la bibliothécologie. De 1958 à 1965, il a dirigé la revue Poesia=Poesia. Il a collaboré à de nombreux journaux, revues et périodiques en tant que critique littéraire et cinématographique. Entre 1971 et 1984 il dirigea le Département de Bibliothécologie et de Documentation de la faculté de philosophie et de lettres de l'Université de Buenos Aires. Atteint d'une grave insuffisance rénale, il devait en mourir de façon précoce le 31 mars 1995.
[


La sincérité dissimulée de la nuit
guide les gouttes de la pluie
vers l'exemplaire attention des choses
et une syllabe ancienne,
une goutte d'homme,
humecte les murs poreux de la pensée
--------------------------------
La sinceridad disimulada de la noche
guía las gotas de la lluvia
hacia la atención ejemplar de las cosas
y una sílaba antigua,
una gota de hombre,
humedece las paredes porosas del pensamiento.
Mariposa de piedra viva
que recoge el color de una estrella apagada
para enunciar la felpa ardiente
donde el pensar es pasto de las cosas,
torre de alimento
para el hambre intersticial y alerta.
.
Pensar es como amar.
.
Roberto Juarroz, ´Tercera poesía vertical´[1965]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame B.
Zen littéraire


Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 43

MessageSujet: Re: Roberto Juarroz   Sam 6 Fév 2010 - 11:49

Merci Swallow pour ce fil sur Juarroz. J'ai découvert ce poète à la fin de mon adolescence et cela a été un véritable choc esthétique. J'aimais l'aspect sériel, le fait que ces recueils portent le même titre Poésie verticale (Deuxième poésie verticale,.....jusqu'à la Quatorzième poésie verticale).

"On frappe d'un côté de la porte
du dehors vers dedans.
Puis on frappe de l'autre côté,
du dedans vers dehors.
On attend alors les réponses
et aucune n'arrive.

Il se peut que chaque réponse
attende l'autre."
Quatorzième poésie verticale, José Corti, p.163.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
swallow
Sage de la littérature


Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: Octava poesía vertical   Sam 6 Fév 2010 - 16:27

Aurais-tu la traduction française des huitièmes, Madame B?...

"Entre la zona de las preguntas
y la zona de las respuestas..."

J´ai cherché sur internet, afin d´aider ceux qui ne lisent pas l´espagnol.
Mais je n´ai rien trouvé. Tellement beau!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame B.
Zen littéraire


Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 43

MessageSujet: Re: Roberto Juarroz   Sam 6 Fév 2010 - 21:09

Non, je ne l'ai pas Swallow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
swallow
Sage de la littérature


Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: Roberto JUARROZ.   Dim 7 Fév 2010 - 22:15

Je n´ai pas résisté á la tentation, j´ai fait ma traduction...
J´espère que jacques Ancet qui est le traducteur des poètes hispaniques que je prèfère ne passera pas sur ce fil!

Entre la zona de las preguntas

y la zona de las respuestas,

hay un territorio donde acecha

un extraño brote.

Toda pregunta es un fracaso.

Toda respuesta es otro.

Pero entre ambas derrotas

suele emerger como un humilde tallo

algo que está más allá de los sometimientos
. (Roberto Juarroz, Octava poesía vertical)
 
Entre la zone de questions
et la zone de réponses,
se trouve un territoire où veille
une étrange pousse.
Toute question est un échec
Toute réponse en est un autre, aussi.
Mais entre chacune de ces deux défaites
pointe comme un humble tige
quelque chose qui se trouve au delà des soumissions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature


Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: Re: Roberto Juarroz   Mer 26 Mai 2010 - 9:34

La lecture du tout premier roman du jeune Paolo Giordano ("La solitude des nombres premiers)" m´a fait rechercher ce poème de Roberto Juarroz qui pousse encore un peu plus loin la solitude, le moins que zéro.

Tout communique avec quelque chose.
Mais avec quoi communiquent
les fleurs qui s’ouvrent la nuit ?

Avec quoi communique
la poitrine devenue mon dos ?

Avec quoi communique
la césure de la main amputée ?

Avec quoi communiqueront mes mots
au jour qui suivra ma mort ?

Avec quoi communique
l’absence si peu prolixe de dieu ?

Avec quoi communiquent
les images qui démantèlent les rêves ?

Avec quoi communique
celui qui joue seul avec concentration ?

Quelque chose peut-être communique avec tout.

Est-il seulement possible de concevoir
quelque chose qui ne communique avec rien ?

Absolument isolé,
un zéro n’existerait même pas.

(Traduction de Jacques Ancet).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine
Espoir postal


Messages : 43
Inscription le : 19/05/2010
Age : 49
Localisation : Bouches du Rhône

MessageSujet: Re: Roberto Juarroz   Mer 26 Mai 2010 - 9:51

Merci à toi Swallow !
En effet, ces quelques vers sont très beaux et touchent les âmes sensibles !

Il fait bon de partager ce genre d'écrits qui donnent des émotions :-)

Mélusine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-book-melusine.over-blog.com/
Constance
Zen littéraire


Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Roberto Juarroz   Jeu 31 Mar 2011 - 9:50




L'impossibilité de vivre
se glisse en nous au début
comme un caillou dans la chaussure :
on le retire et on l'oublie.

Ensuite arrive une pierre plus grande
qui n'est plus déjà dans la chaussure :
le premier ou le dernier malentendu
se mêle à l'amour ou au doute.

Viennent après d'autres échecs :
la perte d'un mot,
la sauvage irruption d'une douleur,
une mort sur le chemin,
la chute d'une feuille sur notre solitude,
la vieillesse qui s'annonce
comme un soir écorché par la pluie.

Nous émergeons de tout
avec un tremblement qui dissout la confiance.

La lune pâlit,
nous commençons à nous méfier du soleil.


(Quatorzième poésie verticale / Ed.Éditions José Corti)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Roberto Juarroz   Jeu 31 Mar 2011 - 15:51

J' aime la poésie de Juarroz... Constance, dans la mesure du possible, peux-t mettre le texte en espagnol,
enfin quand tu l' as, bien entendu...
Mon espagnol est plus que lacunaire, mais j' aime bien la musique de la langue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bédoulène
Abeille bibliophile


Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Roberto Juarroz   Jeu 31 Mar 2011 - 20:11

ce poëme tire au coeur !



merci Constance


_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire


Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Roberto Juarroz   Jeu 31 Mar 2011 - 20:58

sourire ... Bédoulène et Bix ... et le prochain poème sera également placé en français, car le long et fastidieux travail de recopie (sachant que je suis une perfectionniste à la virgule, et au point-virgule près) exige une amputation chronophage sur le planning soigneusement désordonné de mon humble existence ... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire


Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Roberto Juarroz   Sam 16 Avr 2011 - 9:43





Tout saut finit par prendre appui.
Mais est possible en quelque lieu
un saut comme un incendie,
un saut qui consume l'espace
où il devrait prendre fin.



J'ai atteint mes insécurités définitives.
Ici commence le territoire
où l'on peut brûler tout ce qui est final
et créer son propre abîme
pour disparaître au-dedans.



(Sixième Poésie verticale, I)

Illustration : "Balance" de Hubertus von der Goltz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature


Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: Re: Roberto Juarroz   Sam 16 Avr 2011 - 16:19

Constatnce, pourrais-tu me dire de COMBIEN de poèmes se composent chacun des titres: "Quatorzième Poésie verticale" et "SIxième Poésie verticale".?

Je ne peux ajouter la traduction espagnole, car les poèmes que tu choisis sont justement ceux qui ne figurent pas sur mon édition espagnole de poesie de Roberto Juarroz.
Pour la Quatorzième. j´ai un corpus de 8 poésies.
Pour la Sixième : 18 poesies

Il semble qu´il y ait 14 groupes de Poesies verticales, mais je n´arrive pas à me faire un idée de la totalité de l´oeuvre.
Ton édition est-elle aussi incomplète que la mienne?. Est-elle intégrale?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire


Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Roberto Juarroz   Lun 18 Avr 2011 - 11:31

Pour être honnête, j'éprouve également quelque difficulté à y voir clair dans l'oeuvre de Juarroz, Swallow ...


Ainsi, Juarroz a écrit 15 recueils de "Poésie verticale", puisque je possède l'édition bilingue de "Quinzième poésie verticale", oeuvre posthume qui comporte 26 poèmes (Ed. José Corti) ... quant à la "Onzième", selon les éditeurs, elle comporte 25 ou 30 textes ... concernant la "Sixième", je puise dans l'édition "Poésie verticale" (Collec. Points) qui reprend un choix de poèmes d'après l'édition de Monte Avila, et le dernier sélectionné de la "Sixième" porte le nombre 109, ce qui ne signifie pas qu'il serait effectivement le dernier écrit ... sinon, ce recueil de la collection "Points" présente les poésies verticales de 1 à 10 ( le chiffre romain indiquant le tome correspondant de "Poésie verticale", et le chiffre arabe étant le numéro attribué au poème dans chaque recueil) ... au total, 277 poèmes y sont reproduits.
Quant à la "Quatorzième", la poésie m'ayant été envoyée par un ami, je ne peux hélas t'en dire plus ...

J'espère avoir été claire ... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature


Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: Re: Roberto Juarroz   Lun 18 Avr 2011 - 12:44

Merci Constance. J´y vois un peu plus clair, grâce à tes informations.
J´irai à la bibliothèque, afin de voir s´il existe une publication intrégrale des 15 recueils.( I à XV) de ces centaines de poésies.
J´essaierai de voir aussi, s´il n´y aurait pas un thème plus général, ou tout au moins une idée commune pour chaque tome de Poésies verticales et qui expliquerait le découpage ou la classification en 15 groupes différents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Roberto Juarroz   

Revenir en haut Aller en bas
 
Roberto Juarroz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Acqua de Roberto Cavalli
» [résolu]traduction roberto alagna
» Roberto Cabrera pèse son pénis de 48 cm
» Roberto Succo
» BISSONNETTE, Roberto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: