Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 LC Samuel Beckett

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
unmotbleu
Sage de la littérature
unmotbleu

Messages : 1329
Inscription le : 08/03/2013
Age : 60
Localisation : Normandie Rouen

LC Samuel Beckett - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Samuel Beckett   LC Samuel Beckett - Page 4 Icon_minitimeJeu 6 Juin 2013 - 19:37

@ Colimasson

bonjour

ça me fait bougrement plaisir ce que tu dis là!
je ne suis pas étonnée étant donnée tes posts relatifs à l'absurde
sur le fil de Ionesco.
c'est sûrement parce que j'ai une vie absurde que j'aime l'humour
de ces auteurs. dentsblanches

@ Bix

mille excuses, j'ai cru citer colimasson.
cependant, je suis ravie que tu postes sur ce fil.
tu connais beaucoup de choses sur Beckett.

_________________
unmotbleu

"J'approuve par lassitude, je contredis par impatience." Jean ROSTAND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

LC Samuel Beckett - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Samuel Beckett   LC Samuel Beckett - Page 4 Icon_minitimeJeu 6 Juin 2013 - 20:03

Ceux qui estiment que l' humour est essentiel chez Beckett ont raison. Mais ont raison aussi ceux qui disent que l' humour est difficile à saisir  selon le moment ou l' individu...
En tout cas, de mon point de vue, cette "touche de désespoir" qui caractérise une certaine forme d' humour, existe dans Malone meurt.

Je pense qu 'il faut se laisser porter par le texte et se faire léger. Et aussi tomber sur le texte qui convient  lors d' une première lecture.

J' essayerai d' en donner quelques exemples de cet d' humour, meme s' il est difficile de citer Beckett hors contexte. Ses personnages ne parlent pas forcément en son nom... Quoi que...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz


Dernière édition par bix229 le Jeu 13 Juin 2013 - 1:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

LC Samuel Beckett - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Samuel Beckett   LC Samuel Beckett - Page 4 Icon_minitimeVen 7 Juin 2013 - 0:28

colimasson a écrit:

Pour cette LC, j'ai choisi Eleutheria, un peu au pif, et il s'avère que c'est la seule pièce dont Beckett n'a jamais autorisé la publication -la moins bonne donc. C'est vrai qu'elle n'est pas terrible... mais même comme ça, elle me parle énormément.

C'est sinistre mais drôle, et surtout totalement désabusé :

Citation :
« M. KRAP. – Je serai franc avec vous. J’étais écrivain.
MME MECK. – Il est membre de l’Institut !
M. KRAP. – Vous voyez.
DR PIOUK. – Quel genre ?
M. KRAP. – Je saisis mal.
DR PIOUK. – Je parle de vos écrits. A quel genre allaient vos préférences ?
M. KRAP. – Au genre merde. »

On lui donnerait raison pour moins que ça ? ange

(Jean-Marie Bigard prix nobel de littérature ?)


unmotbleu a écrit:

Je relève ce qui t'agace, je lis tes arguments pertinents et pourtant j'aime.
Comme quoi le malheur des uns... SOURIRE
Je salue ton commentaire pour sa justesse.
Et puis voilà, je me dis: pourquoi Watt ne pourrait pas être un poivrot au bout du rouleau?
Pourquoi le dandysme soigneusement décadent ne pourrait pas être plaisant sous sa forme littéraire?
Pourquoi le triste constat d'aboutir à du pas grand chose ne pourrait pas nous intéresser ou nous intriguer?
Pourquoi les tentatives de décontraction avec le sordide ne seraient pas de l'humour?
L'arrivée de Watt dans la maison me plaît énormément à moi.
C'est étrange ce monde qui dérange.
je ne sais pas trop quoi dire à part qu'il me semble qu'il y a incompréhension entre nous....

poivrot : j'ai cru dire que c'était ce que j'y voyais, bien que le poivrot puisse dépasser sa condition pour être double de l'auteur ou du lecteur
dandysme décadent : c'était utilisé de façon péjorative, disons excuse pour écrire n'importe quoi ou comme ça vient, pour meubler mais avec un semblant de posture, artificielle (ça ne veut pas dire absurde)
ça m'intéresse ça (au moins)
s'amuser du sordide demande un talent qui n'est pas de tous les instants
à moi plus que la discussion sur le banc
c'est un monde qui pour l'instant de dérange pas grand chose

et le début de son travail un peu moins mais c'est plutôt plus intéressant.

et je retourne m'endormir dessus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

LC Samuel Beckett - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Samuel Beckett   LC Samuel Beckett - Page 4 Icon_minitimeVen 7 Juin 2013 - 0:36

C' est curieux. J' ai l' impression - ou l' intution - que vous etes faits pour vous entendre Sam et toi !Essaie Malone meurt pour voir. Ou peut etre un autre texte.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

LC Samuel Beckett - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Samuel Beckett   LC Samuel Beckett - Page 4 Icon_minitimeVen 7 Juin 2013 - 6:58

je dois ajouter ce matin que les quelques pages lues ce matin (le développement sur Watt qui suit la visite des accordeurs de pianos), si je suis tenté de laisser un petit parallèle avec la citation sur le train qui se déplace, m'ont beaucoup plu, avec de la belle phrase dedans, sont d'une simplicité confondante. (et ont tendance à me conforter dans ma lecture de celles qui précèdent).

citation/extrait plus tard.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

LC Samuel Beckett - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Samuel Beckett   LC Samuel Beckett - Page 4 Icon_minitimeVen 7 Juin 2013 - 18:21

"Je me suis endormi. Or je ne tiens pas à dormir. Il n' y a plus de place pour le sommeil dans mon emploi du temps. Je ne tiens pas - mais je n' ai pas d' explications à donner.
Le coma est bon pour les vivants."


Malone meurt. P. 31

"Vivre et inventer. J' ai essayé. J' ai du essayer. Inventer. Ce n' est pas le mot. Vivre non plus. ça ne fait rien. J' aiessayé."

P. 40

"Mon corps ne se décide pas encore. Mais je crois qu' il pèse sur le sommier, s' étale et s' aplatit. Mon souffle quand je le retrouve, remplit la chambre de son bruit, sans que ma poitrine remue plus que celle de l' enfant qui dort. J' ouvre les yeux et regarde et regarde longuement, sans ciller, comme petit, tout petit, j' interrogeais les nouveautés, et ensuite les antiquités, le ciel nocturne. Entre lui et moi la vitre embuée, marbrée de la souillure des années. Je soufflerai volontiers dessus mais elle est trop loin. Ce n' est pas vrai. Peu importe, mon souffle ne la ternirait pas.

C' est une nuit comme les aimait Kaspar David Friedrich, tempestueuse et claire. Ce nom me revient et ces prénoms. Les nuages chassent, haillonneux, hachés par le vent, sur un fond limpide. Si je patientais je verrais la lune. Mais je ne patienterai pas. Maintenant que j' ai vu j' entends le vent. Je ferme les yeux et il se confond avec mon souffle. Mots et images tourbillonnent dans ma tete, surgissent inépusables et se poursuivent et se fondent, se déchirent. Mais au delà de ce tumulte le calme est grand et l' indifférence. Plus jamais rien n' y mordra vraiment."

PP. 39-40

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

LC Samuel Beckett - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Samuel Beckett   LC Samuel Beckett - Page 4 Icon_minitimeVen 7 Juin 2013 - 22:31

extrait :
Citation :
   Cette fragilité de la signification immédiate ne lui valait rien, à Watt, car elle l'obligeait à en chercher une autre, une signification quelconque à ce qui s'était passé, à partir d'une suite d'images.
   La plus mince, la moins plausible, aurait contenté Watt, qui n'avait pas vu un symbole, ni opéré une interprétation, depuis l'âge de quatorze ou quinze ans, et qui avait vécu, misérablement certes, sa vie d'adulte tout entière au milieu d'apparences impénétrables, tout au moins pour lui. Qui voit la chair avant les os, et qui voit les os avant la chair, et qui ne voit jamais que la chair, et qui ne voit jamais que les os, jamais jamais que les os. Mais quoi que vît Watt, du premier coup d'œil, cela était suffisant pour Watt, avait toujours été suffisant pour Watt, plus que suffisant pour Watt. Et il n'avait littéralement rien vécu, depuis l'âge de quatorze ou quinze ans, dont rétrospectivement il ne se contentât de dire. Voilà ce qui c'est passé alors. (...)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

LC Samuel Beckett - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Samuel Beckett   LC Samuel Beckett - Page 4 Icon_minitimeSam 8 Juin 2013 - 10:51

Je viens de boucler Fin de partie. J'ai terminé la lecture de cette pièce de théâtre en trois quarts d'heure. Tout au long de cette pièce, nous assistons au dialogue entre Hamm et Clov. Ces deux comparses relancent les échanges au fil des péripéties. Il y est question d'un chien en cours de route et nombre de sujets sont évoqués. L'esprit de répartie est une force chez Samuel Beckett.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

LC Samuel Beckett - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Samuel Beckett   LC Samuel Beckett - Page 4 Icon_minitimeSam 8 Juin 2013 - 12:34

jack-hubert bukowski a écrit:
Je viens de boucler Fin de partie. J'ai terminé la lecture de cette pièce de théâtre en trois quarts d'heure. Tout au long de cette pièce, nous assistons au dialogue entre Hamm et Clov. Ces deux comparses relancent les échanges au fil des péripéties. Il y est question d'un chien en cours de route et nombre de sujets sont évoqués. L'esprit de répartie est une force chez Samuel Beckett.
Quelle merveille, cette pièce ! Tant de mots transpirent dans les silences...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

LC Samuel Beckett - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Samuel Beckett   LC Samuel Beckett - Page 4 Icon_minitimeSam 8 Juin 2013 - 20:18

animal a écrit:
colimasson a écrit:

Pour cette LC, j'ai choisi Eleutheria, un peu au pif, et il s'avère que c'est la seule pièce dont Beckett n'a jamais autorisé la publication -la moins bonne donc. C'est vrai qu'elle n'est pas terrible... mais même comme ça, elle me parle énormément.

C'est sinistre mais drôle, et surtout totalement désabusé :

Citation :
« M. KRAP. – Je serai franc avec vous. J’étais écrivain.
MME MECK. – Il est membre de l’Institut !
M. KRAP. – Vous voyez.
DR PIOUK. – Quel genre ?
M. KRAP. – Je saisis mal.
DR PIOUK. – Je parle de vos écrits. A quel genre allaient vos préférences ?
M. KRAP. – Au genre merde. »

On lui donnerait raison pour moins que ça ? ange

(Jean-Marie Bigard prix nobel de littérature ?)


Contrairement à Jean-Marie Bigard, Beckett ne constitue pas son oeuvre sur la seule répétition des mots "merde", "bite" ou "couille", c'est peut-être ce qui fait la différence.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

LC Samuel Beckett - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Samuel Beckett   LC Samuel Beckett - Page 4 Icon_minitimeSam 8 Juin 2013 - 21:01

ouaip enfin l'extrait n'est pas fantastique. et ce que je voulais exprimer était un "heureusement qu'on y trouve autre chose", ce sur quoi nous serions d'accord.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

LC Samuel Beckett - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Samuel Beckett   LC Samuel Beckett - Page 4 Icon_minitimeDim 9 Juin 2013 - 21:32

Watt s'installant, déjà installé, presque parti dans ses fonctions au rez de chaussée déroule la problématique de la nourriture de Monsieur Knott et surtout des restes. ce qui implique un ou plusieurs chiens et finalement la famille Lynch, ambiance film d'horreur en plus décontracté. En fait chaque sujet gonfle, se multiplie puis se dégonfle, s'épuise dans un état de vérité aléatoire mais relativement sereine. comme qui dirait un état vivable de connaissance des choses. horrible comme les pages du début mais plus décontracté et cet état de vérité emmêlée démêlée, c'est assez plombant mais tout de même satisfaisant. on y trouverait une belle cohérence qu'on y serait pas forcément mieux !

Car, chose étrange mais vraie apparemment, ceux qui parlent parlent plutôt pour le plaisir de parler contre que pour le plaisir de parler avec. Et la raison de cela est peut-être ceci, qu'il est difficile dans l'accord de crier tout à fait aussi fort que dans le désaccord.

Et Watt il parle tout seul, sans vraiment pour et sans vraiment contre ou pas autrement que pour peser des formes de possibles qui n'ont pas vraiment de valeur. ça pourrait être, pour ça, étrangement reposant.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

LC Samuel Beckett - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Samuel Beckett   LC Samuel Beckett - Page 4 Icon_minitimeLun 10 Juin 2013 - 22:15

on se détend, on se détend mais le temps semble compté et l'étau se resserre sur Watt ?

Citation :
   Il va sans dire que Watt ne se posa pas toutes ces questions au moment même, mais seulement les unes au moment même, et les autres par la suite. Mais celles qu'il se posa au moment même, il se les reposa par la suite, en même temps que celles qu'il ne se posa pas au moment même, infatigablement. Et bien d'autres questions aussi, à ce même sujet toujours, dont les unes au moment même, et les autres par la suite, Watt se les posa et reposa par la suite, inlassablement.

Citation :
   Oui, rien ne changeait, dans la maison de Monsieur Knott, parce que rien n'y restait, et rien ne venait ni ne s'en allait, parce que tout n'y était qu'allée et venue.
   Watt semblait enchanté de cet aphorisme de dixième ordre. Il est vrai que dans sa bouche, débité à l'envers, il avait une certaine gueule.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

LC Samuel Beckett - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Samuel Beckett   LC Samuel Beckett - Page 4 Icon_minitimeMar 11 Juin 2013 - 11:45

En attendant Godot s'est échoué sous mes yeux. Magnifiquement construite, cette pièce de théâtre absurde consacre les errements de ce qui appréhende la venue prochaine de Godot, qui ne vient jamais. L'un est confondu comme étant Godot, l'autre annonce sa venue pour le lendemain et de même, le surlendemain. Dans le parcours, les échanges entre Vladimir et Estragon sont truculents. Ils s'activent à qui mieux mieux donner vie à leurs sursauts d'humeur. Ils rencontrent Pozzo qu'ils découvriront aveugle le lendemain. Personne ne se souvient de rien, Godot n'en finit pas de réapparaître dans les esprits, omniprésent de par son omniscience. Beckett a sans doute voulu faire hommage à ce qui reste tu. Pour ma part, ses pièces de théâtre se citent difficilement. À l'instar d'un Jack Kerouac qui se prête mal aux citations, vaut mieux parler des pièces de Beckett par ce qu'elles évoquent et proposent de péripéties. J'y vois surtout une philosophie de vie et un éternel jeu.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

LC Samuel Beckett - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Samuel Beckett   LC Samuel Beckett - Page 4 Icon_minitimeMer 12 Juin 2013 - 20:10

jack-hubert bukowski a écrit:
J'y vois surtout une philosophie de vie et un éternel jeu.

Je suis d'accord avec toi, et j'aime bien cette philosophie de vie justement... si bien rongé par l'absurde qu'il a fini par s'en foutre complètement et par s'amuser de la vie elle-même. C'est-y pas beau ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




LC Samuel Beckett - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Samuel Beckett   LC Samuel Beckett - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
LC Samuel Beckett
Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Samuel Doe: Qui tue par l´épée...
» Beaurepaire
» (M) YOU'RE THE MOST IMPORTANT THING IN MY LIFE - will higginson, rj king, xavier samuel
» CHEVALIER PAUL (EE)
» 4 mariages pour une lune de miel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Nos lectures en commun :: Par titre ou auteur-
Sauter vers: