Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 [Manga] Jiro Taniguchi

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Nathria
Sage de la littérature
Nathria

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 52

[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 EmptyDim 14 Juin 2009 - 11:50

Nezumi a écrit:
Je vais me faire dès demain mon petit rituel achetage de Taniguchi/gâteau/dégustation des deux. [Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 937463

laugh Hé bé, où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir! Bon plaisir à toi, alors!
Revenir en haut Aller en bas
http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 EmptyDim 14 Juin 2009 - 17:54

Merci Nathria.. je vais passer la commande la semaine prochaine enthousiaste

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 EmptySam 20 Juin 2009 - 21:30

[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Aa72
Un Zoo en hiver
Citation :
Présentation de l'éditeur
Kyôto, 1966. Le jeune Hamaguchi travaille chez un fabriquant de textile. Mais lassé de ne pouvoir y assouvir sa passion pour le dessin, il démissionne et part pour Tôkyô. Il y découvre, en même temps qu'un studio de mangas qui lui donne sa chance, la vie nocturne et les milieux artistiques de la capitale. Mais le travail d'assistant mangaka est éreintant et Hamaguchi comprend vite qu'on y trouve difficilement le temps et l'énergie pour se consacrer à des oeuvres personnelles. Pour la première fois, Jirô Taniguchi se remémore ses débuts de mangaka et sa jeunesse dans le Tôkyô des années 1960. Un magnifique récit d'apprentissage, où toute la finesse et l'élégance de l'auteur sont réunies pour illustrer les premiers émois de l'âge adulte.


C’est assez difficile de parler d’un manga je trouve.
J’ai aimé, les images sont splendides et l’histoire tient la route.. pffff
Mais en fait, c’est tout à fait cela et bien plus. J’adore Jirô Taniguchi et j’aime son style de faire évoluer une histoire.
Ses images deviennent film devant mes yeux (ici il y a quelques images d’une scène en boîte, j’ai eu l’impression de voir danser les personnages tellement c’est fort).

Une belle histoire pour revenir à ses débuts dans le travail de mangaka.. et une histoire d’amour qui fait sortir une petite larme en fin du livre
Trop bon

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 EmptyDim 6 Sep 2009 - 9:50

Bon, bah, mes deux dernières lectures de Taniguchi ont été un echec :
- sa collaboration avec Moebius pour "Icare" n'avait pas grand intérêt.
- "un ciel radieux" est franchement un remake de quartier lointain,
avec les même problématiques sous-jacentes...

Citation :
Une nuit d’été, un terrible accident a lieu dans une rue de la banlieue de Tokyo, entre un motard et une fourgonnette. 10 jours plus tard, le conducteur de la fourgonnette, Kazuhiro Kubota, 42 ans, meurt sans avoir repris connaissance. Au même instant, l’encéphalogramme du motard, Takuya Onodera, 17 ans, en état de mort cérébrale, montre à nouveau des signes d’activité. En une vingtaine de jours, il a repris connaissance et semble en voie de guérison totale : un vrai miracle. Mais celui qui se réveille dans le corps de Takuya, c’est Kazuhiro. Après un instant de surprise, il admet ce qui lui arrive et comprend qu’une deuxième chance lui a été donnée. Mais cette chance est temporaire : en effet, la mémoire du vrai Takuya lui revient petit à petit. Avant de rendre le corps de Takuya à son légitime propriétaire, Kubota décide de transmettre coûte que coûte à sa femme et sa petite fille de 8 ans qu’il les aime et qu’il regrette de les avoir trop souvent négligées jusqu’à sa mort. Mais qui pourra croire son histoire ?

[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Ciel-radieux

Je vais laisser passer quelques années avant de me replonger dans ce qu'il fait...
Revenir en haut Aller en bas
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 EmptyVen 27 Nov 2009 - 20:36

[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 51QSGVJ7T2L._SS500_

Ne le trouvant pas en librairie , je l'ai commandé héhéhéhéhé ....et je l'aurai avant noèèèèèèèèèèleu !
Revenir en haut Aller en bas
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 EmptyMar 15 Déc 2009 - 18:56

ça y est je l'ai , je commençais à désespérer
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 EmptyMar 15 Déc 2009 - 19:06

Tiens, c'est une super idée de cadeau ça!

Lu Le promeneur et Quartier lointain. J'ai tendance à les confondre d'ailleurs. Il me semble juste que le second est plus étoffé..

Quelqu'un a dit
Citation :
En noir et blanc, le dessin de Taniguchi peut paraître mélancolique, et très simple à la première lecture, notamment celui de la forme des visages. Mais les expressions sont représentées avec finesse, les bâtiments et les paysages sont dessinés avec un grand souci du détail. Et l’auteur varie les plans et les points de vue avec tant de maîtrise que l’on pourrait parfois se croire au cinéma.
Pour moi, Quartier lointain n’est pas seulement une histoire fantastique sur un « voyageur du temps ». Ce manga propose aussi une vision du Japon de l’après-guerre, une réflexion sur les difficultés à communiquer avec certains membres de sa famille ; il est donc émouvant et peut se lire comme une incitation à se replonger dans son passé pour mieux se connaître et avoir ainsi une influence sur le cours de sa vie.
C'est tout çà fait exact! On pourrait transposer cela en film (d'ailleurs il me semblait avoir lu qu'il avait fait des études de cinéma)
Et j'avais beaucoup aimé ce côté un peu nostalgique, ce regard vers le passé. J'ai bien envie de le relire!
Revenir en haut Aller en bas
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 55
Localisation : Bretagne

[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 EmptyDim 10 Jan 2010 - 22:08

j'ai lu cet après-midi avec délectation Quartier lointain!!! Un vrai bonheur aime
Revenir en haut Aller en bas
http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 55
Localisation : Bretagne

[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 EmptyDim 17 Jan 2010 - 14:21

Quartier lointain

Hiroshi Nakatana retourne en train pour Tokyo: il a 48 ans et sort d'un copieux et alcoolisé repas d'affaire, rien d'anormal, rien d'étrange pour cet homme qui s'apprête à retrouver sa famille, seulement un mal de crâne qu'il met sur le compte de l'alcool. Lorsqu'il arrive à la gare, curieusement il se trompe de train sans le savoir: le voilà à destination de sa ville natale! Hiroshi prend son mal en patience et accepte son inattendu crochet vers son enfance. Une fois parvenu à destination, en attendant de prendre le chemin du retour, il décide de se rendre au cimetière où est inhumée sa mère; devant la stèle, il éprouve d'étranges sensations, s'évanouit et lorsqu'il reprend connaissance une surprenante situation l'attend! C'est avec incrédulité qu'il se rend compte que le temps s'est mis à rebours: entre frayeur et étonnement, Hiroshi se retrouve l'année de ses 14 ans, juste avant la rentrée des classes. Commence alors une autre adolescence pour ce dernier: à la fin de l'été de ses 14 ans, son père disparut sans laisser de trace, laissant la charge familiale à son épouse. Pourquoi ce père a-t-il quitté le foyer où il semblait heureux? Et s'il profitait de ce retour dans le passé, pour tenter de comprendre ce qu'il s'est réellement passé, et surtout essayer d'empêcher l'inexplicable disparition paternelle?! Hiroshi revit d'un autre regard, avec sa maturité de la cinquantaine proche, cette période délicate de son existence: plus rien ne lui pèse au lycée, il a de très bonnes notes, il est à l'aise dans ce corps qui lui donne une impression de légèreté et de dynamisme, le sport n'est plus un pensum et surtout, il est remarqué par la plus jolie fille de la classe, la douce et timide Tomoko, et une douce idylle prend sa source dans le passé revisité. Et si les imperceptibles changements provoqués par le retour d'Hiroshi influaient son présent et transformaient son futur? Une peur distille ses interrogations et amène Hiroshi à se retourner sur sa vie de cinquantenaire....d'autant qu'au cours d'un rêve, il est témoin d'une conversation entre son épouse et ses filles, apprenant brusquement l'envie de son aînée de quitter le giron familial pour s'installer avec son amoureux. Et si ce retour dans le passé lui faisait perdre ce trésor? Comme il est facile de rester à côté de sa famille sans vraiment la connaître, sans vraiment s'y mêler! Hiroshi s'aperçoit qu'il reproduit, dans sa vie adulte, une partie de l'attitude de son père: il est perçu comme distant, inquiétant, un père auquel on n'ose rien dire d'intime, un étranger... presque. Comme il est troublant de se réveiller dans un corps de 14 ans avec l'âme d'un homme mûr: on sait comment les évolutions de la société se sont faites....l'ouverture du Japon à l'étranger, l'émancipation des femmes, la modernisation fulgurante du pays, l'urbanisation galopante et la fuite en avant des uns et des autres dans un quotidien qui n'existe que par le travail. Certes, le retour d'Hiroshi au coeur de son adolescence, ne semble rien déranger hormis sa perception des choses et ses proches qui lui trouvent une maturité inattendue autant que bienvenue, mais il sème quelques graines parmi ses condisciples du lycée. Cependant, même si cette maturité ne sert pas son objectif ultime, elle lui permet de comprendre le pourquoi du départ de son père: les scènes de l'attente à la gare et de la séparation sont un grand moment de tension et de délivrance, entre poésie et violence des sentiments. Le quai de la gare est comme le symbole d'une méditation sur l'essence de la vie, l'essence de ses aspirations et de ses espoirs, une quête qui provoque la souffrance des êtres chers sans pouvoir être éludée. Ce quai qui ouvre et ferme le récit, un lieu où l'on se quitte, se croise, se retrouve ou on ne se trouve pas. Les rails du temps et du destin, droits et pourtant si souvent aléatoires et inattendus, emportent les rêves et les souvenirs tout en ramenant vers le présent que l'on a oublié de regarder comme un objet précieux.

"Quartier lointain" est un petit bijou de poésie, de tendresse, de nostalgie, une promenade dans l'univers fantastique d'une machine à remonter le temps: le noir et blanc souligne avec justesse cette ambiance et revisite avec précision et délicatesse presque cinquante ans de l'histoire nippone du XXème siècle. Les thèmes récurrent chez Jiro Tanigushi sillonnent la quête de Hiroshi: l'attachement familial, la nostalgie de l'enfance mais aussi l'importance des beautés de la nature (Hiroshi, à l'aune de sa quarantaine finissante, s'approprie les jardins du lycée, les senteurs des jardins, les mille et un petits riens qui font un paysage). Le lecteur est transporté au coeur d'un Japon encore traditionnel dans lequel couve une modernisation et une libéralisation des moeurs et grapille avec délection les morceaux de vie quotidienne, où l'intemporalité et l'universalité affleurent, croqués par l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 55
Localisation : Bretagne

[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 EmptyDim 7 Fév 2010 - 11:47

La montagne magique

Je continue la découverte de l'univers de Jirô Tanigushi avec un autre opus: "La montagne magique". Ken-ichi et sa petite soeur Sakiko se séparent quelques temps de leur maman qui doit être hospitalisée en urgence et sont confiés à la garde de leurs grands-parents pendant l'absence de cette dernière. L'inquiétude ronge Ken-ichi, malgré la liberté des vacances d'été: il a peur de perdre sa mère comme il a déjà perdu son père. L'histoire de cette attente particulière est relatée par Ken-ichi, devenu adulte, et mêle à la crainte viscérale de la perte d'un être cher les joies insouciantes de tout jeune garçon aimant jouer dehors avec ses copains. La ville de Ken-ichi (qui s'avère être la ville natale de l'auteur)est dominée, depuis toujours, par une montagne que l'on dit gardée par des sorcières, une montagne que l'on dit aussi magique. Un jour, surpris par une averse d'orage, Ken-ichi s'abrite à l'intérieur du musée où il en profite pour regarder les multiples collections. C'est alors qu'un prodige a lieu: une voix l'appelle et lui demande de l'aide, cette voix émane d'une drôle de bestiole, une salamandre prisonnière d'un aquarium. Ken-ichi est très effrayé, prend ses jambes à son cou et revient chez lui trempé; la nuit, la salamandre lui parle encore en rêve, aussi, le lendemain, décide-t-il de lui rendre à nouveau visite en compagnie, inattendue, de Sakiko. La salamandre leur promet d'exaucer leur voeu le plus cher en échange du retour à la liberté, dans la source d'eau pure dormant au coeur de la montagne. Le frère et la soeur se lancent dans l'aventure et pénètrent au coeur de la montagne magique où ils rencontreront des esprits étranges et le père de la salamandre, protecteur de la montagne et de la ville. Ils rencontreront, également, un homme au visage vaguement familier, un homme qui fit partie de leur vie...leur père.
"La montagne magique" reprend les thèmes chers à Jirô Tanigushi: le retour à l'enfance, les légendes, l'amour de la nature et de l'environnement ainsi que la peur, la douleur de perdre un être cher. Certes, le scénario apparaît plus léger que celui de "Quartier lointain", le dessin est plus européanisé (d'ailleurs, en exergue de la BD, Tanigushi explique son intérêt pour la BD européenne), le propos parfois très naïf, mais l'ambiance teintée de douce nostalgie fait que la lecture de l'histoire est agréable....un instant de quiétude, de temps suspendu dans un monde qui va toujours plus vite que la veille!
J'ai été sensible à la fratrie unie face à l'hospitalisation de la mère....l'univers de Myasaki était en filigrane, la salamandre remplace le Totoro protecteur de la forêt et ami des enfants, êtres au coeur pur.
Cerise sur le gâteau: une interview, "La mangaka au regard d'enfant", de l'auteur menée par Muriel et Stephane Barbery!
Revenir en haut Aller en bas
http://chatperlipopette.blogspot.com
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 EmptyDim 19 Sep 2010 - 9:52

[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 41tglc10
Les années douces

Citation :
Présentation de l'éditeur
Dans le café où elle a ses habitudes, Tsukiko, âgée de trente-sept ans, fait la connaissance d'un homme solitaire et élégant, de plus de trente ans son aîné. Elle réalise qu'elle le connaît : il fut autrefois son professeur de japonais. Elle est célibataire, il vit seul. Complices, ils prennent l'habitude de se retrouver, au hasard de leur emploi du temps, puis, bientôt, d'improviser des sorties ensemble. Insensiblement, à petites touches légères, une connivence s'établit, puis une véritable affection. En adaptant le roman de Hiromi Kawakami, Les Années douces, Jirô Taniguchi s'essaie avec brio au thème de la rencontre amoureuse. Un récit intimiste et délicat, tissé de bonheurs fugaces et d'enchantements saisis au vol.

Si on connait le roman de Hiromi Kawakami, il n'y a probablement pas de 'surprise', mais si on aime le travail de Taniguchi, c'est un plaisir qu'on doit se faire Very Happy

très bon moment de lecture

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 EmptyDim 19 Sep 2010 - 11:40

Pareil. C'est très agréable à lire, en fait le travail de Kawakami et Taniguchi se rejoignent bien.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 EmptyDim 19 Sep 2010 - 13:33

Nezumi a écrit:
en fait le travail de Kawakami et Taniguchi se rejoignent bien.
oui, tout à fait..
et je vais guetter la sortie du Tome 2 Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
pierre de jade
Posteur en quête
pierre de jade

Messages : 91
Inscription le : 17/09/2010
Age : 30

[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 EmptyDim 19 Sep 2010 - 14:17

J'ai relus Quartier lointain il n'y a pas longtemps, ça m'a fait plaisir de retrouver la magie de Taniguchi, par contre j'ai lu le premier volume des Sommets des dieux et j'ai pas vraiment accroché. Ma sœur, par contre, avance vite dans sa lecture mais je pense que ce qui ne m'a déplut, parce que je m'attendais a quelque chose de plus intimiste, à la place je me retrouve avec de l'aventure, est que j'ai été victime de mes préjugés ou c'est que je me retrouve avec le même problème que death note : l'histoire m'intrigue mais m'ennuie en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
http://pierredejade.deviantart.com/
Invité
Invité



[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 EmptyDim 19 Sep 2010 - 17:19

Le sommet des dieux c'est très spécialisé comme histoire, à priori il ne faut pas être rasé par les récits d'aventures et d'alpinisme. Et puis tu as raison, c'est moins chaleureux et intimiste que Quartier Lointain et les autres. Plus "héroique", réaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Manga] Jiro Taniguchi
Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Les Bédés et mangas-
Sauter vers: