Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Vladimir Sorokine

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Vladimir Sorokine - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 4 EmptyMar 25 Sep 2012 - 21:02

Merci beaucoup pour cet extrait édifiant. C'est très émouvant de le voir.
J'aime son soupir de départ...

Puis, cette idée de littérature "underground", avec un très vif intérêt pour les arts plastiques. Ce qui confirme bien le côté visuel de certaines scènes très prenantes.

Le seul hic : je ne connais pas un seul des noms cités. C'est déprimant !

Pour moi, à côté d'une grande modernité dans la structure de ses textes, il reste quand même un authentique héritier des classiques Russes. Comme un continuateur mais qui sait renouveler et transfigurer le passé.

Heureusement, il me reste quelques oeuvres à lire !

J'aime aussi quand il raconte ses 14 ans, quand il a écrit son premier récit par pur défi, contre un camarade.





Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 52
Localisation : Lille

Vladimir Sorokine - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 4 EmptyMar 25 Sep 2012 - 23:43

tina a écrit:
J'aime son soupir de départ...

Le seul hic : je ne connais pas un seul des noms cités. C'est déprimant !
Ce soupir le rend très sympathique effectivement. Pour les noms cités je n'en connaissais pas un seul non plus mais plutôt que d'être déprimé je suis ravi de pouvoir ajouter quelques noms à explorer cheers

Et Sorokine étant tellement épatant je vais vite enchaîner avec Le Lard bleu...

P.S. J'ai du mal à trouver sa pièce de théâtre Dostoïevski-trip (même à la maison d'édition Les solitaires intempestifs):
Vladimir Sorokine - Page 4 Dostoi10

Théâtre de Vanves, décembre 2011:

Citation :
Sur scène, des livres, par centaines, déchirés et démembrés. Dans la certaine Russie où se déroule l'histoire, on pourrait presque croire à de la neige.

Les 7 protagonistes, qui partagent les planches de Panopée, sont en rond. Ils ne nous parlent pas vraiment. Pourtant, en sourdine, ça rie, ça discute. Progressivement, la conversation devient audible, et très vite, nous comprenons : ces 7 là, ils sont en manque. En manque de leur cam'. Mais alors cette cam', c'est de la drogue, ou c'est des bouquins ? On aime croire que les deux ne font qu'un. Qu'un accroc à la littérature, ça existe vraiment.

De Flaubert à Maupassant, en passant par Joyce, par Dumas, par Dickens, cette troupe semble avoir tout testé, ou presque, et s'échange les goûts et les dégoûts, sans ménager sur les impressions : "Même Simone de Beauvoir m'a pas fait autant de mal que Tolstoï!".

Les 7 attendent le dealer, qui ne vient pas. Alors ils s'engueulent. Ils s'insultent. Ils se battent, un peu, gentiment. Quand enfin, elle arrive, elle leur propose une nouveauté : du Dostoïevski. Dernière cam' arrivée sur le marché, ils ne peuvent refuser, et les voilà parti dans un trip au coeur de l'univers d'un des plus fameux écrivains russes. Les voilà tombés dans la scène du dîner de l'Idiot. Ils troquent leurs insultes et grossièretés contre un langage raffiné et courtoisie. Nastassia Filippovna, le prince Mychkine et leur compères... Le Trip a atteint son sommet.

Bien vite, la descente, comme toujours. Parfois, elle est calme et paisible. Le Dostïevski Trip lui, est violent. On brûle, on arrache des livres, et on raconte une dernière histoire avant de dormir.

Dans cet étrange trip littéraire, Sorokine, auteur russe contemporain des plus controversés en sa Terre Natale, offre une profonde dégringolade dans l'excès. Ses mots sont sublimés par une mise en scène audacieuse signée David Lejard-Ruffet, qui n'hésite pas à porter l'attention du spectateur sur les dites controverses : cette scène pleines de livres éventrés, n'est naturellement pas sans rappeler les manifestations de la Jeunesse Poutinienne en 1999, qui luttaient contre le roman Le Lard Bleu de Sorokine, en détruisant les ouvrages place publique.

Folie, excès, violence... A l'image des réactions de ses lecteurs, Sorokine offre un texte qui ne cesse de surprendre. La Compagnie Volens Nolens ne ménage pas ses efforts pour nous transporter dans un tourbillon intemporel de dégoûts, de rire et de littérature. Une troupe bien prometteuse, qui ne peut laisser indifférent.

C'est à se demander si, parfois, le Théâtre de Vanves déçoit par sa programmation... Encore une fois, bravo.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Vladimir Sorokine - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 4 EmptyMar 25 Sep 2012 - 23:45

Marko a écrit:

P.S. J'ai du mal à trouver sa pièce de théâtre Dostoïevski-trip (même à la maison d'édition Les solitaires intempestifs):
Vladimir Sorokine - Page 4 Dostoi10


Téléphone-leur, ils sont sympas.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 52
Localisation : Lille

Vladimir Sorokine - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 4 EmptyMar 25 Sep 2012 - 23:47

coline a écrit:
Téléphone-leur, ils sont sympas.
Ah ok! Bonne idée Very Happy

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 52
Localisation : Lille

Vladimir Sorokine - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 4 EmptyMar 25 Sep 2012 - 23:53

Pour nos amies lesbiennes et pour tous les autres... Je suis curieux de savoir ce que vaut ce livre (je l'ai mais j'attends un peu avant de le lire):

Vladimir Sorokine - Page 4 41uh7o10

Le résumé en dit peut-être un peu trop mais bon...

Citation :
Ce roman conte l'histoire d'une jeune lesbienne moscovite qui collectionne les maîtresses.

Déflorée à dix ans par son père, la belle Marina, précoce et sensuelle, constate bien vite qu'elle est incapable de jouir avec un homme. C'est seulement avec Macha, une « vieille » de vingt-trois ans, qu'elle connaît son premier orgasme. Elle a alors seize ans et se révèle définitivement lesbienne.

Par la suite, les conquêtes féminines vont défiler. Il y aura Svéta la juive, « qui sentait fort des aisselles et du sexe » ; Irina, qui aimait tant qu'on lui caresse le sexe et écartait les jambes jusqu'au grand écart ; Vika, qui demandait à Marina de lui mettre le pilon... ainsi de suite jusqu'à Sacha, le vingt-neuvième amour de Marina.

A trente-ans, épicurienne en diable (elle aime faire l'amour et manger du caviar), et socialement marginale : elle enseigne le piano, fréquente les dissidents et les étrangers. Marina est malgré tout insatisfaite. Au plus profond d'une crise métaphysique, tel Claudel derrière un pilier de Notre-Dame, elle a sa « révélation ». Elle rencontre, en effet, Sergueï qui deviendra son trentième et ultime amour.

Ce cadre pur et dur du Parti va, tout à la fois, la faire magistralement jouir et lui communiquer ses certitudes communistes. Marina a enfin un but. Se convertissant en travailleuse stakhanoviste, elle abandonne le piano pour l'usine et devient une parfaite jeune fille soviétique.

Telle est la fable que conte, avec humour et désenchantement, Vladimir Sorokine.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 52
Localisation : Lille

Vladimir Sorokine - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 4 EmptyMer 26 Sep 2012 - 0:30

Je découvre que la traductrice Anne Codelfy-Faucard, qui a écrit la version française des très littéraires Roman et La Tourmente (Bernard Kreise ayant traduit ses romans plus contemporains et futuristes), est déjà traductrice de bien des grands auteurs russes classiques. Son parcours donne autant de pistes de lectures miammiam

Citation :
Anne Coldefy-Faucard
Agrégée et Docteur ès-lettres Anne Coldefy-Faucard enseigne la littérature russe et la traduction littéraire à l’université de Paris IV – Sorbonne. Après s’être consacrée à l’édition de littérature, notamment étrangère auprès des éditions Calmann-Lévy, Stock, L’Âge d’Homme, elle crée, en 1993, les éditions
L’Inventaire qui publient I. Chmeliov, G. Khokhlov, P. Vita-Finzi, Charles de Beaumont, Chevalier d’Eon, Natalia Jouravliova. Elle dirige, avec Luba Jurgenson, la collection de littérature et documents russes « Poustiaki » aux éditions Verdier. Anne Coldefy-Faucard a publié une soixantaine de traductions dont : Les Chemins effacés de B. Pilniak, La Révolution derrière la porte de I. Annenkov, Chatouny de I. Mamleïev, Entre la vie et la mort et autres nouvelles d’Apoukhtine, Vie et Destin de V. Grossman (avec Alexis Berelowitch), plusieurs volumes de La Roue rouge d’A. Soljénitsyne (avec Geneviève et José Johannet), Moscou heureuse et Roman technique d’A. Platonov, Derniers Témoins de S.Alexievitch, La Vache de
G. Gor, l’intégrale de la Correspondance de Dostoïevski (3 volumes), Le Manteau et Le Nez et Les Âmes mortes de Gogol.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Vladimir Sorokine - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 4 EmptyMer 26 Sep 2012 - 10:25

La pièce m'intrigue beaucoup.
Mince, c'est à voir un truc pareil !

Je repense à ce qu'il dit dans l'intreview, que Roman a été écrit il y a 20 ans. Le bonhomme avait quoi, la trentaine passée. C'est jeune pour avoir autant de maturité ! Il m'impressionne encore plus qu'avant.

Shocked

Revenir en haut Aller en bas
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 67

Vladimir Sorokine - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 4 EmptyVen 19 Oct 2012 - 18:47

La Tourmente.
Quel livre bizarre!
Une lecture dans des conditions pas très bonnes pour des raisons extérieures au livre, difficile de rentrer dans cette histoire mais happé tout de même vers le milieu. Il est assez court (180p).
Cette tourmente est plus celle du lecteur qui cherche à se raccrocher à du tangible qu'aux éléments qui sont moyennement déchainés.
Certes, il fait froid et ça neige dru, et les deux personnages principaux avancent assez tranquillement même s'ils sont retardé par des incidents à répétition.
Pour le lecteur il en va autrement, que sont ces petits chevaux (minuscules) qui les convoient, ces vitaminovampires dealers, ce géant dans lequel on s’emplâtre et pour finir ces chinois...
J'ai pensé à une bande dessinée de Francis Masse tellement l'univers devient de plus en plus bizarre. Étonnant!
Finalement pas étonné que Marko soit envouté. Cette intrusion du fantastique, du rêve dans un réel paysan et russe comme dans les contes est tout à fait surprenante et le talent de l'auteur fait que l'on est largué mais en acceptant toutes ces bizarreries.
Une bonne surprise mais je vais laisser passer un peu de temps avant d'entreprendre un autre livre de M. Sorokine

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Vladimir Sorokine - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 4 EmptyVen 19 Oct 2012 - 19:29

Bon...Ce que tu as écrit m'intéresse tout particulièrement...J'attaque la lecture de La tourmente ce soir! content
Revenir en haut Aller en bas
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Vladimir Sorokine - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 4 EmptySam 20 Oct 2012 - 20:44

Moi, je suis avec La voix de Bro.
Du talent, du talent, comme toujours, mais je ne sais pas où il m'emmène.
Un vrai Raspoutine, ce monsieur !
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Vladimir Sorokine - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 4 EmptyDim 21 Oct 2012 - 16:43

Igor a écrit:
La Tourmente.
Quel livre bizarre!

Igor...Je ne me suis pas montrée aussi courageuse que toi et j'abandonne le roman à l'épisode du chaudron...C'est déjà pas mal!...Je n'en peux plus.
Ce qui t'a été difficile: "rentrer dans l'histoire" m'a été carrément impossible!
J'ai essayé d'insister voyant l'enthousiasme de Marko (que je partage souvent)...
Je m'y suis reprise en trois fois...rien ne me parle!
Une horreur pour moi ce bouquin! C'est mauvais signe quand je dis "bouquin"! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 67

Vladimir Sorokine - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 4 EmptyDim 21 Oct 2012 - 17:02

Ah! Sorokine, quelle tourmente.
J'en parle autour de moi, je raconte un peu la trame, j'essaye de faire partager l'insolite mais je vois bien le désarroi provoqué.
J'explique certainement mal alors que les commentaires de Marko et Tina cernent bien le sujet.
Mais que d'interrogations... Le sentiment d'une histoire riche et surtout de n'avoir pas compris grand chose.
Quand même l'idée de revenir dans ses pages, plus tard, mais surement!

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Vladimir Sorokine - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 4 EmptyDim 21 Oct 2012 - 17:07

Igor a écrit:

Mais que d'interrogations... Le sentiment d'une histoire riche et surtout de n'avoir pas compris grand chose.
Quand même l'idée de revenir dans ses pages, plus tard, mais surement!

Une histoire riche de quoi?...Je n'ai pas les codes, les références sans doute... jypeurien
Mais une oeuvre réussie, bourrée de références, doit pouvoir atteindre le public, même le moins initié. Là je reste à la porte...Et je ne reviendrai pas y frapper! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 67

Vladimir Sorokine - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 4 EmptyDim 21 Oct 2012 - 17:23

Comment en parler par écrit, alors que c'est si difficile d'en parler oralement.
D'abord, j"ai été frappé par la banalité de cette histoire qui petit à petit par les éléments complètements incongrus qui y font irruption devient fascinante.
Je pouvais laisser tomber mais j'ai continué parce que j'ai aimé Kozma le "Graillonneux".

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 52
Localisation : Lille

Vladimir Sorokine - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 4 EmptyDim 21 Oct 2012 - 22:39

Quel étonnant rejet Coline! Que t'a donc fait ce pauvre Sorokine? rire

Un roman qui a du style, du souffle et qui fait entrer en collision tradition littéraire et imaginaire des contes, passé et futur, naturalisme et fantasmagorie hallucinatoire ou onirique. Rien de bien hermétique dans tout ça mais l'idée d'une vision métaphorique d'une Russie faisant du sur-place dans ses errements. Comme si l'action du roman se situait dans un espace temps suspendu où se rencontreraient des éléments disparates venus d'autres univers de la littérature russe et de son histoire ou comme si des extra-terrestres s'étaient amusés à placer dans une zone déterminée des vestiges de différentes époques (le côté Stalker). Il m'a embarqué dans son délire et dans une écriture que j'ai trouvée brillante et jubilatoire. M'a-t-on encore refilé un exemplaire différent de celui en circulation?? intense reflexion

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Vladimir Sorokine - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Vladimir Sorokine
Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature russe-
Sauter vers: