Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Vladimir Sorokine

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Vladimir Sorokine - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 5 EmptyLun 22 Oct 2012 - 1:47

Marko a écrit:
Quel étonnant rejet Coline! Que t'a donc fait ce pauvre Sorokine? rire

[...]M'a-t-on encore refilé un exemplaire différent de celui en circulation?? intense reflexion

A vous lire (ou entendre), vous Parfumés ainsi que mon amie Nicole enchantée, c'est plutôt moi qui ai dû recevoir ce genre d'exemplaire!... rire
Je n'ai rien compris...Pas accroché du tout...Et dès le début tous ces dialogues en langues de ploucs, très autenthiques, m'ont prodigieusement gavée...
Je me demande si Roman ne m'aurait pas mieux parlé...mais bon, je ne vais pas vérifier tout de suite... Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Vladimir Sorokine - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 5 EmptyLun 22 Oct 2012 - 13:17

D'abord, mea culpa, encore une faute de ma part : je lis la voiE de Bro, non sa voix.

Eh bien, la tourmente tient bien son nom !

Coline, que dis-tu de la scène du chaudron ? N'es-tu pas bluffée par le crescendo dramatique ? Même insupportable.

Mais moi, en fin de lecture de cette scène, je fumais de tous les côtés car...j'y étais !

Roman devrait quand même vous plaire, étant donné son exceptionnelle virtuosité.

Je reviendrai sur la voie de Bro, car j'aborde là un Sorokine tout mystique, toujours très visuel dans ses effets.

Bro, donc, a la révélation et part en quête de ses soeurs et frères. On parle d'éternité et de lumière, je suis donc très à l'aise et j'ai eu du mal à m'arrêter hier soir.

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Vladimir Sorokine - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 5 EmptyLun 29 Oct 2012 - 17:25

Vladimir Sorokine - Page 5 Soroki10 Journée d'un opritchnik

Un peu déçue par cette journée qui s'attache à raconter de manière très factuelle les agissements d'un serviteur de la Sainte Russie. J'ai retrouvé dans le texte pas mal de passages, de réminiscences et beaucoup de l'atmosphère du Kremlin en sucre, mais passablement édulcorés et du coup largement moins percutants, iconoclastes et entrainants que ne l'étaient les nouvelles du Kremlin. La narration est acide, féroce envers le pouvoir ultra-monarchique du Souverain et de sa police secrète (on devine de qui il est question), mais à force d'enfoncer le clou d'un récit qui tourne très vite en rond, Sorokine a fini par me lasser, à force de se complaire dans des descriptions pas très intéressantes des allées et venues de son opritchnik, Sorokine oublie d'emballer le lecteur avec une bonne intrigue ou au moins un point de référence (comme le Kremlin en sucre du Kremlin en sucre qui faisiat office de fil conducteur) pour donner un peu de consistance à son délire. La violence du verbe, la violence des actes, la folie d'une Russie muselée, imprécatrice, n'ont pas suffit à m'emporter dans un récit pourtant toujours très innovant, satirique et paradoxal.

Ce qui ne m'empêchera pas de continuer à emprunter d'autres livres de cet auteur tout fou.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Vladimir Sorokine - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 5 EmptyLun 29 Oct 2012 - 18:13

tina a écrit:

Coline, que dis-tu de la scène du chaudron ? N'es-tu pas bluffée par le crescendo dramatique ? Même insupportable.

Mais moi, en fin de lecture de cette scène, je fumais de tous les côtés car...j'y étais !


J'ai abandonné le roman à cet épisode justement...C'était trop pour moi... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Aaliz
Main aguerrie
Aaliz

Messages : 424
Inscription le : 07/11/2012
Age : 40
Localisation : Paris

Vladimir Sorokine - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 5 EmptyDim 9 Déc 2012 - 21:15

Journée d'un opritchnik

Journée d’un opritchnik est un roman original qui s’appuie à la fois sur l’Histoire de la Russie mais aussi sur la science-fiction dans le but de critiquer le pouvoir en place.
Sorokine décrit un hypothétique futur de son pays et probablement celui qu’il craint de voir devenir réalité, un hypothétique futur construit sur un mélange de résurgences du passé et d’éléments futuristes. Ainsi, la technologie et les infrastructures sont celles qu’on pourrait trouver dans un roman de SF ordinaire mais tout ce qui décrit le mode de vie et les institutions politiques et sociales sont fortement inspirées de ce que la Russie a déjà connu.

En 2028, la Russie est dirigée par un Souverain tout puissant à l’image de l’époque tsariste. Son épouse ressemble étrangement à la grande Catherine qui consulte régulièrement une prophétesse. Le Souverain dispose pour l’aider dans sa politique d’une arme redoutable : l’opritchnina, fille de celle qu’avait créée Ivan le terrible. L’opritchnina est une police politique qu’Ivan avait utilisée pour réduire les dissidents et dont il avait fini par perdre le contrôle. Cette forme de police politique en rappelle également une autre créée pour les mêmes raisons sous l’époque soviétique.

Sorokine nous invite donc à suivre le quotidien d’un membre de l’opritchnina. Incendies, viols, exécutions, corruption, flagellations publiques, orgies et débauches sexuelles s’enchaînent au cours de cette journée qui fait froid dans le dos. On est plongé dans une Russie où règnent la violence, la corruption, la restriction des libertés. Une Russie nationaliste qui se protège des occidentaux décadents par une Grande muraille et utilise la religion de façon extrême à des fins de cohésion sociale. Une Russie où le Kremlin et la place Rouge ont été repeints en blanc et où le mausolée de Lénine a été enfin rasé. ( une question qui revient régulièrement dans l’actualité politique russe actuelle).

Dans ce monde de 2028, la Chine est toute puissante et est le centre de production mondiale. Tous les produits alimentaires ou autres sont chinois. Une immense route à plusieurs voies et plusieurs niveaux relie la Chine à l’Europe permettant aux douaniers russes de se servir en taxes au passage.
Voilà ce qui est effrayant dans ce roman, c’est qu’on n’est pas très loin du possible car Sorokine intègre des éléments du passé, donc déjà vécus et susceptibles de se reproduire, et des éléments qui sont d’actualité.

L’opritchnik que le lecteur accompagne tout au long de cette journée cauchemardesque est un être froid dénué de sentiments et qui est complètement endoctriné. Imaginez un Rudolf Hoess psychopathe et vous avez une idée du personnage.
Le style de l’auteur n’est pas très facile dans ce roman car il imagine le langage que pourrait avoir cet opritchnik avec utilisation de vocabulaire spécialisé propre à son époque et sa profession. Ce qui rend certains passages difficilement compréhensibles dans les détails mais qui, en même temps, rend totalement réelle l’immersion du lecteur dans cet autre univers. Le langage est cinglant, chargé de haine.

Certaines scènes sont vraiment dures et immorales, de quoi crier « Au fou ! ». Je me suis demandée parfois si j’étais en train d’assister à un délire halluciné de l’auteur ou s’il était délibérément provocateur.
Une chose est sûre, Sorokine ne fait pas dans la dentelle. C’est un portrait affreusement pessimiste de l’avenir de la Russie qu’il nous brosse.
Ce roman est une claque monumentale à ne pas mettre entre des mains sensibles.

Un petit extrait :

Citation :
« Et toutes les maisons derrière leurs palissades sont robustes, toutes sont gardées par des créatures séditieuses, des salopes capricieuses nées dans le péché, condamnées à être châtiées. Les marmites de l’Etat bouillonnent. Remplies de graisse, de graisse, de la graisse de ceux qui reposent en Dieu, et elle dégoutte et coule dans l’air glacial. La graisse humaine, chauffée, qui déborde d’une marmite en fonte remplie à ras bord, et elle déborde, déborde, déborde. Un torrent de graisse s’écoule sans interruption. Elle se fige dans le froid cruel. Telle une perle. Elle se fige, se fige, se fige comme une belle sculpture. Une sculpture magnifique. Merveilleuse. Incomparable. Sublime. Exquise. La beauté d’une sculpture de graisse est divine, indescriptible. Une graisse d’un rose nacré, tendre, frais. »

PS : Encore une fois, j'en ai écrit des tartines. Rolling Eyes N'hésitez pas à me dire si vous trouvez que je dévoile trop de choses. Il faut que j'apprenne à synthétiser ...

_________________
" S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème ..." (devise Shadoks)
Revenir en haut Aller en bas
http://booksandfruits.over-blog.com
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 52
Localisation : Lille

Vladimir Sorokine - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 5 EmptyLun 10 Déc 2012 - 0:41

Merci pour ton commentaire qui me redonne envie de retourner à Sorokine très prochainement.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 67

Vladimir Sorokine - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 5 EmptyLun 10 Déc 2012 - 8:57

Merci pour ce com Aaliz.
A le lire, ce livre me semble plus facile d'accès que "La tourmente", en tous cas plus clair dans son propos et je perçois bien le mode "sans concession" de l'auteur.
Peut être celui qui viendra en tête de liste de ma pal Sorokine!

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 29
Localisation : Thonon

Vladimir Sorokine - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 5 EmptyMar 11 Déc 2012 - 22:32

Ah non, surtout pas trop long ton commentaire ! C'est bien d'avoir des avis étayés comme le tien ! Et merci pour l'extrait qui permet de prendre un peu connaissance du style d'écriture du livre...

Pour ma part, j'ai commencé le Lard bleu et justement, l'écriture me semble beaucoup plus opaque, truffée de néologismes et d'expressions tordues... j'ai du mal à accrocher... mais je n'en suis qu'au début alors je vais essayer de m'y faire et voir si j'arrive peu à peu à m'intégrer dans le roman.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Aaliz
Main aguerrie
Aaliz

Messages : 424
Inscription le : 07/11/2012
Age : 40
Localisation : Paris

Vladimir Sorokine - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 5 EmptyJeu 13 Déc 2012 - 20:57

Ouf ! Merci Coli ! Tu me rassures ! Very Happy

D'après une interview du traducteur, Sorokine aurait tendance à varier son style en fonction de ses romans, ce qui peut expliquer qu'on adhère à l'un et beaucoup moins à l'autre.
Celui que tu lis est, d'après ce que j'ai pu en lire, un des plus difficiles mais tu as apparemment réussi à l'apprivoiser ! Wink
J'ai hâte de lire ton avis.

J'ai vu que ma bibliothèque avait Le Kremlin en sucre dans ses rayons. Bien que ce soit des nouvelles et que je ne sois pas trop fan du genre, je me laisserais bien tenter quand même ... (surtout après avoir lu ce qu'en disait Shanidar !)

En tout cas, merci à Marko d'avoir proposé cet auteur pour le portail, c'est pour moi une découverte très intéressante.

_________________
" S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème ..." (devise Shadoks)
Revenir en haut Aller en bas
http://booksandfruits.over-blog.com
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Vladimir Sorokine - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 5 EmptyJeu 13 Déc 2012 - 21:35

plus j'y pense et plus je trouve de charme(s) au Kremlin en sucre, car même s'il s'agit de nouvelles assez indépendantes les unes des autres, elles sont toutes reliées par les mêmes fils et finissent par tisser un ensemble d'une belle cohérence et d'une grande force narrative. Mais du coup, comme tu as lu La journée d'un opritchnik avant , tu n'y trouveras peut-être que les mêmes thèmes traités de façon différentes. En tout cas je compte poursuivre cette déroutante découverte...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 52
Localisation : Lille

Vladimir Sorokine - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 5 EmptyJeu 13 Déc 2012 - 23:35

Aaliz a écrit:
En tout cas, merci à Marko d'avoir proposé cet auteur pour le portail, c'est pour moi une découverte très intéressante.
J'espère que certains d'entre vous tenterons "Roman" qui est vraiment un grand plaisir de lecture malgré une fin qui en découragera plus d'un...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 29
Localisation : Thonon

Vladimir Sorokine - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 5 EmptySam 15 Déc 2012 - 18:18

Aaliz a écrit:

Celui que tu lis est, d'après ce que j'ai pu en lire, un des plus difficiles mais tu as apparemment réussi à l'apprivoiser ! Wink
J'ai hâte de lire ton avis.

Parfois, il vaut mieux ne pas trop en savoir avant de commencer une lecture ! Une telle indication m'aurait peut-être découragée...

Marko a écrit:
Aaliz a écrit:
En tout cas, merci à Marko d'avoir proposé cet auteur pour le portail, c'est pour moi une découverte très intéressante.
J'espère que certains d'entre vous tenterons "Roman" qui est vraiment un grand plaisir de lecture malgré une fin qui en découragera plus d'un...

Qui décourage ? par le fond ? la forme ?
Et oui, merci pour cette proposition du mois Marko !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 52
Localisation : Lille

Vladimir Sorokine - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 5 EmptySam 15 Déc 2012 - 18:43

J'ai parle de cette fin dans mon post sur le livre. Il peut décourager surtout sur la forme mais cette forme abstraite traduit évidemment tout le fond de cette histoire métaphorique.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 29
Localisation : Thonon

Vladimir Sorokine - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 5 EmptyDim 16 Déc 2012 - 22:43

Oui j'ai l'impression que Sorokine est un auteur finalement assez abstrait et qui aime développer la forme métaphorique (allégorique ?) jusqu'à l'extrême. En tout cas, il est exigeant et demande de la disponibilité !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Vladimir Sorokine - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 5 EmptyLun 17 Déc 2012 - 13:36

L'autre jour, à la médiathèque, je n'ai pas pu m'empêcher de reprendre ce Roman pour en relire les dernières pages.
C'est dire à quel point il marque.
C'est en soi un exercice de style incroyable. J'ai pris mon temps pour analyser la progression, le rythme, l'inventivité.
Très cérébral en effet et en même temps, comment dire, "ça prend aux tripes" !

J'ai encore Le kremlin en sucre à lire.

Mais je préfère en ce moment la douceur ouatée des Anglaises...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Vladimir Sorokine - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Sorokine   Vladimir Sorokine - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Vladimir Sorokine
Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature russe-
Sauter vers: