Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 LC Giono / Les grands chemins

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Icon_minitimeMar 25 Mar 2014 - 14:01

Cachemire a écrit:
Est-ce que vous avez lu "l'homme qui plantait des arbres"? C'est un roman très court et mon livre préféré de Giono.


Celui-là je le connais presque par coeur et mes enfants aussi , tant je leur ai lu !  aime 
Mais je n'ai jamais pris le temps d'aller bien plus loin avec cet écrivain .

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Icon_minitimeMar 25 Mar 2014 - 15:11

Nous étions partis pour la première guerre mondiale, donc pourquoi pas Le grand troupeau ??

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Icon_minitimeMar 25 Mar 2014 - 15:29

je suis, si c'est le grand troupeau, car je viens de l'emprunter à la médiathèque !  enthousiaste 

d'accord avec toi sur le narrateur, l'artiste lui joue, cartes sur table si je puis dire !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Icon_minitimeMar 25 Mar 2014 - 15:40

Bédoulène a écrit:
je suis, si c'est le grand troupeau, car je viens de l'emprunter à la médiathèque !  enthousiaste 

Il faut que je le commande alors .

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Icon_minitimeMar 25 Mar 2014 - 17:15

Je vais devoir me procurer "le grand troupeau", cela va me prendre un peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Icon_minitimeMar 25 Mar 2014 - 18:53

Shanidar et moi nous allons faire LC Koestler "Hiéroglyphes" donc faut peut-être programmer un peu plus tard, donc tu auras le temps Cachemire.

vous pouvez d'ailleurs vous joindre à nous sourire 

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Icon_minitimeMar 25 Mar 2014 - 21:26

Bédoulène a écrit:
Shanidar et moi nous allons faire LC Koestler "Hiéroglyphes" donc faut peut-être programmer un peu plus tard, donc tu auras le temps Cachemire.

vous pouvez d'ailleurs vous joindre à nous sourire 

Je n'ai pas le temps hélas pour la LC Koestler.
Et je ne sais pas si une autre LC avant mai est possible pour moi... Je vais voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigismond
Agilité postale
Sigismond

Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Icon_minitimeMer 26 Mar 2014 - 4:42

Entamé hier (70 pages environ), Giono n'a pas découpé en chapitres, attention à la digestion, c'est un coup à ne pas s'arrêter !

Sinon je ne sais plus qui a écrit que l'on dit volontiers de Giono que c'est un auteur qui a peint la Provence, en passant sous silence le fait qu'il a au moins autant écrit sur la montagne, mais je me suis bien régalé des pérégrinations initiales à l'ouvrage (avant la rencontre avec "l'artiste"), ça va mériter un commentaire un peu plus ample, plus tard. Là j'ai passé la foire, la saoûlerie, et l'altercation, ils se réveillent à la bergerie - c'est alerte mais écrit en Giono "moderne", pas mon préféré (ça me fait penser à l'Iris de Suse).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Icon_minitimeMer 26 Mar 2014 - 8:22

bonne continuation.

tu veux expliquer en Giono "moderne" ?

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Icon_minitimeMer 26 Mar 2014 - 10:21

ça m'intéresse également, Sigismond, j'ai entendu parlé (je crois de la part de Max) d'un Giono première époque et d'un Giono seconde époque, sans savoir de quoi il s'agit...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Icon_minitimeMer 26 Mar 2014 - 10:23

shanidar a écrit:
ça m'intéresse également, Sigismond, j'ai entendu parlé (je crois de la part de Max) d'un Giono première époque et d'un Giono

seconde époque, sans savoir de quoi il s'agit...

Hé hé moi aussi ça m'intéresse !  Wink

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigismond
Agilité postale
Sigismond

Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Icon_minitimeMer 26 Mar 2014 - 15:46

Cachemire a écrit:
Les réactions de l'homme sont parfois incompréhensibles. Pourquoi ne veut-il pas aller au café Sube? Pas comme il le dit parce que c'est trop cher puisqu'il a de l'argent. Il n'ose pas mais pourquoi?
Pour deux raisons à mon avis: d'une part il veut paraître ce qu'il est, un chemineau, un routard qui cherche à ses louer pour de petits travaux, avec ce statut le standing dudit café est incompatible; ensuite - et surtout- c'est un procédé littéraire de Giono afin qu'on ait bien en tête qu'il peut avoir ce rapport à l'argent tout en balançant tout son pognon à "l'artiste", juste quelques pages plus loin, lorsque celui-ci le subjugue avec son  "art des cartes". Dès qu'il le peut, juste après, pour bien mettre en évidence ce contraste (ou cette contradiction), Giono nous montre combien le narrateur-héros compte ses sous (et ses brins de tabac), calcule de façon réaliste: voir la foire, le verre de vin qui n'en finit pas, le crédit pour la chambre, la paye négociée, etc...

Bédoulène a écrit:
tu veux expliquer en Giono "moderne" ?

églantine a écrit:
shanidar a écrit:
 ça m'intéresse également, Sigismond, j'ai entendu parlé (je crois de la part de Max) d'un Giono première époque et d'un Giono

   seconde époque, sans savoir de quoi il s'agit...



Hé hé moi aussi ça m'intéresse !  
Alors en fait il y a cette césure importante de la guerre de 39-45, avec des textes annonciateurs - pas loin de la prémonition - comme Le poids du ciel, Refus d'obéissance, Lettres aux paysans sur la pauvreté et la paix, Précisions, Recherche de la pureté...

Puis la guerre, suivie de l'incarcération; de ces années-là, de mémoire -si quelque courageux ou courageuse veut vérifier- il n'y a en "sortie" que Triomphe de la vie, L'eau vive, une pièce de théâtre (Le voyage en calèche), et la traduction de Moby Dick + Pour saluer Melville .

Ensuite commence, entre autres, le cycle du hussard, puis Noé. Le style évolue beaucoup, si vous comparez Un de Baumugnes au Moulin de Pologne ou à Un roi sans divertissement c'est nettement plus contrasté vers le sombre, ou l'équivoque; on n'est plus chez le chantre transcendantal d'une Provence ou d'une montagne rêvées - loin des paysans autonomes à stature mythologique de Colline. Et le vocabulaire comme le style sont plus épurés, plus subtils aussi, souvent. Tout n'est pas mis en évidence et le poète, s'il n'est jamais bien loin et affleure toujours, n'est pas là à pleines pages: romancier d'abord.
Exception: L'homme qui plantait des arbres.
Ceci dit, ce sont parfois -souvent, en général- des textes que j'aime aussi beaucoup (je pense à un livre comme Le déserteur, typique de la période "moderne", ou encore Les récits de la demi-brigade, de grands Giono ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Icon_minitimeMer 26 Mar 2014 - 16:16

merci pour tes explications. Donc il nous faudrait lire chronologiquement ses livres pour voir l'évolution.

La guerre et l'incarcération ont donc généré  cette évolution,  ce changement d'écriture.

et si j'ai bien compris tu préfères cette seconde période.

de toute façon je compte bien poursuivre mes lectures sur Giono.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Icon_minitimeMer 26 Mar 2014 - 16:18

merci pour les précisions Sigismond !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Icon_minitimeMer 26 Mar 2014 - 17:06

Sigismond a écrit:



Alors en fait il y a cette césure importante de la guerre de 39-45, avec des textes annonciateurs - pas loin de la prémonition - comme Le poids du ciel, Refus d'obéissance, Lettres aux paysans sur la pauvreté et la paix, Précisions, Recherche de la pureté...

Puis la guerre, suivie de l'incarcération; de ces années-là, de mémoire -si quelque courageux ou courageuse veut vérifier- il n'y a en "sortie" que Triomphe de la vie, L'eau vive, une pièce de théâtre (Le voyage en calèche), et la traduction de Moby Dick + Pour saluer Melville .

Ensuite commence, entre autres, le cycle du hussard, puis Noé. Le style évolue beaucoup, si vous comparez Un de Baumugnes au Moulin de Pologne ou à Un roi sans divertissement c'est nettement plus contrasté vers le sombre, ou l'équivoque; on n'est plus chez le chantre transcendantal d'une Provence ou d'une montagne rêvées - loin des paysans autonomes à stature mythologique de Colline. Et le vocabulaire comme le style sont plus épurés, plus subtils aussi, souvent. Tout n'est pas mis en évidence et le poète, s'il n'est jamais bien loin et affleure toujours, n'est pas là à pleines pages: romancier d'abord.
Exception: L'homme qui plantait des arbres.
Ceci dit, ce sont parfois -souvent, en général- des textes que j'aime aussi beaucoup (je pense à un livre comme Le déserteur, typique de la période "moderne", ou encore Les récits de la demi-brigade, de grands Giono ! )

Bédoulène a écrit:
merci pour tes explications. Donc il nous faudrait lire chronologiquement ses livres pour voir l'évolution.

La guerre et l'incarcération ont donc généré  cette évolution,  ce changement d'écriture.

et si j'ai bien compris tu préfères cette seconde période.

de toute façon je compte bien poursuivre mes lectures sur Giono.

Merci pour ces précisions Sigismond : Et comme bédou j'ai envie de continuer avec Giono , on pourrait établir un programme de plusieurs LC en faisant une progression dans l'ordre chronologique afin de parvenir à bien saisir l'oeuvre de Giono sous toutes ses facettes . Very Happy...bah c'est idée ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 7 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
LC Giono / Les grands chemins
Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» GARAGE SOLIDE
» Le regard d'un animal à grandes oreilles
» Monica Seles
» OPEP: Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole
» allaitement d'un grand enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Nos lectures en commun :: Par titre ou auteur-
Sauter vers: