Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Andrea Camilleri [Italie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Icon_minitimeDim 26 Avr 2009 - 9:54

j'en ai parlé d'un nouveau livre de lui ici

mais j'ai aussi succombée pour un autre

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 2ffac5ca781f34df1f715cc115eadb5c
Privé de titre
Citation :
Résumé
En 1921, à Caltanissetta en Sicile, Lillino Grattuso, jeune sympathisant fasciste, est tué par une balle perdue lors d'une bagarre de rue, la nuit. Michele Lopardo, sympathisant communiste, est pour les autorités le coupable tout désigné, alors que Grattuso est élevé malgré lui à la dignité de seul martyr fasciste de Sicile.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Icon_minitimeDim 26 Avr 2009 - 19:32

je vais bientôt lire Camilleri, comme je suis du sud et que j'aime les brocolis (pas ceux qui sont vendus dans les supermarché, non ceux qui sont goûteux et que les Siciliens voisins dans mon enfance cultivaient, avec des fleurs jaunes) j'espère que je capterai l'esprit de Camillerie

à tantôt

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hellois
Posteur en quête
Hellois

Messages : 78
Inscription le : 18/01/2009
Age : 38
Localisation : Italie - Venise

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Icon_minitimeLun 27 Avr 2009 - 9:43

Privé de Titre...
J'ai pleuré beaucoup en lisant ce roman...
émouvant, très triste, enragé.... à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire
bulle

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 62
Localisation : Quelque part!

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Icon_minitimeSam 16 Mai 2009 - 15:14

J'inclus cet auteur dans ma liste à lire.
Aux adeptes, par quel livre commencé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Icon_minitimeSam 30 Mai 2009 - 10:50

La première enquête de Montalbano



Il s'agit en réalité de trois nouvelles qui se passent à des moments diférents de la carriière de notre commissaire. Et la fameuse première enquête du titre a trait à la première enqûte de notre homme après sa nomination à Vigata, après son exil dans l'intérieur du pays. Il y découvre cette ville dans laquelle se passeront ses futurs exploits, s'installe, découvre ses nouveaux collaborateurs, et résoud sa première affaire dans ce nouveau territoire. Les deux autres nouvelles se passent à des moments ultérieurs.

Ce qu'il y a de commun dans les trois enquêtes, c'est qu'aucune ne donne lieu à un meurtre, même si on aurait pu y arriver sans notre commissaire de choc. C'est donc sans doute plus léger que les affaires criminelles sans doute plus habituelles de Montalbano. L'aspect drôlatique est donc sans doute plus facilement au premier plan que dans des intrigues plus sanglantes. Le commissaire a le temps de flâner, de manger, de faire des rencontres.

Je suis partagée suite à cette lecture. Cela se lit très facilement, très agréablement, très rapidement, on sourit, on est pris par l'intrigue. Mais en même temps j'ai trouvé tout cela, en particulier les personnages un peu caricaturaux. Une sorte de folklore pour touristes presque. Et puis les situations évoquées sont par moment terribles, La Maffia et la terreur qu'elle fait régner, les enlèvements , viols, la justice qui manque de moyens etc. Et pour parler de ce type de sujets, le livre manque d'une pointe de noirceur, de désespoir, de réalisme tout simplement. C'est un peu trop optimiste compte tenu du contexte.

Mais c'est le premier livre de Camilleri que je lis, peut être pas le plus représentatif, et comme cela se lit vraiment avec un indéniable plaisir, je ferrai une autre tentative, un peu plus tard.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Icon_minitimeSam 30 Mai 2009 - 14:30

Arabella a écrit:

Je suis partagée suite à cette lecture. Cela se lit très facilement, très agréablement, très rapidement, on sourit, on est pris par l'intrigue. Mais en même temps j'ai trouvé tout cela, en particulier les personnages un peu caricaturaux.
Mais c'est le premier livre de Camilleri que je lis, peut être pas le plus représentatif, et comme cela se lit vraiment avec un indéniable plaisir, je ferrai une autre tentative, un peu plus tard.

Je rejoins ton avis. J'ai lu un seul Camilleri et si j'ai aimé le style je suis restée sur ma faim concernant l'intrigue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Icon_minitimeSam 30 Mai 2009 - 22:02

Arabella a écrit:
Mais c'est le premier livre de Camilleri que je lis, peut être pas le plus représentatif, et comme cela se lit vraiment avec un indéniable plaisir, je ferrai une autre tentative, un peu plus tard.
J'ai eu la même réflexion après mon premier Camilleri mais ce n'était pas le même que toi. Ce qui est drôle, c'est qu'on semble tous avoir un a priori très positif après le premier qui n'a pas été pourtant complètement satisfaisant et qu'on a envie d'en lire d'autres "pour voir" sourire
A suivre donc...

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Icon_minitimeDim 14 Juin 2009 - 19:16

Je viens de terminer "la première enquête de Montalbano" dans lequel livre comme le note Arabella sont rassemblées 3 enquêtes.

La 1ère enquête porte sur l'assassinat d'animaux dont la grandeur augmente à chaque "crime", mais un écrit laissé par  l'assassin dirige Montalbano vers une évidence : la prochaine victime sera humaine.

La première enquête de Montalbano se déroule à Vigatà où il vient d'être muté. L'instinct du Commissaire lui fait suivre une jeune fille dont le regard absent et la présence dans l'enceinte du Tribunal l'intriguent. La jeune fille se confit finalement au Commissaire et il parviendra avec habileté à faire "tomber" des "mafiosi" pour leurs actions répréhensibles.

La dernière enquête concerne l'enlèvement d'une fillette de 3 ans et là aussi des "mafiosi" sont impliqués.

L'écriture m'a réjouie; de la truculence et verve.  Les expressions du midi qui traduisent certains mots me sont familières et ne m'ont donc pas étonnées. Je pense que les Siciliens qui sont aussi du Sud ont peut-être la même façon imagée  de s'exprimer  même si les termes sont différents.

Les repas du Commissaire et son bonheur de manger sont de bons moments dans cette lecture.

Je ne pense pas qu'il eut fallu dramatiser les attitudes ou langage des membres du Commissariat par rapport aux actions mafieuses. C'est avec habileté et dans le souci de préserver, les témoins et les habitants de Vigatà que le Commissaire a choisi d'oeuvrer pour résoudre et mener à bien ses enquêtes.

Je vais approfondir ma connaissance de Camilleri.


extraits (faut cliquer sur  les images avec cet hébergeur)

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Mini_090614070523366719

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Mini_090614070608333375
le tricot s'y prêtait, il était en laine, pas en fer. Tu m'as compris ?
- parfaitement. Donc c'est ça que pense vosseigneurie !
-c'est comme ça que je pense.

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Mini_090614070646236280
Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Mini_090614070720692520

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche


Dernière édition par Bédoulène le Dim 29 Déc 2013 - 0:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Icon_minitimeDim 14 Juin 2009 - 19:58

Bédoulène a écrit:

L'écriture m'a réjouie; de la truculence et verve. Les expressions du midi qui traduisent certains mots me sont familières et ne m'ont donc pas étonnées. Je pense que les Siciliens qui sont aussi du Sud ont peut-être la même façon imagée de s'exprimer même si les termes sont différents.

cheers

Je suis contente de lire que nous avons le même ressenti à propos de la traduction, car le choix de traduction de Quadruppani a gêné quelques lecteurs ici .
Je trouve comme toi que c'est une bonne idée de traduire le sicilien avec des expressions provençales. Même si linguistiquement parlant elle n'est pas orthodoxe, cette traduction retransmet toute la couleur et comme tu le dis très bien la verve de cette langue méridionale.
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Icon_minitimeLun 15 Juin 2009 - 0:14

sympa de partager le même sentiment Nezumi.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Icon_minitimeJeu 27 Aoû 2009 - 12:39

Maruzza Musumeci
Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Maruzz10
Gnazio Manisco, dont les premières pages retracent l’enfance, est né en Sicile, a travaillé dès son plus jeune âge comme ouvrier agricole. C’est un être simple, mais pas tout à fait aussi naïf qu’il semble tout d’abord, et la chance lui sourit puisqu’il réussit, tout miséreux qu’il est, à partir pour les Etats-Unis. Les années passent là-bas, Gnazio se débrouille, trouve du travail, apprend l’anglais, fréquente la communauté italienne, mais quand la mafia lui demande un service qu’il leur refuse, il sait qu’il vaut mieux ne pas rester sur place. Pourquoi pas dès lors rentrer à Vigàta, son lieu de naissance ? L’histoire débute vraiment alors, Gnazio achète un terrain au bord de la mer, lui qui a toujours détesté tout ce qui est marin. "Monter sur un bateau ? Aller se bambaner sur la mer ? Au milieu des tempêtes ? Se faire sarabouler par des vagues hautes comme une maison de trois étages ? Quand la mer est cafie de poulpes gros comme des chars à bancs et que c’est bien rare si une de ces bestioles ne réussit pas à vous agraper, vous attirer par le fond et vous noyer proprement ?"

On raconte de drôles d’histoires concernant ce terrain, mais Gnazio passe outre. A ce moment il atteint l’âge de quarante-sept ans, tout de même, et lui vient l’idée de trouver une épouse. La mère Pina, guérisseuse et entremetteuse à ses heures, se charge de lui trouver la perle rare, et après quelques tentatives, lui présente Maruzza, très belle femme qui n’a qu’un défaut, celui de se prendre, quelques jours par an, pour une sirène.

Aller plus loin dans l’histoire serait dommage, mais sachez que je me suis vraiment divertie et délectée de ce roman. La langue en est très riche et originale, il faut saluer le travail de la traductrice qui a su rendre ce patois sicilien de façon très chantante, mais sans que l’on ait l’impression d’entendre une conversation sur le vieux port de Marseille, et pour cause puisqu’elle utilise un parler lyonnais beaucoup moins connu mais très savoureux ! Le lecteur se plaît à imaginer ce petit coin de Sicile, les falaises, la maison qui tourne le dos à la mer, l’olivier centenaire, l’étable, puis l’arrivée de Maruzza qui bouleverse ce paysage autant que le pauvre Gnazio.

C’est la première fois que je lisais un roman d’Andrea Camilleri qui ne soit pas un policier. Son commissaire Montalbano m’a accompagné durant de nombreuses lectures passionnantes, mais je viens de découvrir une autre facette de l’auteur, avec ce court roman nourri de contes et de mythologie, à déguster tranquillement, en se régalant à la fois des péripéties et des trouvailles verbales : un vrai délice !

162 pages Editeur : Fayard (26/08/2009) Traduction : Dominique Vittoz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Icon_minitimeJeu 27 Aoû 2009 - 13:23

Very Happy merci Kathel pour ton commentaire.. cela donne trop envie..

kathel a écrit:
C’est la première fois que je lisais un roman d’Andrea Camilleri qui ne soit pas un policier. Son commissaire Montalbano m’a accompagné durant de nombreuses lectures passionnantes, mais je viens de découvrir une autre facette de l’auteur, avec ce court roman nourri de contes et de mythologie, à déguster tranquillement, en se régalant à la fois des péripéties et des trouvailles verbales : un vrai délice !
maintenant il ne te reste plus qu'à découvrir le 3e Camilleri Wink
celui avec les romans sur Vigatà ancien - mais avec une bonne portion d'humour et des clins d'oeils pour la bureaucratie italienne
(je recommande surtout La Concession du téléphone, trop bon souvenir de lecture..)

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Icon_minitimeJeu 27 Aoû 2009 - 19:35

Moi aussi j'aime la bonhomie féroce d'Andréa Camilierai et celui-ci me tente bien.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Icon_minitimeMer 7 Oct 2009 - 23:54

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Aa152
Le tailleur gris
Citation :
Présentation de l'éditeur
Le directeur d'une banque, à la retraite, a épousé en secondes noces une veuve bien plus jeune que lui, Adele, dont on découvre peu à peu la double personnalité. Affamée de reconnaissance sociale et parangon de respectabilité, elle est aussi dotée d'un appétit sexuel sans bornes et sans morale, au point d'imposer à son vieil époux la présence d'un jeune cousin qui sait la satisfaire. Est-elle totalement insensible ou aime-t-elle en réalité son mari plus que tout ? Le vieil homme creuse l'énigme. Tout en perçant à jour les faux-semblants d'une société bourgeoise qui affecte la bienfaisance et pratique le compromis mafieux, tout en acceptant sa déchéance contre quelques moments de bonheur sensuel, il découvre des facettes contradictoires d'Adele, incroyable figure féminine, en attendant le jour où elle revêtira le tailleur gris... Écrit dans une langue sobre, ce roman d'Andrea Camilleri nous fait découvrir un nouvel aspect, totalement inconnu jusque-là, du talent du grand auteur sicilien, dans la lignée des Simenon sans Maigret. Dans cette histoire où le tragique se fait quotidien, les virtuosités langagières se font discrètes comme le désespoir qui pointe. Une grande et splendide réussite d'un écrivain octogénaire qui est aussi, et de très loin, le plus lu en Italie depuis une quinzaine d'années.

En dehors de ces romans policiers autour du Commissaire Montalban, je suis presqu’une inconditionnelle de Camilleri – et je ne ressors pas déçue.
C’est un roman bien à lui – on reconnaît son goût pour des histoires bien ficelées, le héros accompagné d'une jolie femme avec laquelle ont peut aussi montrer un peu de sexe, mais étant déjà un peu âgé il se pose des questions sur la fidélité de sa femme et la société sicilienne qui va avoir un peu sa couche en même temps.
Un bonbon tout doux qui ne se révèle pas si doux et qui m’a donné un très bon moment de lecture

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Icon_minitimeJeu 8 Oct 2009 - 19:09

merci Kena pour ton commentaire.

je goûterais volontiers à cette friandise Very Happy

à tantôt

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Andrea Camilleri [Italie] - Page 6 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Andrea Camilleri [Italie]
Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Andrea Camilleri et le sicilien
» Halloween en Italie
» Tremblement de terre en Italie
» Italie: des feux rouges truqués pour multiplier les amendes
» FOOT – Pourquoi l’Italie joue-t-elle en bleu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: