Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif à 270° Full HD 9000 ...
69.99 € 139.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -42%
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable ...
Voir le deal
319.99 €

 

 L'insupportable au cinéma.

Aller en bas 
+35
pia
Maryvonne
Chymère
mimi54
Bédoulène
krys
topocl
Vincent-Marie
darkanny
bix229
eXPie
Marko
Argantel
Chatperlipopette
domreader
Babelle
coline
Pannonique
sousmarin
Queenie
Marie
mimi
feuilllle
Marie-Laure
troglodyte
Aeriale
Piano_Cocktail
animal
Veterini
Fantaisie héroïque
bertrand-môgendre
Snark
Le Bibliomane
Aura
alaska
39 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

L'insupportable au cinéma. - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: L'insupportable au cinéma.   L'insupportable au cinéma. - Page 6 EmptyMar 15 Juil 2008 - 16:53

domreader a écrit:
Ouf ! Aériale, je suis rassurée ! Toutefois quand j'ai vu l'espèce de blockhaus en béton décoller comme une fusée, ça m'a réveillée !! Je me suis même demandée si le réalisateur ne l'avait pas fait exprès pour nous réveiller tous !! bailler
laugh

Mince...Je devais déjà dormir?

En fait ça me dit vaguement quelque chose, oui!
L'image la plus frappante que je garde est celle (très belle) du funambule en équilibre entre deux mondes.

Mais bon, pour une ou deux superbes images...combien d'autres si glacées? What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

L'insupportable au cinéma. - Page 6 Empty
MessageSujet: Films insupportables   L'insupportable au cinéma. - Page 6 EmptyDim 24 Aoû 2008 - 16:14

Le sadisme gratuit sous toutes ses formes ou le sadisme nécessaire à visée de dénonciation politique ou sociale

Dans des films forts et indispensables mais insoutenables:
- Salo ou les 120 journées de Sodome de Pasolini
- La pianiste et les films d'HAneke (Benny's video, Funny Games...) que j'adore malgré tout

Dans des films d'horreur médiocres sans ambiton artistique:

- Hostel 1 et 2 scénarios à 2 balles et tortures dégueulasses
- Certains Saw même s'il y a un côté ludique et chasse au trésor divertissant (dans le 1 et le 2)
- Le remake de Massacre à la tronçonneuse. Beaucoup trop malsain et frontal là ou l'original était un cauchemar expérimental plus éliptique.
- La dernière maison sur la gauche de Wes Craven
- les pseudos films documentaires genre Cannibal Holocaust ou autres...

Par contre j'adore Suspiria de Dario Argento. C'est beaucoup plus chorégraphié et proche du fantastique macabre.

Les films ambitieux plastiquement mais à la morale douteuse:
- The great Ecstasy de Robert Carmichael (scène finale d'une violence inouïe) je ne sais toujours pas si c'est un grand film ou une arnaque...


Vous me direz si j'en parle c'est que je les ai vus... Réminiscences adolescentes où le cinéma d'horreur fascine. Mais je ne peux plus supporter de voir quelqu'un se faire torturer gratuitement.
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie


Messages : 22891
Inscription le : 02/02/2007
Age : 44
Localisation : Un peu plus loin.

L'insupportable au cinéma. - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: L'insupportable au cinéma.   L'insupportable au cinéma. - Page 6 EmptyDim 24 Aoû 2008 - 23:48

Moi être grande Fana des films Gore-Horreur. Genre vraiment exploité et découvert tardivement par mon piti cerveau.

Allez savoir pourquoi j'aime regarder des Cannibal Holocaust, des Saw, des colline avec des yeux... etc...
un plaisir malsain que je préfère ne pas analyser. Alors je fais ma Grecque et je dis "Vive la Catharsis".


Mais je comprends qu'on puisse trouver qu'ils sont inintéressants "artistiquement"... d'abord, je crois que leurs créateurs ne recherchent pas foncièrement à révolutionner l'art cinématographique. Ils font parfois preuve d'un certain doigté esthétique, mais tout est de toute façon fait pour faire flipper.
Alors on flippe, et on a envie de vomir parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

L'insupportable au cinéma. - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: L'insupportable au cinéma.   L'insupportable au cinéma. - Page 6 EmptyLun 25 Aoû 2008 - 13:18

Tu as raison et j'ai eu ma grande période films d'horreurs en tous genres. MAis j'ai toujours préféré les films d'épouvante ou d'angoisse au gore et l'orientation actuelle est dans la surenchère de sadisme et là je décroche... Voir de sympathiques jeunes gens attachés sur un fauteuil en train de se faire taillader par d'infames pervers je ne peux plus!
J'en reste à Suspiria, Halloween, Fog, quelques Mario Bava et en général le cinéma fantastique
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie


Messages : 22891
Inscription le : 02/02/2007
Age : 44
Localisation : Un peu plus loin.

L'insupportable au cinéma. - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: L'insupportable au cinéma.   L'insupportable au cinéma. - Page 6 EmptyLun 25 Aoû 2008 - 13:28

Je comprends, mais pour moi ce sont deux plaisirs totalement différents. Un film qui privilégie l'ambiance, à nous étouffer d'angoisse, et un autre qui met en avant la surenchère dans le violent. Deux facettes qui me plaisent à divers moments.



Un truc insupportable au cinéma : les chansons trop pourries dans la bande son qui vous restent en mémoire pendant des heures après.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

L'insupportable au cinéma. - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: L'insupportable au cinéma.   L'insupportable au cinéma. - Page 6 EmptyLun 25 Aoû 2008 - 19:35

je te recommande la lecture très intéressante d'un livre d'entretien entre Kiyoshi Kurosawa et Makoto Shinozaki (qui avait rélaisé un très joli film sur la schizophrénie: Okaeri) : " Mon effroyable histoire du cinéma" c'est sorti en mai et ça résume un peu l'histoire de l'horreur au cinéma entre orient et occident. C'est aussi le portrait de Kiyoshi Kurosawa et de son univers. A lire!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




L'insupportable au cinéma. - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: L'insupportable au cinéma.   L'insupportable au cinéma. - Page 6 EmptyLun 25 Aoû 2008 - 20:14

Citation :
Par contre j'adore Suspiria de Dario Argento. C'est beaucoup plus chorégraphié et proche du fantastique macabre.
Moi aussi je l'adore ce film miammiam
Que je visionne chaque année d'ailleurs... les couleurs, décors, images, musique, l'ambiance, enfin tout quoi woohoo
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

L'insupportable au cinéma. - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: L'insupportable au cinéma.   L'insupportable au cinéma. - Page 6 EmptyLun 25 Aoû 2008 - 20:55

Ah oui, Suspiria, il y a une recherche esthétique qui n'est pas vaine, ça fait vraiment partie du film, de l'ambiance.
Par contre, hier, j'ai vu Eaten Alive (Le Crocodile de la mort, 1977), réalisé par Tobe Hooper (bien connu des amateurs de gore), c'était mal réalisé, mal joué, et surtout tellement prévisible que les repas de l'alligator laissent vraiment indifférent.
Ca se voulait insupportable, ou sadique, ou je ne sais quoi, mais c'était juste pas terrible.

Il faut qu'on croit dans les personnages, pour que ce soit insupportable.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Marie
Zen littéraire
Marie


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

L'insupportable au cinéma. - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: L'insupportable au cinéma.   L'insupportable au cinéma. - Page 6 EmptyMer 3 Sep 2008 - 1:15

Alors là, c'est sûr que si tu prends un alligator qui joue mal, ça ne peut pas marcher. Ou peut-être n'avait-il pas faim, va savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Sam
Invité




L'insupportable au cinéma. - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: L'insupportable au cinéma.   L'insupportable au cinéma. - Page 6 EmptyMer 2 Sep 2009 - 1:56

Je trouve insupportable que les gens partent alors que le générique de fin n'est pas fini. Je le fais aussi et je me trouve insupportable dans ces moments. Jamais on ne partirait de la salle quand les comédiens sont en train de saluer.
Et pourtant...

Je ne supporte pas non plus les grands devant moi, les pubs au début et dans les films (quand par exemple on voit un acteur passer devant une immense affiche Coca-cola en buvant un en même temps) et les mauvais film...

Sam.
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

L'insupportable au cinéma. - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: L'insupportable au cinéma.   L'insupportable au cinéma. - Page 6 EmptyVen 5 Fév 2010 - 1:44

Marko a écrit:
Les films d'horreur fonctionnaient avant, le plus souvent, sur le mode de la catharsis et l'héroïne de Massacre à la tronçonneuse s'échappait de ce cauchemar à la fin. Même Irréversible par sa construction va de l'enfer au paradis perdu. Ou alors la violence était stylisée ou suggérée. Ici on nous retire tout espoir, toute libération et il ne reste que de l'écoeurement et de la tristesse. Quel plaisir retirer à ça? Mais j'ai la même sensation avec Martyrs que je trouve pourtant très impressionnant visuellement.


J'ai trouvé un article pas mal sur la violence à l'écran: Ici

Un extrait qui pourrait s'appliquer à "The Chaser":

Citation :
La violence dès lors est un enjeu politique ayant pour objectif dans son emploi non pas de subjuguer mais au contraire, de choquer pour faire
réfléchir et plus encore, de faire constater par le biais de l'image, ce qu'un artiste peut penser de la société dans laquelle il vit et se fond.
Volontairement polémique et ouvertement recherchée comme telle, cette violence suscitera des critiques mais s'avèrera porteuse, car au minimum elle se justifiera par les intentions louables ou non d'un franc tireur qui n'a que faire du consensus et de l'aveuglement positif que réclame la machine médiatique. En somme, osée, à visée citoyenne bien qu'éminemment déstabilisante, elle se fait l'outil d'une pensée critique et radicale, sûrement contestable à tous points de vue mais qui pense que c'est par la forme que le spectateur opérera une réflexion vertueuse ou non sur le fond.

Mais il me reste à l'esprit une charge de violence inouïe qui me donne l'impression d'avoir été voyeur de quelque chose de dégueulasse et dont je ne retire aucun plaisir. Je ne supporte plus le sadisme à l'écran. Ce qu'on voit est atroce et sans espoir. Réalité? Certainement puisqu'il y a des tueurs en série qui ont fait bien pire encore. Mais je ne prends pas de plaisir ou d'intérêt à voir des tueurs fictifs faire "comme en vrai". C'est la tendance de ces dernières années de tout montrer avec le maximum de cruauté.

Les films d'horreur fonctionnaient avant, le plus souvent, sur le mode de la catharsis et l'héroïne de Massacre à la tronçonneuse s'échappait de ce cauchemar à la fin. Même Irréversible par sa construction va de l'enfer au paradis perdu. Ou alors la violence était stylisée ou suggérée. Ici on nous retire tout espoir, toute libération et il ne reste que de l'écoeurement et de la tristesse. Quel plaisir retirer à ça? Mais j'ai la même sensation avec Martyrs que je trouve pourtant très impressionnant visuellement.

Je n'y prends aucun plaisir non plus, et même pire, je suis souvent incapable de les voir! Je me souviens d'un film que Queenie avait aimé,j'ai oublié le titre, je n'avais pas pu dépasser le premier quart d'heure.
Mais j'ai trouvé que dans ce film coréen ,la violence était atténuée par le côté quasi burlesque ( un des seuls moyens de résistance qui reste, l'humour noir), et aussi donc le parcours d'une presque rédemption. A part à la fin, et je le regrette,le spectateur est peu manipulé et tordu d'angoisse, on sait d'emblée à quoi s'en tenir!
Que penses tu alors de certains films d'Haneke, genre Funny Games? Celui-là, je ne l'ai pas supporté, c'est constamment cruel et sadique,extrêmement manipulateur, et je ne vois pas ce que cela apporte, même au niveau dénonciation...
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 56
Localisation : Lille

L'insupportable au cinéma. - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: L'insupportable au cinéma.   L'insupportable au cinéma. - Page 6 EmptyVen 5 Fév 2010 - 10:46

Marie a écrit:
Que penses tu alors de certains films d'Haneke, genre Funny Games? Celui-là, je ne l'ai pas supporté, c'est constamment cruel et sadique,extrêmement manipulateur, et je ne vois pas ce que cela apporte, même au niveau dénonciation...

Funny Games est film très problématique! C'est ouvertement un "jeu amusant" comme son nom l'indique qui assume clairement et frontalement son sadisme en s'adressant à un public friand de violence et de perversité en tentant de le prendre à son propre piège. A savoir lui renvoyer les limites de son voyeurisme en demandant même à un moment donné: "Vous en voulez encore?" dans la séquence où l'image est rembobinée. C'est le côté père fouettard d'Haneke qui m'intéresse le moins car il y a une part d'hypocrisie à vouloir dénoncer la violence en la montrant avec un certain plaisir finalement. On est en droit de se dire: je n'ai pas envie de voir ça ou d'assumer ses pulsions morbides en s'en délectant et en acceptant de jouer. Je me situe entre les deux.

Le problème c'est que bien qu'abject et traumatisant il reste un objet de cinéma brillantissime, formidablement bien filmé, avec une certaine force , et assez fascinant à regarder. Comme l'était aussi "The Great ecstasy of Robert Carmichael" qui comporte deux longues séquences insoutenables (l'une hors champ et l'autre frontale à la fin). Le réalisateur de ce film disait que pour lui la seule séquence violente de son film était l'extrait d'images d'archives où on voyait des images "réelles" de guerre. Tout le reste étant théâtralisé, stylisé, donc "irréel". Un peu comme dans Hunger aussi finalement avec les séquences où on entend Margaret Thatcher. J'ai encore du mal à savoir si c'est un argument pertinent ou de la masturbation intellectuelle.

Je pense qu'on peut aimer voir des images illustrant toutes les émotions humaines des plus éthérées aux plus violentes à partir du moment où il se passe quelque chose de fort cinématographiquement que ce soit pour apporter une réflexion ou éprouver des sensations forte, basiques et archaïques. Mais s'il n'y a pas de catharsis ou de sublimation qui nous libère ou nous fait réfléchir après toutes ces tensions accumulées je ne trouve plus d'intérêt et ça devient très pénible.

Les films d'horreur actuels montrent souvent des victimes de bourreaux sadiques qui ne s'échappent pas. Plus de happy end au cauchemar. Ne reste que la boucherie et l'abomination de la torture. Je ne peux plus supporter ces tensions là. The Chaser montre une jeune femme se faire défoncer le crâne à coups de ciseau à bois et de marteau (et ça dure!) puis alors qu'elle est parvenue après beaucoup de souffrance, et de stress pour le spectateur, à s'enfuir elle est à nouveau piégée (de façon tellement improbable et manipulatrice pour le coup!) puis massacrée à coup de marteau. Quel pied! Alors même si il y a un peu de burlesque entre deux je n'ai pris aucun plaisir à voir ça.
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229


Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

L'insupportable au cinéma. - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: L'insupportable au cinéma.   L'insupportable au cinéma. - Page 6 EmptyVen 5 Fév 2010 - 14:43

Moi je ne supporte plus du tout la violence au cinéma, une violence qui a tendance d' ailleurs à devenir de plus en plus courante dans la vie.
Parce qu' elle reflèle la violence ambiante.
Mais elle me blesse vraiment trop. Réveillant en profondeur une
horreur viscérale que j' ai ressentie trop souvent dans la réalité.
Moins que toute autre celle qui est présente dans les films d' Hannecke, mais aussi des films comme Les Chiens de paille de Peckinpah...
Ou encore un film très pernicieux comme Train de nuit de Liliana Cavani.
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie


Messages : 22891
Inscription le : 02/02/2007
Age : 44
Localisation : Un peu plus loin.

L'insupportable au cinéma. - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: L'insupportable au cinéma.   L'insupportable au cinéma. - Page 6 EmptyMar 22 Fév 2011 - 13:39

Héhé.

Je devrais me méfier quand je prend de popcorn !

un mâcheur de pop-corn tué en pleine séance
Revenir en haut Aller en bas
darkanny
Zen littéraire
darkanny


Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

L'insupportable au cinéma. - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: L'insupportable au cinéma.   L'insupportable au cinéma. - Page 6 EmptyMar 22 Fév 2011 - 14:05

Queenie a écrit:
Héhé.

Je devrais me méfier quand je prend de popcorn !

un mâcheur de pop-corn tué en pleine séance

Surtout si tu es à côté de moi ! je te l'écrabouille sur la tête
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





L'insupportable au cinéma. - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: L'insupportable au cinéma.   L'insupportable au cinéma. - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'insupportable au cinéma.
Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» A la télé...
» Cinéma-jeu [INDEX dans le premier message]
» Le cinéma de sousmarin
» Le Café Ciné
» Le vocabulaire du cinéma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio-
Sauter vers: