Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -36%
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
Voir le deal
69.99 €

 

 Séance rattrapage DVD

Aller en bas 
+31
Hanta
Ariane SHOYUSKI
silou
Chymère
pia
HamsterKiller
jack-hubert bukowski
églantine
Heyoka
Steven
Igor
san.romain
Fantaisie héroïque
mimi54
shanidar
odrey
Maryvonne
Epi
Exini
Esperluette
Arabella
Aeriale
kenavo
eXPie
traversay
animal
Marie
Marko
colimasson
Babelle
Queenie
35 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 20 ... 26  Suivant
AuteurMessage
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka


Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 36
Localisation : Suède

Séance rattrapage DVD - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Séance rattrapage DVD - Page 15 EmptyVen 26 Juil 2013 - 23:40

Marie a écrit:
Very Happy Mais j'aime beaucoup Robert Downey Jr, noté!
Comme je te comprends. dentsblanches 

Je trouve Biyouna attachante mais le film dont tu parles ne me dit rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka


Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 36
Localisation : Suède

Séance rattrapage DVD - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Séance rattrapage DVD - Page 15 EmptySam 27 Juil 2013 - 1:51

Séance rattrapage DVD - Page 15 La_nei10
Citation :
L'ile de San Piedro, dans le Pacifique Nord, en 1950. Les Américains de souche tolèrent les Japonais qui y vivent, mais le souvenir de Pearl Harbor est encore tenace dans les esprits. La mort mystérieuse d'un pécheur va envenimer les relations entre les deux communautés car Kazuo Miyamoto est le coupable tout désigné... Le jeune reporter Ishmael Chambers (Ethan Hawke) va couvrir le procès. L'affaire a pour lui une signification toute personnelle, puisque la femme de l'accusé a été son premier amour, avant qu'elle ne connaisse la déportation au camp de Manzanar.

Conseillé par un(e) parfumé(e) mais je ne sais plus lequel. Embarassed 


Le film est construit sur une alternance entre trois niveaux narratifs : présent (le procès), passé à court terme (l'enquête) et passé à long terme (les souvenirs d'Ishmael et Hatsue). Ça aurait pu être très vite brouillon et confus mais c'est étonnamment fluide. Les trois fils s'entremêlent, révèlent peu à peu leurs secrets sans jamais se heurter jusqu'au basculement, l’enlacement des récits. Les portes ouvertes sur les souvenirs amoureux et historiques sont d'un esthétisme poétique remarquable, des songes à demi-éveillés.

Difficile de rester insensible face à ces vies déchirées et ce simulacre de procès. L'orientation des questions du procureur traduisent le climat de méfiance, peu importe ce qu'ils disent pour se défendre, tout sera mal interprété, amplifié et transformé en négativité. Même le fait de dire qu'on est désolé.

Un film à conseiller aux adorateurs de Quand l'empereur était un Dieu de Julie Otsuka, tout en sachant que c'est moins distancié, plus porté sur le registre émotionnel, et aussi pour les gens qui s'intéressent à ce triste épisode de l'Histoire Américaine.

Je reprocherais quelques longueurs et une musique un peu trop lancinante, insistante alors que les images se suffisent à elles-mêmes. En revanche, on peut saluer l'acharnement à ne pas tomber dans la mièvrerie.


" Don't be sorry. I'm not.

Séance rattrapage DVD - Page 15 04664110
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Séance rattrapage DVD - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Séance rattrapage DVD - Page 15 EmptySam 27 Juil 2013 - 3:18

Citation :
et aussi pour les gens qui s'intéressent à ce triste épisode de l'Histoire Américaine.
Oui, c'est d'ailleurs avec ce film que je l'avais découvert.
Pour le film algérien, on peut s'en dispenser bien sûr, mais c'est étonnant, comme le dit dans le bonus Benjamin Stora, à quel point les films qui parlent de l'Algérie moderne sont rares.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo


Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Séance rattrapage DVD - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Séance rattrapage DVD - Page 15 EmptySam 27 Juil 2013 - 8:42

Heyoka a écrit:
Un film à conseiller aux adorateurs de Quand l'empereur était un Dieu de Julie Otsuka, tout en sachant que c'est moins distancié, plus porté sur le registre émotionnel, et aussi pour les gens qui s'intéressent à ce triste épisode de l'Histoire Américaine.
dans le même registre, il y a aussi:

Séance rattrapage DVD - Page 15 A205
Come see the Paradise / Bienvenue au paradis

Citation :
Come See the Paradise is a 1990 film directed by Alan Parker, starring Dennis Quaid and Tamlyn Tomita. Set before and during World War II, the film depicts the treatment of Japanese Americans in America following the attack on Pearl Harbor, and the subsequent loss of civil liberties within the framework of a love story.
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Séance rattrapage DVD - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Séance rattrapage DVD - Page 15 EmptySam 27 Juil 2013 - 18:23

Marie a écrit:

Séance rattrapage DVD - Page 15 Paloma10

Nadir Moknèche 2007

C'est bien Marie, de parler de ce film. Il y en a des fictions algériennes qui évoquent le pays aujourd'hui, comme Yema, qui sort fin août ou les films d'Allouache, Salem, etc,. Mais il y a davantage d'oeuvres marocaines, c'est vrai.


Dernière édition par traversay le Dim 28 Juil 2013 - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka


Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 36
Localisation : Suède

Séance rattrapage DVD - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Séance rattrapage DVD - Page 15 EmptyDim 28 Juil 2013 - 15:58

Séance rattrapage DVD - Page 15 Four_r10 (1995)
Citation :
Le groom d'un hôtel de luxe présente quatre histoires, se passant dans quatre chambres différentes.

- The missing ingredient (Allison Anders) : des sorcières tentent d'invoquer l'esprit de la déesse Diana.
- The wrong man (Alexandre Rockwell) : un homme armé séquestre sa femme.
- The misbehavers (Robert Rodriguez) : un gangster, sa femme et ses deux enfants logent dans une chambre.
- The man from Hollywood (Quentin Tarantino) : un acteur arrogant a organisé une fête.

Les quatre segments, écrits et réalisés par quatre réalisateurs différents, ne sont pas en dent de scie, c'est harmonieux ce qui n'est pas toujours évident dans ce genre d'exercice. On est sur le fil du rasoir de l'outrance mais ça passe bien. En dépit des tics faciaux de Tim Roth qui deviennent un peu agaçants à la longue (peut être a-t-il toujours rêvé d'être Pee Wee), Four Rooms parvient à séduire grâce à ses scènes déjantées et ses répliques bien senties. Et Jennifer Beals est divine. Séance rattrapage DVD - Page 15 937463 

3/5

" Problem ? I haven't got a problem. I've got fucking problems. Plural. "

Séance rattrapage DVD - Page 15 Fr-210
Revenir en haut Aller en bas
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka


Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 36
Localisation : Suède

Séance rattrapage DVD - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Séance rattrapage DVD - Page 15 EmptyLun 29 Juil 2013 - 18:13

Séance rattrapage DVD - Page 15 Amal110
Traversay a écrit:
Tombé amoureux de ce film-là à sa sortie et jamais revu de peur d'être déçu.
Queenie a écrit:
C'est un tout doux souvenir ce film. Moi aussi j'ai toujours eu peur du re-visionnage.
shanidar a écrit:
je l'ai revu, j'ai pas été déçue
Marie a écrit:
Et bien pas déçue non plus !
Moi non plus !

Mais je comprends la peur du revisionnage. Je l'ai découvert quand j'étais adolescente, vers 14-15 ans et à l'époque, forcément le film me parlait. Marie m'a donné envie de le revoir mais j'avais tout de même cette petite appréhension de le juger avec des yeux plus adultes, peur que le charme n'opère plus en quelque sorte... Mais vous pouvez y aller, c'est un joli film qui enchante au-delà de la naïveté de la première rencontre.

Pour le reste, Marie en a très bien parlé (page 14). Les affres de l'adolescence, de la quête identitaire, la force qu'il faut à ce moment là pour oser faire ses propres choix et les assumer en dépit des jugements. La simplicité du traitement et de la mise en scène n'éteint pas la beauté de ce film porté par ses deux jeunes interprètes féminines : Alexandra Dahlstrom & Rebecca Liljeberg.

Et puis la langue Suédoise et ses sonorités, je suis assaillie par la nostalgie...

3,5/5

Séance rattrapage DVD - Page 15 Images10


Marie a écrit:
leur médiocrité aussi (les garçons n'ont pas la part belle dans ce film, mais c'est assez bien vu...)
rire Aurais-tu une dent contre les garçons ?
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Séance rattrapage DVD - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Séance rattrapage DVD - Page 15 EmptyJeu 1 Aoû 2013 - 3:23

Citation :

Séance rattrapage DVD - Page 15 28294 Aurais-tu une dent contre les garçons ?
J'aurais du mal, j'en ai 4 Very Happy

Séance rattrapage DVD - Page 15 19109010

Film argentin, 2009, Maria Victoria Menis

traversay a écrit:
Dans une colonie d'immigrants juifs d'Entre Rios, en Argentine, à la fin du 19e siècle, le film raconte l'histoire de Gertrudis. Sa famille l'a toujours trouvée laide, qu'elle soit bébé, petite fille ou adolescente. Devenue femme, les gens du village s'accordent aussi à la trouver décidemment laide. C'est seulement quelques années plus tard, mariée et mère de famille, qu'elle sera vue autrement par un photographe français, artiste surréaliste, qui gagne sa vie en faisant des portraits de famille. Il va être le seul à découvrir, avec un autre regard, la beauté particulière de cette femme, la richesse et la créativité de son monde intérieur. A travers son "regard", Gertrudis commencera à "se voir".



La camara oscura est un film fragile, énigmatique, qui désoriente si on y cherche une vérité incontestable. Non, il faut se laisser emporter par son tempo lent et langoureux, se délecter de ses images panthéistes, savourer les silences et les regards, paresser dans cette propriété de l'Argentine rurale du début du 20ème siècle. Maria Victoria Menis a choisi une héroïne d'une grande laideur,timide et effacée jusqu'à disparaître des photographies de famille. Sa beauté est intérieure, nul ne pourrait la soupçonner. Ou alors un photographe de passage, qui saurait la révéler à elle-même. L'argument est ténu et propre à éveiller la peur des clichés : la célèbre beauté cachée des laids ! La réalisatrice, tout en délicatesse dans sa mise en scène, n'expliquera rien, ne donnera que quelques clés. Ce film est fragile et c'est le spectateur qui, au bout du compte, se fait son propre cinéma. Pas besoin de certitudes, sensations et impressions fugitives suffisent pour y trouver son bonheur. Dans une chambre noire, chacun est libre de voir derrière les apparences. Devant un écran blanc, également.

Ca partait très bien...L'histoire de cette petite fille, dont la mère ,juive, immigre en Argentine et accouche avant de toucher le sol argentin. La construction de l'histoire de cette Gertrudis à partir de successions de portraits de famille sur lesquels elle ne veut surtout pas figurer, tant elle se trouve laide ( et qu'on le lui dit..). Cette exploitation agricole en Argentine, avec de magnifiques images.
C'est après que j'ai décroché, dès l'arrivée de ce photographe ambulant adepte du surréalisme. peut être parce que j'ai trouvé l'acteur complètement insignifiant et même mauvais. la deuxième partie du film m'a semblé bien longue et je n'ai absolument pas pu croire à cette fin.. Même si j'étais contente pour Gertrudis, car quels mufles, ce mari et ces enfants !!!
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Séance rattrapage DVD - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Séance rattrapage DVD - Page 15 EmptySam 3 Aoû 2013 - 3:53

Je reste en Argentine, j'aime beaucoup l'Argentine.

Séance rattrapage DVD - Page 15 El_otr10

traversay, who else? a écrit:
Un homme d'âge moyen marche dans une petite ville, dort à l'hôtel sous une fausse identité, fait l'amour à une inconnue, s'invite à des veillées mortuaires...Pendant quels jours, le "héros" d'El otro, devient quelqu'un d'autre. Pourquoi ? On n'en saura rien. Une crise identitaire, sans raison apparente, qui donne une tonalité automnale à ce premier film de l'argentin Ariel Rotter, dépourvu d'action voire de sens pour ceux (il y en a) qui pensent que, dans une vie, tout a une explication rationnelle. Cette dérive d'un homme banal touchera ceux qui aiment davantage les questions que les réponses. Les autres s'y ennuieront irrémédiablement.
Oh, si, des raisons, je lui en trouve..L'homme a 45 ans, le milieu du chemin dans le meilleur des cas. Sa femme, plus jeune,ophtalmo , lui annonce qu'ils vont avoir un enfant.Et lui prescrit des lunettes pour corriger son début de presbytie. Son père est très malade et se dégrade de jour en jour. Et son voisin de bus, lors d'un voyage professionnel, meurt brutalement à côté de lui. Tout ,dans cet étrange film ,oscille entre pulsion de vie et rappel à la mort. Il est au milieu, donc, et ,au cours de cette courte trêve , cette fuite identitaire, il ira même jusqu'à assister à sa propre veillée funèbre. C'est un film qui parle de la vie qui passe( il y a une très bonne scène où cet homme visite la maison d'un couple mort de vieillesse, des lettres, des photos, et puis voilà, tout va être vendu et il ne restera rien de ces  vies). Et du désir fulgurant de déposer les armes, de s'arrêter un peu .
De la solitude de toute existence aussi, et c'est très bien rendu par les regards de cet excellent acteur, Julio Chavez.
Et aussi par le son, pas de musique, mais, amplifiés, sa respiration, ses pas dans une rue déserte.
Beaucoup aimé!


Séance rattrapage DVD - Page 15 18961710
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Séance rattrapage DVD - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Séance rattrapage DVD - Page 15 EmptyJeu 8 Aoû 2013 - 4:11

cSéance rattrapage DVD - Page 15 Images10


Film noir italien dans lequel un restaurateur de la Forêt Noire se retrouve confronté à son passé. Très, très classique , le tout fonctionne mais il n'y a rien de révolutionnaire dans cette nième tragique histoire camorrienne.
Seulement, il y a Toni Servillo qui, une fois encore, est excellent.
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Séance rattrapage DVD - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Séance rattrapage DVD - Page 15 EmptyJeu 8 Aoû 2013 - 9:23

Marie a écrit:
cSéance rattrapage DVD - Page 15 Images10


Film noir italien dans lequel un restaurateur de la Forêt Noire se retrouve confronté à son passé. Très, très classique , le tout fonctionne mais il n'y a rien de révolutionnaire dans cette nième tragique histoire camorrienne.
Seulement, il y a Toni Servillo qui, une fois encore, est excellent.

Oui, ce n'est pas un très grand film
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 66
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Séance rattrapage DVD - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Séance rattrapage DVD - Page 15 EmptyMar 20 Aoû 2013 - 11:14

Séance rattrapage DVD - Page 15 La20lo10
Fanie's Fourie's Lobola (Henk Pretorius, 2013, Afrique du Sud)
Roméo et Juliette, version sud-africaine. Une comédie romantique dans la nation arc-en-ciel entre un blanc et une noire ? Oh, angélique, alors ? Pas vraiment, le film désamorce tous les préjugés et le racisme, qui sont bien présents, par l'humour et une B.O pop et rap dévastatrice. Pas mal d'aspects très locaux et référencés manquent pour apprécier à sa juste valeur un film qui transcende le politiquement correct grâce à une écriture limpide et directe. Commet dit-on Feel good Movie en Afrikaans ? Et en Zulu ?

Note  6/10

Séance rattrapage DVD - Page 15 25372710
C'est l'amour (E o amor, Joao Canijo, 2013, Portugal)
Après le formidable Sangue do meu sangue (scandaleusement inédit sur les écrans français) Joa Canijo a tourné son nouveau film sur une communauté de femmes de pêcheurs au Portugal. Un documentaire, scénarisé, dans lequel il plonge une actrice, qui a co-signé le scénario, qui s'interroge sur sa propre vie qui lui semble vide en comparaison de celles de ces femmes accomplies, saines et courageuses. Fiction ou réalité ? Les frontières s'estompent. Etiré sur 2 heures 15, le film devient assez vite fastidieux. On y chante, on y prie et surtout on bavarde abondamment : de l'amour, du couple, etc. C'est très, très long.

Note : 3,5/10

Séance rattrapage DVD - Page 15 Mv5bmt10
La troisième moitié (Treto Poluvreme, Davko Mitrevski, 2012, Macédoine)
Le film le plus ambitieux tourné en Macédoine depuis Before the Rain. Amour, football et guerre. Basé sur des faits réels, ou comment un footballeur et son épouse juive purent s'enfuir de Skopje en 1943, le film raconte plusieurs intrigues en une, sans grandiloquence mais avec un académisme certain, souligné par une musique inutilement dramatique. Il prend quelques libertés historiques et a surtout provoqué une énorme polémique quant au rôle joué par l'armée bulgare, alliée des nazis, dans l'extermination des juifs. Bien réalisée et interprétée, l'oeuvre reste néanmoins hybride et insatisfaisante, balançant entre hommage sincère et propagande nationaliste.

Note : 6/10

Séance rattrapage DVD - Page 15 Todo-e10
Tout est silence (Todo es silencio, José Luis Cuerda, 2012, Espagne)
1969 : un petit village côtier de Galice. Trois enfants heureux et innocents liés par une amitié indéfectible. Le trafic de tabac s'exécute sous les yeux indulgents, car rémunérés, de la Guardia Civil. Brutalement, le film avance d'une vingtaine d'années et se transforme en polar informe et peu crédible, la drogue ayant remplacé le tabac et l'un des trois gosses étant devenu flic. Le changement de ton et l'emballement du scénario vers l'action détruisent le charme de toute la première partie du film. Tout est réduit à néant, autant l'aspect social que psychologique. Dommage.

Note : 5,5/10

Séance rattrapage DVD - Page 15 Night210
Train de nuit pour Lisbonne (Night Train to Lisbon, Bille August, 2013, Allemagne)
L'adaptation du roman de Pascal Mercier, entre les mains de Bille August, menaçait d'être une véritable bouillabaisse internationale. Bizarre en effet de voir tous les personnages s'exprimer en anglais avec des accents plus ou moins exotiques. Le casting, impressionnant, ressemble à une petite tour de Babel européenne : Jeremy Irons, Bruno Ganz, Mélanie Laurent, Charlotte Rampling, Lena Olin. Pourtant, malgré ses imperfections, le film reste une belle machine romanesque tout empreinte de nostalgie et de philosophie de la vie. Un thriller aussi dans la reconstitution de faits enterrés depuis des années. Bien entendu, l'évocation de la résistance au régime de Salazar reste parcellaire et trop de coïncidences entrent en ligne de compte dans ce retour au passé. On retient cette épitaphe : "Quand la dictature est un fait, la révolution est un devoir." Malgré tout, Bille August n'a pas réussi à massacrer la substance du roman et en a conservé sa moelle.

Note : 7/10

Séance rattrapage DVD - Page 15 Kirjad10
Lettres à Ingel (Kirjad Inglile, Sulev Keedus, 2011, Estonie)
Un soldat estonien déserte de l'armée soviétique pendant la guerre d'Afghanistan. De retour dans son pays, converti à l'Islamn il erre dans une petite ville à la recherche de sa femme et de sa fille. Très opaque, le film privilégie l'aspect visuel à toute forme de narration intelligible. Sommes nous dans la tête malade de cet homme ? Seul le réalisateur le sait. De même pour le message envoyé. Il est totalement indéchiffrable dans ce cauchemar pas même climatisé.

Note : 4/10

Séance rattrapage DVD - Page 15 Cde3fd10
Cyanure (Séverine Cornemusaz, 2013, Suisse)
Deuxième long-métrage de Séverine Cornemusaz après Coeur animal. Le scénario ne brille pas par son originalité : un adolescent tente de réconcilier sa mère et son père après la sortie de prison de ce dernier. La réalisatrice teste le second degré, le réalisme pur, les scènes oniriques avec un bonheur inégal. On retient l'interprétation, l'énergie communicative. On regrette les redondances et l'hétérogénéité. Peut mieux faire.

Note : 5,5/10
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Marie
Zen littéraire
Marie


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Séance rattrapage DVD - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Séance rattrapage DVD - Page 15 EmptyMar 20 Aoû 2013 - 20:20

Un week end dans le Poitou, et il en voit 6...
Ce n'est jamais sorti en France, l'adaptation de Train de nuit pour Lisbonne?
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Séance rattrapage DVD - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Séance rattrapage DVD - Page 15 EmptyMar 20 Aoû 2013 - 20:41

Marie a écrit:
Ce n'est jamais sorti en France, l'adaptation de Train de nuit pour Lisbonne?
Eh non... Enfin, Bille August et moi, on ne s'entend pas bien, ça ne me chagrine donc pas trop, mais j'aurais quand même aimé voir ce qu'il aura pu faire de ce bon livre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
animal
Tête de Peluche
animal


Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 43
Localisation : Tours

Séance rattrapage DVD - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Séance rattrapage DVD - Page 15 EmptyMar 20 Aoû 2013 - 22:24

Séance rattrapage DVD - Page 15 Enm4fb10

Troupe d'élite de José Padilha (2007)

Citation :
Rio de Janeiro, 1997. Roberto Nascimento est le capitaine d'un bataillon d'élite de la police militaire brésilienne, le BOPE, réputé incorruptible. L'usure liée à la dangerosité de son métier et la grossesse en cours de son épouse Rosane le poussent à quitter le BOPE, mais pas avant d'avoir trouvé un homme digne de le remplacer à la tête de son unité. C'est à ce moment-là qu'il est désigné pour diriger l'une des équipes ayant mission de « pacifier » le Morro do Turano, une favela particulièrement dangereuse, en vue du séjour du pape Jean-Paul 2 à Rio de Janeiro quelques mois plus tard.
J'ai mis un bout de temps avant de le regarder celui-là. L'avait fait un peu de bruit à sa sortie dans le genre particulièrement violent. A côté de ça un Ours d'Or... influencé par l'annonce d'un remake de Robocop dirigé par José Padilha, j'ai essayé.

C'est mieux que prévu. L'ambiance "Brésil qui fait peur" est immédiate. Une fête surveillée par des trafiquants-miliciens armés jusqu'au dent, deux policiers qui sont là on ne sait pas trop comment tirent de loin sur une transaction entre trafiquants... et policiers. Flashback de six mois entre la préparation de l'opération du BOPE et les nerfs du capitaine qui commencent à lâcher alors qu'il attend la naissance de son gamin d'un côté et de l'autre les débuts dans la police de nos deux types du début. Un teigneux impulsif qui en passant par le garage donne un panorama ahurissant de corruption quotidienne. Un qui veut devenir avocat et suit des cours à la fac, ses camarades sont ou riches et drogués petits dealers ou pauvre des ghettos, plein de bonne volonté mais vivent dans un environnement contrôlé par les gangs. Tous ont une très mauvaise image de la police : corruption, torture, exécutions sommaires... Sans trop en faire, filmé sur place, ça fait froid dans le dos.

Deuxième partie, après l'incident du début du film, nos deux jeunes recrues rejoignent la sélection pour le BOPE, le capitaine espère trouver son remplaçant en l'un deux. Violent, dur, hallucinant, plus qu'un viril entrainement de rigueur pour films de super flics ou super soldats c'est comme si on assistait à un processus de déshumanisation de ces deux jeunes policiers différents mais intègres, un qui s'enrage et l'autre qui s'endurcit.

Forcément ça dégénère en coulisses : les gangs sont des ordures, les policiers du BOPE tirent d'abord, exécutent, torturent. ça ressemble à une effrayante impasse, moderne, actuelle, extrêmement sombre, et filmée sur place.

Un film choquant, qui met mal à l'aise mais qui n'est pas mauvais peut-être parce qu'il n'a pas l'air malgré son sujet de glorifier la violence pour se ranger simplement dans une catégorie de film d'action exportable, et que le décor de favela est naturel et que sa narration assez classique est plutôt bien maitrisée. Et vous pouvez ajouter à la liste des ambiances étouffantes la participation de la bande son !

bande-annonce du film éprouvant
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Séance rattrapage DVD - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Séance rattrapage DVD   Séance rattrapage DVD - Page 15 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Séance rattrapage DVD
Revenir en haut 
Page 15 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 20 ... 26  Suivant
 Sujets similaires
-
» Séance rattrapage DVD
» Séance rattrapage dvd 2010.
» Séance rattrapage dvd 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio-
Sauter vers: