Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Philippe Besson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
FrançoisG
Envolée postale


Messages : 281
Inscription le : 29/09/2009
Localisation : Au calme dans ma maison

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 24 Sep 2010 - 11:04

kenavo a écrit:

D'autant plus je doute de la liste du Monde des Livres - concernant les meilleurs ouvrages, français ou étrangers, publiés lors de la rentrée littéraire de janvier - ce livre y est intense reflexion
ICI

Moi aussi je doute de cette liste : pas fameuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirabelle
Envolée postale


Messages : 107
Inscription le : 06/04/2010
Age : 33
Localisation : Vers l'infini et au-delà

MessageSujet: besson   Sam 25 Déc 2010 - 12:18



Au départ, il y a ce tableau d'Edward Hopper dont vous avez un bout en couverture avec les 3 personnages principaux : un homme et une femme bien habillés, dans un bar, et un serveur qui leur jette un coup d’œil curieux. Dehors, c’est la nuit. Il se dégage de ce tableau une impression de solitude profonde car la nuit semble être aussi bien à l’extérieur du bar que dans le cœur des personnages. Ce tableau m’a toujours fasciné et j’ai souvent songé à l’histoire de ce couple accoudé au comptoir.

Philippe Besson est allé plus loin avec son roman, L’arrière saison. Il a imaginé qui étaient ces personnages au bar, évitant de se regarder. Deux anciens amants qui se retrouvent dans leur bar préféré, Chez Phillies, un café de Cape Cod, en Nouvelle-Angleterre, sous le regard un peu inquiet du serveur.

Le cœur battant, je tournai les pages et rien ne se passa. Avec au départ une idée magnifique, Philippe Besson ne réussit qu’à nous délivrer un récit poussiéreux et ennuyeux, une série d'introspections fragmentées et sans intérêt. C’est plat, laborieux et sans originalité.

Décidément, je vais garder pour moi l’histoire de mon tableau ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Sam 25 Déc 2010 - 14:20

Mirabelle a écrit:
Le cœur battant, je tournai les pages et rien ne se passa. Avec au départ une idée magnifique, Philippe Besson ne réussit qu’à nous délivrer un récit poussiéreux et ennuyeux, une série d'introspections fragmentées et sans intérêt. C’est plat, laborieux et sans originalité.
dommage.. moi j'ai bien aimé cette lecture parce que je retrouvais assez bien l'atmosphère de l'image dans ce texte..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Sam 25 Déc 2010 - 17:38

Mirabelle a écrit:
Le cœur battant, je tournai les pages et rien ne se passa. Avec au départ une idée magnifique, Philippe Besson ne réussit qu’à nous délivrer un récit poussiéreux et ennuyeux, une série d'introspections fragmentées et sans intérêt. C’est plat, laborieux et sans originalité.
Oui, je partage ton avis Mirabelle, j'avais trouvé l'ensemble plutôt bien écrit mais avec pas mal de lieux communs et sans relief. Peut-être celui-ci est il moins bon, mais j'en attendais plus.

Comme tu dis mieux vaut se faire sa propre histoire...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orientale
Agilité postale


Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 63
Localisation : Syldavie

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Dim 26 Déc 2010 - 0:40

Mirabelle a écrit:

Le cœur battant, je tournai les pages et rien ne se passa. Avec au départ une idée magnifique, Philippe Besson ne réussit qu’à nous délivrer un récit poussiéreux et ennuyeux, une série d'introspections fragmentées et sans intérêt. C’est plat, laborieux et sans originalité.

Bof, a chacun son avis, mais je pense qu'en brodant sur le tableau d'Edward Hopper, Besson n'a pas besoin de re-creer l'histoire - elle existe deja. Le livre de Besson n'est pas aussi suggestif que le tableau de Hopper, mais c'est un plaisir de lire cet auteur, il ecrit tres intelligemmement.
Moi, j'ai beaucoup aime "L'arriere-saison", je trouve que l'auteur a "plonge" dans le tableau d'une maniere raffinee.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive


Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Dim 26 Déc 2010 - 8:58

Tout comme Aériale, je trouve tout cela rempli de lieux communs, de stéréotypes. Une histoire d'amour vraiment niaise, il veut visiblement faire plaisir à un certain public féminin. Ces deux personnages beaux, qui ont tout réussi dans leur vie professionnel, et qui finiront par retrouver le véritable amour....Cela m'a définitivement coupé l'envie de lire l'auteur.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire


Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Dim 26 Déc 2010 - 14:12

Arabella a écrit:
Tout comme Aériale, je trouve tout cela rempli de lieux communs, de stéréotypes. Une histoire d'amour vraiment niaise, il veut visiblement faire plaisir à un certain public féminin. Ces deux personnages beaux, qui ont tout réussi dans leur vie professionnel, et qui finiront par retrouver le véritable amour....Cela m'a définitivement coupé l'envie de lire l'auteur.

Je crois que ce n'est pas là où Besson est le meilleur (l'Arrière-Saison, Le coeur Battant), il réussit un peu mieux dans ses autres romans, je trouve. Mais bon, pour moi aussi, Besson c'est fini.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Mer 19 Jan 2011 - 16:55



Retour parmi les hommes

Citation :
Après 7 années de dérive à traîner son deuil à travers le monde, Vincent retourne en France en 1923. Quand il retrouve sa ville natale, il ne reconnaît rien et peine à trouver sa place dans ce Paris des années folles. Jusqu'à sa rencontre avec un jeune écrivain déjà célèbre

Onze ans après son premier roman, En l'absence des hommes, Philippe Besson lui donne aujourd'hui une suite, logiquement intitulée Retour parmi les hommes. Dans la première partie du livre, sur une petite centaine de pages, l'auteur raconte l'errance de son héros, Vincent de L'Etoile, sept ans passés entre l'Afrique, le Moyen-Orient, le sud de l'Europe et, enfin l'Amérique. Vincent survit plus qu'il ne vit. Pour oublier son amant mort pendant la guerre et les moments vécus auprès d'un certain Marcel (Proust). De retour en France, toujours aussi taciturne et secret, il rencontre dans un café un jeune homme de 20 ans, qui s'enivre des folles nuits parisiennes et semble avoir le diable au corps. Il s'appelle Raymond (Radiguet). Voilà, ce roman est comme un monologue, une triste évocation d'un garçon au coeur brisé et sans raison de croire en un avenir quelconque. Besson ne s'attarde pas, les phrases sont courtes, les impressions fugitives, la mort et la jeunesse y dansent une sarabande funèbre. L'impression est bizarre, celle de survoler une époque et les états d'âme d'un personnage qui n'est pas (plus) de chair et de sang. Besson écrit vite, il se lit de la même façon. Le roman glisse entre les mains comme de l'eau, on n'en retient qu'un vague sentiment mortifère et un style léché qui ne laisse pas de traces. Un bouquin en excès de vitesse constante qui disparait de l'horizon comme un bolide et se soucie peu de laisser un souvenir dans son sillage. Frustrant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Mer 19 Jan 2011 - 20:15

Merci pour ton commentaire Traversay
je ne voulais déjà pas me précipiter dessus, mais voilà que je pense même plus au poche Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Mer 19 Jan 2011 - 20:26

kenavo a écrit:
Merci pour ton commentaire Traversay
je ne voulais déjà pas me précipiter dessus, mais voilà que je pense même plus au poche Wink

Oh, tu sais, il y aura bien des avis positifs. Moi, j'ai eu l'impression d'un livre "accéléré" (comme quand tu fais avance rapide sur un DVD) qui restait en surface. Je n'aime pas ça, mais c'est personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 21 Jan 2011 - 0:14

traversay a écrit:
Moi, j'ai eu l'impression d'un livre "accéléré" qui restait en surface. Je n'aime pas ça, mais c'est personnel.

Je ne suis pas surprise de cette critique Traversay.C'est très "en surface" ce qu'écrit Philippe Besson...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 21 Jan 2011 - 4:45

coline a écrit:
traversay a écrit:
Moi, j'ai eu l'impression d'un livre "accéléré" qui restait en surface. Je n'aime pas ça, mais c'est personnel.

Je ne suis pas surprise de cette critique Traversay.C'est très "en surface" ce qu'écrit Philippe Besson...
Ah que oui, comme dirait l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 21 Jan 2011 - 8:58

Mince, moi qui en général aime son écriture.... Là, je ne l'ai pas lu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 21 Jan 2011 - 13:47

monilet a écrit:
Mince, moi qui en général aime son écriture.... Là, je ne l'ai pas lu.

Si tu aimes Besson , il ne faut surtout pas nous écouter Monilet...Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 21 Jan 2011 - 14:03

Oui, je crois que l'avis d'aériale (qui souvent aime les mêmes écritures que moi) serait aussi intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philippe Besson   Aujourd'hui à 10:37

Revenir en haut Aller en bas
 
Philippe Besson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hommages à Philippe Goujard
» Luc Besson tourne en Normandie... dans le Perche.
» OUF (Demande à Philippe BENARD)
» 1848 - Fuite Louis-Philippe
» voté pour Jean-Philippe & Karine! membre de belgian-navy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: