Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 David Fincher

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

David Fincher - Page 4 Empty
MessageSujet: social network   David Fincher - Page 4 Icon_minitimeLun 18 Oct 2010 - 15:12

traversay a écrit:
colimasson a écrit:
Ce qui me rebute, avec The social Network, c'est le réalisateur...

Ah, bon ?

C'est bien lui qui a fait Seven non ? Et l'histoire de Benjamin Button ? C'est suffisant pour être un peu appréhensif à l'idée d'aller voir un film de ce réalisateur... What a Face

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

David Fincher - Page 4 Empty
MessageSujet: the social network   David Fincher - Page 4 Icon_minitimeDim 14 Nov 2010 - 13:24

The Social Network

Je m'aperçois que j'avais oublié de mettre ma petite pierre à l'édifice de ce film.

Il est excellent ! (Peut-être un chouia trop long tout de même).

La photo de ce film est superbe, rien que pour ça, ça vaut le détour.
Et pour les dialogues qui sont cisaillés dans du béton par de l'acide.

On retrouve bien le style Fincher (donc si Colimasson aime pas, vaut mieux éviter) : des dialogues touffus, speedés, qui paume le spectateur, le récupère ailleurs, et le balance un peu plus loin.
Des plans qui donnent l'impression de voir un clip (tiens, j'ai même eu l'impression qu'il y avait cet effet maquette dont quelques parfumés avaient parlés quelque part. Surtout pour les scènes de courses d'aviron).

L'histoire se tient tout du long, et on n'arrive jamais totalement à cerner le personnage principal, un peu ovni, complètement inapte aux relations humaines, il est toujours à côté. Et ne semble fonctionner qu'à l'orgueil. Mais un orgueil un peu autiste, pas du tout mégalomaniaque. Difficile à expliquer.

certes, ce film est plein de caricatures et de facilités dans la représentation des gens et des choses qui les entourent (le monde des starts up, du fric, des avocats...), mais tout cela colle tellement au propos du film (le raccourci stéréotypé des relations virtuelles et superficielles à l'autre. Son regard qui nous construit ou nous déconstruit) que c'est justifié.

Après on peut trouver tout cela redondant, facile, et peu imaginatif. Et que toutes ces impressions nous empêchent d'apprécier le vrai travail de réalisation de Fincher également.

Reste que ce film est une vraie réussite qui ne me laissera probablement pas beaucoup de souvenirs, parce que, comme tous les films de Fincher, il ne va pas au-delà du contrat posé au départ, il en fait un chouia trop dans les dialogues, et ses plans et photo, même s'ils sont superbes, manquent d'un truc en plus. D'un "choc".

Un bon film de soir de télévision, ou de sortie pépère entre un verre et un resto.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

David Fincher - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 4 Icon_minitimeDim 14 Nov 2010 - 13:26

Petite musique qui tue bidouillée par Trent Reznor :
The hall of the mountain king

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

David Fincher - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 4 Icon_minitimeDim 14 Nov 2010 - 15:16

Queenie a écrit:
L'histoire se tient tout du long, et on n'arrive jamais totalement à cerner le personnage principal, un peu ovni, complètement inapte aux relations humaines, il est toujours à côté. Et ne semble fonctionner qu'à l'orgueil. Mais un orgueil un peu autiste, pas du tout mégalomaniaque. Difficile à expliquer.

certes, ce film est plein de caricatures et de facilités dans la représentation des gens et des choses qui les entourent (le monde des starts up, du fric, des avocats...), mais tout cela colle tellement au propos du film (le raccourci stéréotypé des relations virtuelles et superficielles à l'autre. Son regard qui nous construit ou nous déconstruit) que c'est justifié.
Les biopics réussis, c'est rare. Et les biopics réussis de gens encore vivants, c'est encore plus rare.
Et les biopics réussis de gens vivants de moins de 30 ans... ça ne s'était jamais fait, non ?
Alors, que ce soit parfois un peu caricatural (encore que... c'est un milieu que je ne connais pas, si ça se trouve, c'est comme ça qu'il est ?), c'est normal, il y a des raccourcis, mais, oui, ça marche rudement bien quand même.
Et je ne l'ai pas trouvé long. Il parle très vite, celui qui interprète Mark Zuckerberg, c'est parfois difficile à essayer de comprendre ce qu'il dit en anglais, à se raccocher aux sous-titres et en même à essayer de comprendre les passages techniques Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

David Fincher - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 4 Icon_minitimeDim 14 Nov 2010 - 17:18

eXPie a écrit:
[...]Il parle très vite, celui qui interprète Mark Zuckerberg, c'est parfois difficile à essayer de comprendre ce qu'il dit en anglais, à se raccocher aux sous-titres et en même à essayer de comprendre les passages techniques Very Happy

David Fincher aime bien ces personnages qui parlent vite et beaucoup non ?
Fight club (évidemment), mais Zodiac, dans mon souvenir, me semble assez bavard-incompréhensible parfois, Seven aussi, en un sens, ça blablate beaucoup (mais pas forcément vite) dans des explications tordues. Il aime bien, en fait, les films où y'aurait une sorte d'intelligence supérieure (ou différente) pas forcément abordable dès les premières minutes, et qui demande un petit effort pour être comprise.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

David Fincher - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 4 Icon_minitimeLun 15 Nov 2010 - 19:32

Queenie a écrit:
Il aime bien, en fait, les films où y'aurait une sorte d'intelligence supérieure (ou différente) pas forcément abordable dès les premières minutes, et qui demande un petit effort pour être comprise.

C'est peut-être pour se rattraper, finalement, de ses intrigues très hollywoodiennes et rondement menées vers des fins à chaque fois assez conventionnelles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

David Fincher - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 4 Icon_minitimeMar 16 Nov 2010 - 9:03

colimasson a écrit:
Queenie a écrit:
Il aime bien, en fait, les films où y'aurait une sorte d'intelligence supérieure (ou différente) pas forcément abordable dès les premières minutes, et qui demande un petit effort pour être comprise.

C'est peut-être pour se rattraper, finalement, de ses intrigues très hollywoodiennes et rondement menées vers des fins à chaque fois assez conventionnelles ?

A vrai dire c'est un mystère.

C'est vrai que c'est étrange comme son style est très classe, propre, net, sans bavure, et les scénarios choisis toujours à retomber sur leurs pattes, dans un final rondement mené qui remet tout en place.

C'est peut-être pour ça que je n'arrive jamais totalement à accrocher à ses films, et qu'au final il ne m'en reste jamais grand souvenir.
Rien n'est assez poussé dans un sens ou dans l'autre.

Maintenant... est-ce que c'est intentionnel, ou est-ce parce qu'il est lui aussi une sorte de bouffe-tout, à vouloir que tout soit nickel...

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chinaski
Espoir postal
Chinaski

Messages : 39
Inscription le : 05/12/2008
Age : 37
Localisation : Montpellier

David Fincher - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 4 Icon_minitimeMar 4 Jan 2011 - 13:23

The social Network (Fincher, 2010)

Surfant sur la vague Facebook et produit par David Fincher qui réalise le biopic d'une personne encore vivante, "The social Network" avait à la fois tout pour attiser la curiosité et tout d'un futur film raté. Pourtant, il n'en est rien, et si les grosses ficelles attendues sont présentes, l'ensemble n'en demeure pas moins sacrément efficace. Il faut dire que Fincher met toutes les chances de son côté: bons acteurs, bande-son nerveuse (signée Trent Reznor) et dialogues sur-vitaminés et incisifs. Alors malgré l'absence d'éclairs de génie ou de surprises, cela passe vraiment comme une lettre à la poste et on ne s'ennuie pas une seconde. Et le fait d'entrer son mot de passe pour accéder à facebook après avoir visionné l'histoire de sa création que Fincher érige au rang de quasi-légende revêt un petit côté grisant et actuel. Ou absurde et inutile, au choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redecadence.blogspot.com
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

David Fincher - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 4 Icon_minitimeSam 8 Jan 2011 - 10:15

Chinaski a écrit:
The social Network (Fincher, 2010)
[...]Et le fait d'entrer son mot de passe pour accéder à facebook après avoir visionné l'histoire de sa création que Fincher érige au rang de quasi-légende revêt un petit côté grisant et actuel. Ou absurde et inutile, au choix.

C'est vrai. Un peu des deux.


Et puis, c'est également vrai, et je tiens de nouveau à le souligner : il avait tout pour être lourd et raté, sans en faire un chef d'œuvre (possible de faire un chef d'œuvre biopic?), ce film est une réussite.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

David Fincher - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 4 Icon_minitimeSam 2 Avr 2011 - 2:23

Citation :
Et les biopics réussis de gens vivants de moins de 30 ans... ça ne s'était jamais fait, non ?
Alors, que ce soit parfois un peu caricatural (encore que... c'est un milieu que je ne connais pas, si ça se trouve, c'est comme ça qu'il est ?), c'est normal, il y a des raccourcis, mais, oui, ça marche rudement bien quand même.

Mais est-ce vraiment un biopic? Ou plutôt simplement le récit de la création d'une entreprise, sur fond de vengeance, au départ, puis de rivalités et trahisons . On en sait peu sur les protagonistes , même si, bien sûr , leurs personnalités se dévoilent au fil de l'action. C'est plutôt classique, comme histoire , ce qui l'est moins, ce sont les enjeux, la vitesse et les résultats! Mais du résultat, le phénomène Facebook , il n'est pas question.
Le sujet m'inspirait peu, et pourtant c'est vrai que c'est tellement bien construit et intelligemment raconté que j'ai plutôt aimé.

Vu en DVD.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

David Fincher - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 4 Icon_minitimeLun 4 Avr 2011 - 21:17

A mon tour d'avoir regardé The Social Network...

Le grand problème, avec The Social Network, est de savoir si je ne l’aime pas pour sa réalisation ou pour les idées et les valeurs qu’il met en scène, et qu’il semble cautionner.

Le personnage de Mark est insupportable. Est-ce parce que David Fincher a parfaitement réussi à retranscrire sa personnalité et les énormes travers qui l’ont poussé à évincer toute concurrence et toute amitié du chemin qui allait le mener jusqu’à la renommée qu’on lui connait, ou est-ce parce que David Fincher, n’hésitant pas à forcer les traits, finit par tomber dans la caricature du pauvre geek asocial, pas doué avec les filles, dans le genre génie mégalomaniaque et incompris ?

David Fincher - Page 4 19536411
Mark est un genie. Mark s’ennuie.

De même pour l’ambiance et la vie universitaire décrites dans le film. Ce ne sont que fêtes, beuveries, bières et filles à poil, et je me demande si cette vision des choses est vraiment utile pour comprendre le parcours de Mark ou si elle sert seulement d’argument démagogique pour plaire aux jeunes branchés ?

David Fincher - Page 4 19537202
Trop cool les soirées geeks!
Les dialogues sont incessants, précipités, bourrés de termes informatiques qui pourront en intéresser quelques uns mais qui servent surtout à en mettre plein la vue à tous les autres. Evidemment, seul le génie fou ne cause pas beaucoup : c’est bien connu, tous les grands maîtres de ce monde sont des personnes dont la parole est rare et de valeur.

La fin semble faire la critique d’un monde qui aurait privilégié la compétition et la performance économique au détriment des « vraies » valeurs telles que l’amitié et l’amour. Bizarre… C’est un peu discordant compte tenu de la teneur globale des deux heures qui précèdent cette dernière scène et qui semblent au contraire chanter les louanges d’un gars qui est parvenu à atteindre le sommet par la seule confiance qu’il a porté en lui-même. Schizophrénie du réalisateur ? Ou recherche d’une fin très tragique et hollywoodienne ?

Toutes ces scènes qui donnent l’impression que David Fincher cherche l’approbation de ses spectateurs m’ont un peu dérangée. Traiter le sujet de la naissance de Facebook peut être intéressant, d’accord, (quoique l’idée nécessiterait certainement un peu plus de recul…), mais ce qui est plus assuré encore c’est que traiter d’un sujet aussi actuel et tendance que Facebook, c’est la source sûre de revenus très abondants. Je ne sais pas ce à quoi David Fincher a pensé en premier quoique, j’ai bien ma petite idée…



_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

David Fincher - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 4 Icon_minitimeLun 4 Avr 2011 - 21:53

Est-ce que Fincher chante vraiment les louanges de Mark Zuckerberg ? En effet, tu dis en même temps qu'il est insupportable... alors ?
J'avais un prof d'anglais qui avait l'habitude de dire "it's a cliché, but it's still true".
Pourquoi le cliché qu'on a en la personne de Zuckerberg ne serait-il pas la réalité ? D'ailleurs, s'il y avait quoi que de soit de faux dans ce film, un faux qui aurait déplu à Zuckerberg, il aurait fait un procès.

Franchement, le vrai, là, est-il très sympathique ? Ne paraît-il pas manipulateur ? Il parle parfois vite, et pourtant, on sent qu'il fait attention, car il sait qu'il est à la télé. En vrai, dans la vie, je ne suis pas sûr qu'il se contrôle comme ça.


Les dialogues sont bourrés de termes informatiques... normal, c'est un informaticien qui parle. Et un informaticien, quand il est en dehors de son boulot, a du mal à employer des termes "normaux".

Les fêtes et beuveries, c'est essentiel pour le film, puisque c'est pour classer les filles en plus ou moins "bonnes" (pour parler vulgairement) que l'idée de l'ancêtre de Facebook est né. Milieu vulgaire, idée vulgaire.
Le film a été taxé de misogyne. L'est-il vraiment en lui-même, ou bien est-ce que ce sont les personnages qui le sont ?

Zuckerberg est-il parvenu au sommet avec autre chose que sa seule confiance en lui ? Devenir milliardaire en dollars à 23 ans, avoir une fortune estimée à 6,9 milliards de dollars grâce à du vent, au bout du compte, n'est-ce pas incroyable, et ne faut-il pas une sacrée confiance en soi pour en arriver là ?

A part ça, je ne suis pas sûr qu'un film traitant de Facebook, sur le papier, ait vraiment été un sujet attirant les foules. En faire un doc pour la télé, oui, mais un film...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

David Fincher - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 4 Icon_minitimeLun 4 Avr 2011 - 22:00

Oui, mais en fait, je crois que je ne supporte tout simplement pas la mentalité qui se dégage du film, et je considère cela pratiquement immoral d'en faire l'objet d'une réalisation de deux heures.
Je suis un peu vieux jeu sur les bords, il faut bien l'avouer...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

David Fincher - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 4 Icon_minitimeLun 4 Avr 2011 - 22:56

colimasson a écrit:
Oui, mais en fait, je crois que je ne supporte tout simplement pas la mentalité qui se dégage du film, et je considère cela pratiquement immoral d'en faire l'objet d'une réalisation de deux heures.
Je suis un peu vieux jeu sur les bords, il faut bien l'avouer...

Hé hé, c'était peut-être le but du film, finalement, non ? de mettre en exergue cette mentalité... Je ne sais pas. C'est quand même un film qui relève d'un genre extrêmement rare et casse-gueule : la "bio" d'un type de moins de 30 ans...
Ca fait se poser des questions, quand même, sur ce que le réalisateur a "voulu" dire, ou pas voulu, si c'est purement illustratif ou non, s'il partage un certain point de vue du monde avec son "héros" (ou anti-héros ?).
C'est un roublard, quand même, Fincher. Il aime bien les trucs tordus, les histoires en trompe-l'oeil (voir la fin de Zodiac !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

David Fincher - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 4 Icon_minitimeMar 5 Avr 2011 - 21:52

Finalement, c'est vrai que compte tenu de la scène finale, David Fincher n'a pas l'air de cautionner la mentalité de Mark... attentif
Mais la critique reste un peu trop légère quand même... On pourra remercier Fincher de laisser au spectateur la possibilité de se faire son propre avis sur le personnage ? dentsblanches

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




David Fincher - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Fincher   David Fincher - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
David Fincher
Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Photos de David Wenham
» John Lennon
» B comme bon
» (M) DAVID TENNANT -> lost along the way
» Jérémie Zimmermann

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: