Parfum de livres… parfum d’ailleurs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Sophocle [Grèce]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 29
Localisation : Thonon

Sophocle [Grèce] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 3 EmptyJeu 20 Juin 2013 - 14:18

Œdipe Roi (-425)


Sophocle [Grèce] - Page 3 Couv23


Qui est donc cet Œdipe dont le nom a fini par devenir celui d’un complexe ? Cité à tout bout de champ, à tort ou à raison, on se persuaderait presque de le connaître sans en avoir lu la légende. Sophocle nous apprendra-t-il quelque chose de plus que nous ne savions pas encore ?


Le plus grand défaut d’Œdipe Roi est peut-être son succès. Tout le monde connaît la conclusion de l’histoire : Œdipe a tué son père, épousé sa mère, il se percera les yeux et sera banni de la cité. En revanche, on connaît moins l’histoire qui précède ces révélations. C’est sur ce point précisément que l’Œdipe Roi de Sophocle est intrigant.


La peste s’est abattue sur Thèbes. En cette époque où tous les maux ont une origine divine, un prêtre et des enfants viennent supplier le roi Œdipe de combattre le coupable de ce châtiment, comme il avait auparavant su vaincre Sphinx. Œdipe envoie son beau-frère Créon consulter l’Oracle de Delphes pour en apprendre davantage. Le verdict tombe : les dieux sont courroucés par la mort de Laïos et ne seront pas en paix tant que son meurtrier ne sera pas découvert. A cette étape-là de l’intrigue, nous avons déjà tous deviné la nature du coupable. Tirésias le devin intervient alors pour suggérer à Œdipe, à demi-mot, qu’il serait peut-être bien responsable de la colère des dieux… Malheur au devin ! Œdipe s’insurge, pense à une machination de Créon pour s’emparer du trône, et refuse de croire aux prédictions. Jocaste, la femme d’Œdipe, en rajoute et lui conseille de ne pas accorder trop de crédit à ces oiseaux de mauvais augure. Pour le rassurer, elle prend en exemple un oracle reçu jadis par son ancien époux Laïos : il devait mourir assassiné par un enfant né de leur union, mais il fut finalement tué par des étrangers au cours d’un déplacement, et le seul enfant né de Laïos et Jocaste avait été abandonné sur le mont Cithéron dès sa naissance. Rassuré, mon petit Œdipe ? Plus tellement…


Œdipe se souvient que jadis, l’Oracle de Delphes lui avait révélé qu’il n’était pas le vrai fils de Polybe et de Mérope, et qu’il serait un jour coupable de parricide et d’inceste. Ne réfléchissant pas à la contradiction, Œdipe avait alors décidé de fuir ses parents pour ne pas accomplir les deux dernières prédictions. Chemin faisant, il avait subi une altercation avec une troupe d’hommes de laquelle il était sorti victorieux, massacrant toute âme qui vive. La vérité continue de cheminer avec les témoignages d’un messager puis d’un berger. Ce dernier finira par avouer qu’il a récupéré l’enfant abandonné par Jocaste et Laïos, et que cet enfant n’est autre qu’Œdipe. Grand fracas ! A présent, nous connaissons tous la suite de l’histoire : Œdipe n’est pas le fils de Polybe et de Mérope. Il est l’enfant de Laïos, qu’il a assassiné au cours de sa fuite, et l’enfant de Jocaste, qu’il a épousée et dont il a eu deux filles. Là où Œdipe et Jocaste, en bons précurseurs de Freud, auraient simplement pu tomber dans la névrose, ils préfèrent avoir recours aux expédients les plus extrêmes : Jocaste se pend et Œdipe se perce les yeux avec les épingles des vêtements de Jocaste.


Sophocle [Grèce] - Page 3 Adipe_10


Pour mieux apprécier cette histoire, il faut encore une fois se projeter loin dans le temps et imaginer être un spectateur qui découvre pour la première fois Œdipe Roi. On imagine que l’intérêt pris pour la progression de l’intrigue doit être beaucoup plus grand que le nôtre, puisque nous connaissons déjà sa résolution. Est-ce un plaisir pour Sophocle de mettre en scène des rois qui doivent à chaque fois apprendre l’humilité et la soumission à des forces qui leur sont supérieures ? Il se permet ainsi de nous glisser une petite leçon de morale qui fait toutefois pâle figure face aux détournements sordides empruntés par son esprit créateur.


Prise en elle-même, cette pièce n’est intrigante que pour ceux qui ne connaissent pas le mythe d’Œdipe. Elle est distrayante car sans cesse rythmée par les sentiments et les impulsions démesurés de ses personnages, mais ralentie par des complications dramatiques qui semblent parfois gratuites. Si Œdipe Roi n’était inventé qu’aujourd’hui, nous n’en dirions sans doute pas grand-chose, mais si cette pièce n’avait pas été créée plus tôt, notre héritage culturel serait radicalement différent. Peut-être parce que je louche un peu trop, il me semble reconnaître dans cette pièce tous les fondements qui ont permis à de nombreux auteurs postérieurs de fonder ou de contester leurs hypothèses concernant le destin, et c’est pourquoi Œdipe Roi est finalement le plus fascinant.


Sophocle [Grèce] - Page 3 Max_er12


Jocaste a écrit:
«Faut-il se tourmenter sans trêve ? L’homme est l’esclave du hasard ; il ne peut rien prévoir à coup sûr. Le mieux est de s’en remettre à la fortune le plus qu’on peut. La menace de l’inceste ne doit pas t’effrayer : plus d’un mortel a partagé en songe le lit de sa mère. Pour qui sait surmonter ces frayeurs, comme la vie est plus simple ! »


* Bénigne Gagneraux, Œdipe aveugle recommandant ses enfants aux dieux
* Max Ernst, Œdipe Roi

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 29
Localisation : Thonon

Sophocle [Grèce] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 3 EmptyJeu 20 Juin 2013 - 14:30

Je me suis avancée un peu trop rapidement... le mythe d'Oedipe n'était pas si inconnu que cela aux contemporains de Sophocle je crois ? mais lorsqu'on remonte en des temps si lointains, je me mélange un peu les pinceaux...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Sophocle [Grèce] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 3 EmptyJeu 20 Juin 2013 - 17:16

En tout cas, comme toujours, il est super élaboré ton commentaire! Merci Colimasson!
Ma dernière lecture d'un Oedipe était Oedipe sur la route d'Henry Bauchau que j'ai adoré!
Antigone aussi, du même auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Sophocle [Grèce] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 3 EmptyJeu 20 Juin 2013 - 20:46

colimasson a écrit:
Je me suis avancée un peu trop rapidement... le mythe d'Oedipe n'était pas si inconnu que cela aux contemporains de Sophocle je crois ? mais lorsqu'on remonte en des temps si lointains, je me mélange un peu les pinceaux...

Sophocle n'a pas inventé le mythe, en effet. Les tragédies reprenaient des mythes existants, donc les gens savaient comment cela allait se terminer. Cela fait partie du genre. L'intérêt est de savoir comment l'auteur va interpréter un thème connu. L'art de la variation en somme.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 29
Localisation : Thonon

Sophocle [Grèce] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 3 EmptyVen 21 Juin 2013 - 19:31

coline a écrit:
En tout cas, comme toujours, il est super élaboré ton commentaire! Merci Colimasson!
Ma dernière lecture d'un Oedipe était Oedipe sur la route d'Henry Bauchau que j'ai adoré!
Antigone aussi, du même auteur.

Il faut que je lise cet Henry Bauchau rapidement !

Arabella a écrit:


Sophocle n'a pas inventé le mythe, en effet. Les tragédies reprenaient des mythes existants, donc les gens savaient comment cela allait se terminer. Cela fait partie du genre. L'intérêt est de savoir comment l'auteur va interpréter un thème connu. L'art de la variation en somme.

A la réflexion, je me dis quand même que le mythe devait être moins connu à cette époque qu'à la nôtre...
Les spectateurs de Sophocle étaient-ils tous très cultivés, au point de connaître sur le bout des doigts le détail de ce mythe ? Ou bien imprégnait-il si bien la culture qu'il était impossible pour tout contemporain de Sophocle d'y échapper ? -questions naïves mais je ne sais vraiment pas...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Invité
Invité



Sophocle [Grèce] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 3 EmptyVen 21 Juin 2013 - 20:33

J'espère ne pas dire de bêtises,  mais pour autant que je me souvienne,  les enfants grecs étaient véritablement élevés avec les mythes grecs, qui étaient en quelque sorte leur guide moral dans la vie ;  même à l'époque où la croyance dans les Dieux s'était émoussée, les mythes restaient fondamentaux. 

En effet, ils représentent les principaux interdits, les tabous absolus sur lesquels se fondent une société : l'inceste, le parricide... 
Par ailleurs, et Jean-Pierre Vernant expliquait cela de façon remarquable, les mythes et légendes sont une parfaite représentation du monde des humains. Les Dieux grecs sont jaloux, querelleurs, injustes, infidèles... Ce ne sont en aucun cas des modèles ! Mais leurs histoires sont pleines d'enseignement. Ainsi, ce n'est pas par hasard qu'Aphrodite, déesse de l'amour, est l'amante d'Arès, dieu de la guerre...
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Sophocle [Grèce] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 3 EmptyVen 21 Juin 2013 - 20:36

colimasson a écrit:


A la réflexion, je me dis quand même que le mythe devait être moins connu à cette époque qu'à la nôtre...
Les spectateurs de Sophocle étaient-ils tous très cultivés, au point de connaître sur le bout des doigts le détail de ce mythe ? Ou bien imprégnait-il si bien la culture qu'il était impossible pour tout contemporain de Sophocle d'y échapper ? -questions naïves mais je ne sais vraiment pas...

Dire qu'un mythe grec est plus connu à notre époque que dans le pays qui l'a inventé est quand même un peu étrange...

Connaître ces mythes n'étaient pas une question d'être cultivé, il s'agissait de mythes liés à la religion, cela faisait partie de la culture commune et partagée, comme connaître les récits bibliques et la vie des saints au moyen age. Les représentations de théâtre étaient liée à la religion, à Athènes associées à Dionysos. Il est vrai que le mythe d'Oedipe a fait une grande carrière à notre époque (même si tout le monde ne le connaît pas, et qu'il s'agit là en effet d'une question d'être cultivé), il n'avait peut être pas un statut aussi privilégié à l'époque, et surtout pas la même signification. Tout de même, les mythes liés à Thèbes étaient très connus, d'autant plus que Dionysos étaient originaire de cette ville. Et il faut bien réaliser que s'il reste 33 tragédies antiques, environ 1500 ont été représentées à Athènes au Ve siècle, reprenant souvent les mêmes mythes, ce qui veut dire qu'un Athénien quelconque a pu voir plusieurs fois la même histoire au cours de sa vie.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

Sophocle [Grèce] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 3 EmptyVen 21 Juin 2013 - 22:03

Armor-Argoat a écrit:
J'espère ne pas dire de bêtises,  mais pour autant que je me souvienne,  les enfants grecs étaient véritablement élevés avec les mythes grecs, qui étaient en quelque sorte leur guide moral dans la vie ;  même à l'époque où la croyance dans les Dieux s'était émoussée, les mythes restaient fondamentaux. 

C'est si vrai qu'il n'est pas rare alors qu'on connaisse l'Iliade et l'Odyssée par coeur. Cela fait partie intégrante de l'éducation du jeune grec. "Guide moral" en revanche... Platon ne serait pas d'accord avec ça, c'est le moins qu'on puisse dire ! dentsblanches
Citation :

Les Dieux grecs sont jaloux, querelleurs, injustes, infidèles... Ce ne sont en aucun cas des modèles ! Mais leurs histoires sont pleines d'enseignement. Ainsi, ce n'est pas par hasard qu'Aphrodite, déesse de l'amour, est l'amante d'Arès, dieu de la guerre...
... de l'union desquels naîtra notamment Harmonie ! Tout un programme !

Arabella a écrit:
Dire qu'un mythe grec est plus connu à notre époque que dans le pays qui l'a inventé est quand même un peu étrange...
Oui, d'autant plus que, comme tu le dis, la plupart du temps, on réduit Œdipe à "complexe d'Œdipe"... ce qui n'a pas grand chose à voir...
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Sophocle [Grèce] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 3 EmptyVen 21 Juin 2013 - 23:12

colimasson a écrit:
coline a écrit:
En tout cas, comme toujours, il est super élaboré ton commentaire! Merci Colimasson!
Ma dernière lecture d'un Oedipe était Oedipe sur la route d'Henry Bauchau que j'ai adoré!
Antigone aussi, du même auteur.

Il faut que je lise cet Henry Bauchau rapidement !


Ou tout au moins que tu l'inscrive dans ta LAL.content
Revenir en haut Aller en bas
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

Sophocle [Grèce] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 3 EmptyVen 21 Juin 2013 - 23:18

coline a écrit:
colimasson a écrit:
coline a écrit:
En tout cas, comme toujours, il est super élaboré ton commentaire! Merci Colimasson!
Ma dernière lecture d'un Oedipe était Oedipe sur la route d'Henry Bauchau que j'ai adoré!
Antigone aussi, du même auteur.

Il faut que je lise cet Henry Bauchau rapidement !


Ou tout au moins que tu l'inscrive dans ta LAL.content

Ah oui, tiens. Même si je garde un très mauvais souvenir de l'Antigone d'Anouilh... Mais ça n'est pas une raison pour sacrifier Bauchau ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Sophocle [Grèce] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 3 EmptySam 22 Juin 2013 - 10:18

Sullien a écrit:
"Guide moral" en revanche... Platon ne serait pas d'accord avec ça, c'est le moins qu'on puisse dire ! dentsblanches

Oui, je le reconnais, la formule est maladroite. Wink
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 29
Localisation : Thonon

Sophocle [Grèce] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 3 EmptyDim 23 Juin 2013 - 21:45

Armor-Argoat a écrit:
J'espère ne pas dire de bêtises,  mais pour autant que je me souvienne,  les enfants grecs étaient véritablement élevés avec les mythes grecs, qui étaient en quelque sorte leur guide moral dans la vie ;  même à l'époque où la croyance dans les Dieux s'était émoussée, les mythes restaient fondamentaux. 

En effet, ils représentent les principaux interdits, les tabous absolus sur lesquels se fondent une société : l'inceste, le parricide... 
Par ailleurs, et Jean-Pierre Vernant expliquait cela de façon remarquable, les mythes et légendes sont une parfaite représentation du monde des humains. Les Dieux grecs sont jaloux, querelleurs, injustes, infidèles... Ce ne sont en aucun cas des modèles ! Mais leurs histoires sont pleines d'enseignement. Ainsi, ce n'est pas par hasard qu'Aphrodite, déesse de l'amour, est l'amante d'Arès, dieu de la guerre...

Merci pour cette explication. Il faut s'en souvenir pour mieux situer les pièces de Sophocle dans leur contexte.

Arabella a écrit:


Dire qu'un mythe grec est plus connu à notre époque que dans le pays qui l'a inventé est quand même un peu étrange...

Oui, sans doute, et si aujourd'hui tout le monde ne connaît pas ce mythe, je pensais que la démocratisation l'aurait rendu généralement plus connu qu'à l'époque de Sophocle, où il aurait été le fait culturel d'une catégorie privilégiée... ce n'était qu'une interrogation ! et les interrogations sont souvent étranges puisqu'elles ne connaissent pas la réalité.

coline a écrit:
colimasson a écrit:
coline a écrit:
En tout cas, comme toujours, il est super élaboré ton commentaire! Merci Colimasson!
Ma dernière lecture d'un Oedipe était Oedipe sur la route d'Henry Bauchau que j'ai adoré!
Antigone aussi, du même auteur.

Il faut que je lise cet Henry Bauchau rapidement !


Ou tout au moins que tu l'inscrive dans ta LAL.content

Il est déjà dans ma PAL...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Sophocle [Grèce] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 3 EmptyDim 23 Juin 2013 - 22:50

colimasson a écrit:
Il est déjà dans ma PAL...
content
Revenir en haut Aller en bas
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

Sophocle [Grèce] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 3 EmptyMar 25 Juin 2013 - 12:09

A vous lire, j'imagine une LC "Oedipe". Je ne sais pas si je participerais mais je suivrais avec intérêt dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Esperluette
Sage de la littérature
Esperluette

Messages : 1660
Inscription le : 09/04/2012

Sophocle [Grèce] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 3 EmptyMar 25 Juin 2013 - 12:51

coline a écrit:
En tout cas, comme toujours, il est super élaboré ton commentaire! Merci Colimasson!
Ma dernière lecture d'un Oedipe était Oedipe sur la route d'Henry Bauchau que j'ai adoré!
Antigone aussi, du même auteur.

Je plussoie pour Bauchau! ange
Et pourquoi pas revenir à Sophocle et à d'autres auteurs autour d'Œdipe.
Excellente idée. cheers

Merci pour ce commentaire Colimasson et surtout pour ce questionnement autour de l'origine des mythes.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Sophocle [Grèce] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sophocle [Grèce]   Sophocle [Grèce] - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sophocle [Grèce]
Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature antique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: